Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Pas la même histoire

www.myspace.com/fabiennecoppens/


Ce soir, encore fatigué

Tu t’endors sur le canapé

La maison peut s’écrouler

Tu restes là, comme un bébé


On s’est pas vu de la journée

Et on se verra pas ce soir

Pas la peine d’insister

On ne vit pas la même histoire


Tu es là, les yeux fermés

Les bras en croix, la bouche ouverte

Moi j’ai le cœur tout écrasé

Et j’ai envie de disparaître


Refrain : On ne vit pas la même histoire

Est-ce que je peux encore y croire ?

On ne peut pas se laisser faire

Par l’habitude douce amère… douce amère


J’ai l’impression que l’indolence

A pris un morceau de ta vie

Pourrais-tu avoir l’obligeance

De revoir un peu tes envies ?


Dis-moi après quoi on court

ça ne peut pas durer toujours

Amour, changeons de quotidien

On a deux cœurs et quatre mains


Qu’est-ce que j’ai à parler tout haut ?

Tu viens de bouger les paupières

A présent tu tournes le dos

Je peux crier, je peux me taire !


Ref.


Je ne vais pas te secouer

Pour te raconter mes histoires

Ce que j’ai fait de la journée

Ira rejoindre mon tiroir


Je vais éteindre les lumières

Ma peine n’est que passagère

Je sais, je peux faire du bruit

J’réveillerai même pas les souris !


Tu finiras par te lever

Et m’enlacer et me sourire

L’amour est là, comme or donné

J’y laisserai plus d’un soupir


Fabienne Coppens

Sabam 1992

Vues : 258

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Fabienne Coppens le 21 décembre 2011 à 9:47

http://artsrtlettres.ning.com/profiles/blogs/la-chanson-fetiche-du-...

Voilà, Soba.

Pas la même histoire, vous pouvez l'entendre ici

http://www.myspace.com/fabiennecoppens

Ou sur ma page d' Arts et Lettres

Commentaire de Soba le 21 décembre 2011 à 8:11

Bonjour Fabienne , je trouve votre chanson superbe , je peux vous demander si vous chanter?

 

Si oui ce serait super si vous pouviez nous faire écouter...J'adore la musique .

 

Encore bravo .Amitiée.

Commentaire de Quivron Rolande le 8 août 2011 à 13:23

Eh bien Fabienne, tu es vraiment unique et tu chantes, tu chantes tout ce que nous, femmes, retenons au plus profond de nos coeurs.

Oui, nous n'avons rien à envie aux français, mais comment se fait-il que la radio ne nous déverse souvent que des chansons anglaises fadaises ? Bref, il m'arrive souvent de fermer tant j'en ai plein les oreilles des cris au lieu de voix ...agrémentées (sic) par des commentaires pour le moins fallacieux.

Alors où, mais où peut-on te retrouver ?

 

 

 

Commentaire de Dominique Dumont le 3 novembre 2010 à 21:52
Fabienne, tu es drôle, profonde, simple, directe, inventive, douce, pleine d'esprit, de talent.
Tu peux écrire, inventer des formes, réinventer le monde, chanter dans tous les registres en restant toi-même.
Si tu n'existais pas, il faudrait t'inventer mais pas sûr qu'on retrouverait la formule magique.
Merci pour tout.
C'est un commentaire global mais c'est ce que j'avais envie d'écrire.
Commentaire de Fabienne Coppens le 17 septembre 2010 à 1:30

Commentaire de Arwen Gernak le 17 septembre 2010 à 1:23
Avec le contenu de nos tiroirs, tant de romans orneraient les étagères des bibliothèques. Mais parce que ces empreintes sont uniques (d'ailleurs comment pourrait-il en être autrement: la police en sait quelque chose), parce qu'elles sont notre quotidien intime, nous les gardons. Lorsque qu'on les videra, nous serons déjà si loin, dans un ailleurs où les empreintes n'ont plus de place; dans un pays qui fait table rase des de la génétique, de la science et de toute logique. Quand on ouvrira nos tiroirs à petits riens, nous on boira tant que le ciel n'arrêtera plus de se verser.

Décidément nous, les Belges, nous n'avons rien à envier aux Français ! Notre chanson est bonne, que diable.

Ravie de rencontrer vos vocalises, Madame Coppens !
Commentaire de Pirschel Robert le 17 septembre 2010 à 1:00
Comment se procurer vos disques , je voudrais votre voix près de moi. Le son de votre coeur dans mes oreilles.
Commentaire de Pirschel Robert le 17 septembre 2010 à 0:59
Que c'est beau et j'ai l'impression que ce sont mes mots volés. ... Cela ressemble à mon vécu!
Etrangement étrange et bizarre.
Commentaire de Rombaux Guy le 2 septembre 2010 à 13:55
Both sides...
Commentaire de Fabienne Coppens le 2 septembre 2010 à 8:20
Ces empreintes-là auraient-elles une double face gommée ?
C'est comique, Carl, tu remarqueras qu'au centre de la photo,(par exemple) certaines boîtes n'ont pas de papier collant...

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation