Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Solistes de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth (BOZARSUNDAYS)

Solistes de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth

BOZARSUNDAYS

Dimanche 18.03.2012 11:00

Palais des Beaux-Arts / Salle Henry Le Bœuf

 Chaque année, dans un idéal d’excellence, et le rêve d’une carrière assurée,  des étudiants de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth participent au Concours musical international Reine-Élisabeth-de-Belgique. La Chapelle est soutenue par de nombreux mécènes culturels. Elle participe au perfectionnement de jeunes talents du monde entier dans plusieurs disciplines musicales. Dans chacune des quatre disciplines, les étudiants de la Chapelle sont suivis personnellement par un Maître en résidence: Violon (Augustin Dumay), Piano (Abdel Rahman El Bacha), Violoncelle (Gary Hoffman)(nouvelle classe), Chant (José Van Dam), Musique de chambre (Quatuor Artemis)

Ce dimanche matin, la salle Henry Le Bœuf du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles  accueillait trois jeunes talents qui nous ont offert un programme de choix:

Christia Hudziy piano - Noëlle Weidmann violoncelle

Edvard Grieg, Sonate pour violoncelle et piano, op. 36, 1er mouvement
Leos Janacek, Pohadka

Harriet Langley violon - Dana Protopopescu piano

César Franck, Sonate en la majeur

L’une d’entre elles, qui a travaillé à la Chapelle depuis six ans, est une jeune fille de 19 ans. Elle s’appelle Harriet Langley, elle  est australienne, de mère coréenne. Elle a déjà parcouru le monde entier et  va présenter le concours Reine Elisabeth de violon ce printemps 2012. Non seulement elle a l’occasion grâce à cette formation de développer sa personnalité musicale aux côtés d’un très grand maître prêt à lui transmettre tout son savoir faire, mais elle est très reconnaissante, ainsi que ses collègues artistes  que la Chapelle - cas unique dans la formation musicale en Europe -  leur permette de se produire sur de nombreuses scènes prestigieuses y compris à l’étranger. Après le concert nous les avons rencontrées, toutes trois  aussi charmantes, et amoureuses de la musique.  

Christia Hudziy au  piano et Noëlle Weidmann (dont c’est la première année à la Chapelle)   au violoncelle nous ont joué la Sonate pour violoncelle et piano, op. 36, 1er mouvement d’Edvard Grieg.  Ce n’est pas une mince affaire que de convoquer l’intérêt musical un dimanche matin à 11 heures quand dehors sonnent les cloches d’une superbe matinée de printemps. Ce duo féminin très accompli  a réussi à capter toute notre concentration. Sensibilité et vigueur étaient au rendez-vous tandis que dans le second morceau, Pohadka de Leos Janacek, l’inventivité  et les surprises fusaient des cordes du violoncelle. Le début commence comme un véritable conte de fées. Une voix semble nous souffler «  Il était une fois… Pohadka, a fairy tale ». Et c’est le cas,  vérification faite, Pohadka veut dire en tchèque « conte polulaire… » C’est dire si l’interprétation était suggestive !   On se demande comment Christia et Noëlle, qui jouent en se tournant le dos ont tant de connivence musicale et de bonheur complice. Le double chant qu’elles tressent dans le dernier mouvement  est enchanteur.

 

César Franck, Sonate en la majeur. Le duo avec Dana Protopopescu au piano était sublime. Harriet, la violoniste boit des yeux les mains de la pianiste et lui renvoie une  sculpture musicale  complexe et passionnée. La fougue croisée des deux instruments se complaît dans les notes graves, la violoniste souligne les accents marqués en fin de phrase par un geste d’accompagnement ferme et gracieux. L’archet semble se libérer et grimper vers des notes de plaisir estival. Puis des ondes de retour vers l’intériorité retombent en cascades.

 Il y a au cœur de l’œuvre un récitatif joué les yeux fermés, un chef d’œuvre pour

qui veut se recueillir. Il semble que toute la misère du monde soit envoyée vers le ciel, avec l’espoir enfermé  comme  dans une bouteille à la mer. Et ce message, on est sûr que Dieu l’aura entendu. Les lignes mélodiques sont pures, escortées avec délicatesse par les  arpèges au  velouté très mélodique de la pianiste.  La tendresse et le romantisme du début se mutent en  volonté de faire exploser la joie de vivre.  

C’est au tour du public d’exploser de bonheur, quand dehors, en plein midi, sonnent les cloches d’une superbe matinée de printemps.

 

Vues : 376

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Deashelle le 25 avril 2012 à 12:10

vendredi 27 avril 2012   20:00

Schaerbeek, 1030  Maison des Arts de Schaerbeek

Avec le soutien de l'asbl Musique Espérance Belgique francophone Diana Gouglina, Matthew Huber, Christia Hudziy, Harriet Langley, Samuel Van de Velde, Dana Protopopescu, Luc Devos

 
Commentaire de Deashelle le 24 avril 2012 à 18:48

Solistes de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth

BOZARSUNDAYS Palais des Beaux-Arts / Salle Henry Le Bœuf

De la Pologne à la Colombie en passant par la Lettonie. Trois fois vingt minutes de pur bonheur en voyageant autour du monde. Bonheur au cube ! Il faut guetter ces jeunes professionnels qui viennent de partout et se posent l’espace de 20 minutes pleines d’émotion dans la prestigieuse salle des Beaux-Arts de Bruxelles le dimanche matin grâce à Bozar Music.  

Programme:

Adam Kreszowiec

Adam   Krzeszowiec violoncelle - Dana Protopopescu piano

Ludwig   van Beethoven, Sonate pour violoncelle et piano n° 4, op. 102/1

Amalia Avilán

Amalia   Avilán soprano – Philippe Riga piano

Enrique   Granados Quejas, o La maja y el ruiseñor (Goyescas), Amor y odio (Tonadillas   al estilo antiguo), El majo discreto (Tonadillas al estilo antiguo), El mirar   de la maja (Tonadillas al estilo antiguo)

Elina Buksha

Elina   Buksha & Dana Protopopescu

Ernest   Chausson 1855-1899, Poème pour violon et piano op.25 (arr)

Elina   Buksha & Dana Protopopescu

Elina   Buksha   violon - Dana Protopopescu piano

Maurice   Ravel,   Tzigane

Le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles s’est fixé déjà depuis plusieurs années la mission d’aider les jeunes artistes dans leur carrière professionnelle. C’est dans ce but qu’il programme avec la Chapelle Musicale Reine Elisabeth des concerts avec les étudiants. Ce jour, trois jeunes musiciens sont à l’affiche. Le violoncelliste polonais Adam Krzeszowiec, demi-finaliste du Concours Tchaïkovski à Moscou, qui étudie à présent à la Chapelle Musicale avec Gary Hoffman. La soprano colombienne Amalia Avilán, qui prépare un master au Conservatoire de Gand et suit les cours de José van Dam à la Chapelle Musicale.Une présence et une voix de rêve. Retenez son nom! Et la violoniste lettone Elina Buksha, formée par Boris Belkin et Ana Chumachenko, qui bénéficie de l’enseignement d’Augustin Dumay à la Chapelle Musicale. Dana Protopopescu et Philippe Riga tous deux coachs à la Chapelle Musicale, étaient ce dimanche les  accompagnateurs très appréciés des solistes.

Dates

Dimanche   22.04.2012 - 11:00 > 12:00

Lieu

Palais des Beaux-Arts / Salle Henry Le Bœuf

Accès

Rue   Ravenstein

Prix

€   8,00: Catégorie de base

Commentaire de Deashelle le 20 mars 2012 à 9:56
Le concert a été suivi d'une rencontre avec les artistes, rencontre animée par Patrick Leterme, pianiste et animateur sur Musiq'3
 
 
Photo : H. Langley - N. Weidmann - C. Hudziy © Deyan Parouchev

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation