Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Vingt fois sur le métier... (fantaisies autour d'un éventail, 4/5)

     La mode est dictée à Paris. C’est à Paris que sont installées les boutiques de luxe. Mais c’est à Dieppe (ivoiriers), et plus généralement en Normandie, ou à Sainte-Geneviève, Andeville, Méru (tabletiers), dans l’Oise, que se font les montures.
Rien que pour celles-ci, de nombreux ouvriers et artistes s’emploient pour obtenir une pièce unique. Débiteurs, Monsieur, pour le gros œuvre, puis façonneurs, polisseurs, découpeurs, graveurs, sculpteurs, ces derniers se trouvant bien évidemment au sommet de la hiérarchie, s’activent. Un teinturier, un doreur, un vernisseur, un joaillier peuvent s’y joindre pour les finitions. De l’ouvrier au maître, la division artistique du travail joue à plein.

Enfin, des peintres, et des plus fameux, interviendront pour embellir la feuille, rehausser le dessin de délicates touches de gouache.
Parmi les peintres spécialisés dans ce délicat travail citons, pour l’exemple, Gustave François Lasellaz (1848-1910) ou Maurice Lenoir (1853-1940).

Mais tous ou presque, de la petite main au grand créateur, longtemps resteront dans l’ombre.


« Je décorais des éventails. »,
                                                                         Pierre-Auguste Renoir (1841-1919)

Et Gauguin se languissait. Alors lui aussi en orna, et ne devint célèbre qu’après les Marquises.

De leur côté Katsushika Hokusai (1760-1849) ou Utagawa Kunisada (1786-1864) les faisaient rimer en de précieux poèmes visuels en réalisant des estampes sur éventail, uchiwa-eban, pendant les années de disette.

 

 Deux carpes, ca 1833

Dans leur sillage, Monet, Van Gogh, Klimt…

Uchiwa-eban, Katsushika Hokusai (musée Guimet)


Ô temps suspend ton vol, laissez-nous savourer les rapides délices.

Dessin de Félix Anthyme Aubert - ? - (1866-1940),
artiste membre du mouvement nommé, fort à propos, L’Art dans Tout

Ainsi Anthyme sera un peu moins anonyme

Et cependant réunis pour qu’élégantes, starlettes comme midinettes, se sentent transportées d’aise.

On les retrouve aujourd’hui sur les étals de tous les pays.
Ici des modèles venus d’Asie, vus sur… les bords de la Mer Noire, en Bulgarie

Sur un Eventail de Mademoiselle Mallarmé, le poète développant un art épigraphique écrivit :


Vertige ! voici que frissonne
L’espace comme un grand baiser
Qui, fou de naître pour personne,
Ne peut jaillir ni apaiser.


Stéphane Mallarmé (1842-1898)

Le temps et les mots passant :


S’ouvre l’éventail enfoui.

Etais las, restant à t’attendre,
Le temps rongé par le malin.
Des échos se faisaient entendre.
Ensemble ont pris le dernier train.


Suzanne Walther-Siksou,
extrait de Pastiche de Eventail de Madame Mallarmé

A sa manière, Emile Gallé reprit cet art épigraphique sur ses verreries parlantes, affirmant par son savoir-faire porté au plus haut degré que « La matière pour nous est matière à poésie. »

Le vent clair
qu’est-ce donc ?
Quelque chose à aimer
sans lui donner de nom

Bienvenue au vent qui va de l’avant
Je lève ma coupe de vin à sa caresse
Je bois à la santé du vent qui va…


Su Dongpo (1036-1101)

Chiné… à Lyon.

 

A la santé du vent qui va, donc…

A suivre…

 

Michel Lansardière (texte et photos)

 

Retrouvez ici mes trois premiers articles de fantaisies :

La surprise de l'été :

https://artsrtlettres.ning.com/profiles/blogs/la-surprise-de-l-t-ar...

Je sème à tout vent :

https://artsrtlettres.ning.com/profiles/blogs/je-s-me-tout-vent-fan...

L'art, la matière et le savoir-faire :

https://artsrtlettres.ning.com/profiles/blogs/l-art-la-mati-re-et-l...

 

Merci Suzanne, à qui j’ai emprunté quelques vers. Qu’elle me pardonne d’avoir écorné son poème, Stéphane lui m’a déjà absout pour avoir interverti deux de ses vers dans mon précédent billet.

Vues : 562

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Lansardière Michel le 20 octobre 2016 à 14:30

Merci çà Corinne, Alexis et Michel pour votre soutien. Il m'aide à produire et à toujours chercher de nouvelles formes d'expression artistique.

Commentaire de Antonia ILIESCU le 18 octobre 2016 à 12:04

L'éventail, un art en soi et en soie. Merci, Michel, pour cette belle collection d'éventails qui s'agrandit au fil du temps.

Commentaire de Lansardière Michel le 16 octobre 2016 à 14:42

Klimt m'a mené à Hokusai, et je vous le dois !

Merci Christiane

Commentaire de Lansardière Michel le 16 octobre 2016 à 14:39

Oui, le ventilateur, la clim'... mais les arts ménagers ne remplaceront pas les arts décoratifs !

Ah; "La complainte du progrès" !

Merci jacqueline.

Commentaire de Christiane Dhome le 16 octobre 2016 à 11:24
Toujours aussi séduite par " Fantaisies autour d'un éventail " , je vous adresse , Michel , tous mes compliments pour votre intéressante série pleine d'élégance - Amicalement - Christiane Dhome
Commentaire de Gilbert Jacqueline le 15 octobre 2016 à 19:08

Séduisant et raffiné l'éventail était aussi fort utile...l'ancêtre du ventilateur...

Merci à nouveau pour ces partages aussi ludiques qu'intéressants.

Amitiés

Jacqueline

Commentaire de Lansardière Michel le 15 octobre 2016 à 17:08

Merci M. Robert Paul pour la mise en exposition de ce billet.

Commentaire de Lansardière Michel le 14 octobre 2016 à 11:45

Je n'oublie pas Corinne, Deashelle, Lisette, Michel, Chantal, et vous remercie pour votre soutien. Je vais proposer une version enrichie de cet article, si vous voulez bien suivre ce "nouveau" billet...

Commentaire de Lansardière Michel le 13 octobre 2016 à 19:16

L'éventail n'est qu'un prétexte, une invitation au voyage. Dans ce volet j'ai tout particulièrement voulu rendre hommage aux artistes, au travail des artisans. Montrer comme cet accessoire a inspiré peintres et poètes. Et mêler le tout un un grand poème visuel. Si j'ai réussi j'en suis comblé (néanmoins, jamais satisfait, je vais essayer de l'embellir avec de nouvelles photos et quelques lignes supplémentaires).

Merci Béatrice.

Commentaire de Lansardière Michel le 13 octobre 2016 à 19:11

Des mots qui me font particulièrement plaisir Nicole.

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2022   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation