Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Jantar Mantar, quand la Science se conjugue avec Art (1/3)

Un parc dédié à la sculpture moderne ?

Miro, Brancusi, Dali, Gaudi… ?

Est-ce là, avec ces artistes admirés, où je vous emmène aujourd’hui. ?

Que nenni !

Non… au Rajasthan, avec un maharaja fou d’art et de science au XVIIIe siècle.

Jantar Mantar.

L’Orient et ses mystères, merci Lansardière.

 

Jantar Mantar, littéralement « Instrument de calcul », est l’observatoire astronomique de Jaipur.

Loin de moi l’idée de vous faire un cours d’astronomie, je n’en ai ni la compétence ni la vocation. Mais l’envie m’est venue de vous faire part de mes étonnements, de vous faire partager mes émotions artistiques autant que scientifiques.

Au passage quelques informations seront j’imagine bienvenues, aussi essaierai-je d’être précis dans ma relation. Mais, pour l’instant, je me contenterai de considérations générales et de vues d’ensemble.

Cet observatoire, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, a été conçu par et pour le maharaja Sawai Jai Singh II (1688-1743) et sa première pierre posée, concomitamment avec celle de sa nouvelle capitale de Jaipur, la « ville de Jai », en 1727.

Bien sûr, il y eut avant lui bien des astronomes, et des plus illustres.  Aristarque de Samos (310-230 av. J.-C.) ou Autolycos de Pitane (ca 330 av. J.-C.) et toute une cohorte de savants qui firent croire au « miracle grec ». Ératosthène (ca -284, -192 av. J.-C. ; cf. « Vie Force Santé » https://artsrtlettres.ning.com/profiles/blogs/vie-force-sant-mes-vo...) qui, depuis Alexandrie, partit circonscrire le tour de la terre. Abn Al-Haytham (965-1039) ou Abd al-Rahman al-Sufi  (903-986) inaugurent l’âge d’or de l’astronomie arabe. Copernic (1473-1543) et sa révolution, Galilée (1564-1642) et sa lunette, Kepler (1571-1630), qui harmonisa à sa manière la musique des sphères, excluant, au passage de la comète, définitivement l’astrologie du champ des sciences. Et tant pis pour le septième ciel, qu’on ne pourrhttps://artsrtlettres.ning.com/profiles/blogs/vie-force-sant-mes-voeux-pour-2015ait plus atteindre par l’échelle des vertus, d’autres voies s’ouvraient pour connaître les anges. Newton (1642-1727) persévéra avec sa loi sur la physique de la chute des corps et du mouvement orbital des planètes. Un espace newtonien remis en question par Einstein (1879-1955), qui relativise le continuum espace-temps… Big bang de l’Univers avec Gamov (1904-18968), Friedmann (1888-1925) et Lemaître (1894-1966) ; tandis que le vent l’emporte avec Biermann (1907-1986) et que des moyens spatiaux permettent l’étude in situ du milieu interplanétaire… Longues théories de savants qui ont éclairé le monde de leurs idées révolutionnaires.

Mais je pense surtout ici à Tycho Brahé (1546-1601) et son observatoire d’Uraniborg sur l’île de Hven en mer Baltique. Le château d’Uranie, muse de l’astronomie, dont il ne reste malheureusement rien.

Les civilisations égyptienne, chinoise, babylonienne ont fourni des traces écrites de leurs observations.

« L’Empereur Jaune a fait des observations sur les étoiles et a mis au point un calendrier. Il a établi les Cinq éléments : le métal, le bois, l’eau,  le feu et la terre, et a conclu à leur corrélation…

Ainsi, le peuple a pu jouir de la bénédiction du Ciel et mener une vie prospère. »

Sima Qian,

l’historien de la dynastie des Han de l’Ouest (206 av. J.-C., 25 apr. J.-C.)

Et aussi loin que la mémoire se perde, on peut évoquer la  grotte de Lascaux, ou Stonehenge. Mais aussi extraordinaires soient les théories émises à ces sujets, on reste là dans le domaine de l’hypothèse. Même s’il ne fait aucun doute que l’homme a observé le ciel depuis les temps les plus lointains et que sa communion avec la nature était totale. Le mouvement apparent du soleil donna les premières horloges. Et les phases de la lune, les premiers calendriers. L’observation de tous ces phénomènes célestes donnait lieu à toutes sortes de prédictions.

 La ligne qui va de l’extrémité ouverte du fer à cheval de pierres jusqu’à l’entrée

marque l’emplacement du soleil levant au solstice d’été

et du soleil couchant au solstice d’hiver…

Stonehenge, de 3000 à 1600 av. J.-C., Wiltshire.

 

J’ai toujours été séduit par la beauté d’un instrument scientifique ancien en laiton, microscope, lunette astronomique, trébuchet, astrolabe… aussi bien que par les observatoires modernes du Pic-du-Midi ou du Mont Palomar. Toujours plus près des étoiles avec Hubble…

 

Mais rarement la conjonction entre art et science m’a semblé aussi évidente, aussi séduisante. Comme si la beauté d’une équation me frappait l’œil, telle une évidence. Vous avouerez qu’une telle révélation, à mon âge, relève du prodige.

Et des lignes d’une telle légèreté, d’une telle modernité !

Dans une subtile alliance de marbre, de grès rouge, de bronze, d’acier et de béton.

 

Le tout parfaitement fonctionnel et signifiant !

J’en viendrais presque à penser qu’il y a chez certains de nos artistes contemporains comme un air de forfaiture, une imposture intellectuelle…

Mais ceci est une autre histoire.

Ici chaque instrument nous surprend autant par sa plastique que par sa précision mathématique. Aussi je m'y pencherai dans deux prochains articles qui, après cette vue générale, donneront quelques détails sur les plus importants d'entre eux.

Rashivalayas yantras : instruments solaires des 12 signes du zodiaque.

A bientôt donc...

Michel Lansardière (texte et photos)

Vues : 682

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Lansardière Michel le 17 février 2016 à 17:36

Merci Sonia d'être remonté à la source.

Commentaire de Lansardière Michel le 29 janvier 2016 à 11:58

C'est évidemment une quête universelle. Histoire des sciences, géologie, préhistoire, archéologie... clés pour percer un tant soi peu les insondables mystères. Candide et ouvert; les pieds sur Terre, la tête dans les étoiles.

Merci Danielle pour cette nouvelle lecture

Commentaire de Danielle Davin le 27 janvier 2016 à 21:59

Cher Michel, tu t'intéresses, par l'art et la science, aux "mystères" de la Vie et son Evolution, merci de partager et nous remémorer l'Essentiel. Juste aimer aussi partager que, dernièrement, je me suis sentie invitée à lire Anton Parks (3 Girku),(présent dans certains livres scientifiques) ... et bien que je lise peu, je les relis, ... non pas pour retourner au passé (ses sagesses et méandres) mais pour mieux comprendre mon présent & potentialités librement choisies. Cela me parle et correspond, à un certain niveau, à mon expression/message artistique .... Il me semble que nous redécouvrons des sagesses anciennes (art & science) avec une nouvelle Conscience ... de Soi. 

Commentaire de Lansardière Michel le 26 janvier 2016 à 19:15

Merci Marie-Jo pour ton appréciation. Ce site est vraiment étonnant et d'une sidérante beauté.

Commentaire de Lansardière Michel le 18 décembre 2015 à 17:22

Merci Rose-Marie pour ce "j'aime" déposé sur mon billet.

Commentaire de Lansardière Michel le 15 décembre 2015 à 18:04

Voila qui me fait très plaisir Danielle. J'en rougis, mais je prends le compliment !

Commentaire de Danielle Davin le 13 décembre 2015 à 19:48

Cher Michel, le titre de ce billet "Quand la Science se conjugue avec Art", est déjà génial en soi. Merci aussi pour le contenu.

Commentaire de Lansardière Michel le 13 décembre 2015 à 18:47

Merci Michel pour l'appréciation de ce billet.

Commentaire de Lansardière Michel le 13 décembre 2015 à 18:46

Tout à fait d'accord. Ce fut d'abord pour moi un choc esthétique et un étonnement. Ensuite une révélation scientifique que j'ai essayé de mieux comprendre, d'où d'ailleurs les deux suites que je donne à cet article (sous réserve d'erreurs ou approximations, je suis suis pas astronome). Merci David.

Commentaire de David VIRASSAMY le 13 décembre 2015 à 14:06

Ce site est assez exceptionnel sur le plan artistique. C'est super !

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation