Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

 

   

Soliloque

Durant la seconde guerre mondiale, un patriote avait écrit:

«La France ne décline pas, elle sommeille.

En attendant qu'elle se réveille

et reprenne son pas de déesse,

les peuples étonnés de ne plus la voir

marchant à leur tête,

se demandent pourquoi, dans le monde, il y a tant de nuit.»

Or, le jour se leva, accablant. La déesse, se réveillant, avança mais péniblement, dépouillée de son élégance, dépourvue des savoureuses offrandes, qui confirmaient sa renommée.

Ce sont les anciens troubadours et les poètes, en abondance, dans tous les endroits du terroir qui

lui méritèrent sa gloire.

Leurs champs sont désormais en friche, leurs héritiers les ont quittés et s'activent à d'autres projets. L'art d'écrire reste difficile, même à ceux qui ont du talent. Cependant il attire encore.

La France ne sommeille pas, elle décline, mais aux yeux des seuls nostalgiques,

qui n'ont plus très longtemps à vivre.

29 août 2012

 

Vues : 99

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Valériane d'Alizée le 30 août 2012 à 10:18

Alors, en conclusion, nous faut-il abandonner toute espérance de faire vivre cette langue française ? Ingénument, égoïstement, je veux encore croire au possible fondamental de la chose, même si je partage dans son entité, le sombre constat poignant, ô combien réaliste, dressé par Suzanne Walther-Siksou et Béatrice, en le nuançant d'un tout petit souffle d'optimisme, par pur opportunisme et souci d'ambition personnelle de transmission, afin de pouvoir perdurer à penser de manière positive en mon" rôle" de passeur de mots et de sens au service du patrimoine littéraire et artistique...
Peut-être est-ce en effet illusoire car utopique et pure perte de temps que de revendiquer semblable engagement, peut-être la "foi", la ferveur profondément ancrées dans mon coeur et mon esprit sont elles ridicules parce que perdues d'avance,?
Mais pour l'heure, permettez Mesdames, je ne suis pas du tout prête à abandonner les convictions profondes qui m'animent, qui sont source de vie, sinon la "Fontaine de Jouvence" abreuvant une existence, qui pour moi, n'aurait pas de sens si il me fallait y renoncer !

Laissez-moi de grâce, subodorer que cet acte de "résistance" portera ses fruits...

De toute manière, le destin se chargera promptement de me faire savoir quel sort il me réserve, non ?


Fondateur réseau
Commentaire de Robert Paul le 29 août 2012 à 22:22

C’est ce qu'évoque par une  chanson  à la manière des troubadours une vieille amie, Hilda Van Eyck :


Fondateur réseau
Commentaire de Robert Paul le 29 août 2012 à 22:01

Au temps où toute forme d'art est niée qui engendre des «faiseurs de vent», il reste peu de moyens pour dénoncer la vérité et le troubadour souvent paie de sa vie d'avoir voulu «chanter» une humanité faite pour l'amour.

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation