Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

 

Isabelle range méthodiquement les ouvrages

sur l'étagère bleue "rayon petite enfance",

elle s'y applique et regarde avec tendresse,

une petite fille plongée dans une histoire

de fantômes.

L'heure de la fermeture approche,

elle ressent une légère fatigue,

se dirige vers le distributeur de boissons

et choisit un chocolat chaud ;

Isabelle a si peu déjeuné à midi !

Ses collègues partent une à une,

désertent l'espace livresque,

pour s'engouffrer dans le métro, dans un bus

bondé, ou pour les plus chanceuses,

ce sera la marche à pieds.

Quant à elle, elle a décidé de passer

une bonne partie de la soirée au

café du Boulevard Richard Lenoir,

à cette heure-ci plus calme.

Le serveur y sera moins pressé,

donc plus à l'écoute, attentif.

Il pleut encore sur l'asphalte,

une multitude de parapluies de

toutes les couleurs,

de toutes les tailles,

fleurissent le grand pré sombre

de la capitale.

La foule ressemble à une

monumentale déferlante,

déchainée à cette heure de la journée.

Isabelle est à présent assise à sa place coutumière,

elle fume "une blonde",  relève sa chevelure rousse,

la noue à l'aide d'un élastique vert ;

elle se poudre enfin le nez puis les pommettes,

s'applique un peu de gloss sur ses lèvres pâles et fines,

puis boit son diabolo-menthe.

Ressurgira t-il ce soir ?

Franchira t-il la porte de "leur petit café" ?

Elle attend donc,

contemple le ciel qui s'obscurcit,

puis demande l'addition d'une voix un peu défaite, éteinte.

Règle sa consommation, puis se lève, titube un peu, vacille ;

fatiguée.

Isabelle est restée dans ce petit café, 3 bonnes heures,

son cendrier déborde de mégots,

ses mains tremblent ;

elle est décidément si seule.

Isabelle se rapproche de la sortie,

quand soudain une silhouette musculeuse et grande,

aborde la sienne, plutôt frêle et longiligne,

la bouscule un peu, la déséquilibre,

 toute émue.

Isabelle lève la tête,

son regard cerné, mais néanmoins superbe,

pénètre celui, non moins cerné, de Pierre, s'y confond ;

leurs souffles se reconnaissent,

communient l'un dans l'autre,

jusqu'à ce que leurs corps

réciproquement balbutient "oui "en silence,

puis se rencontrent, s'accordent leurs mains nues.

Ils sortent du café, vont ensemble,

quittent le sol, prennent l'un pour  l'autre leur temps ;

Isabelle convie Pierre chez elle,

sans murmurer le moindre mot,

Pierre reçoit tout d'elle.

Ils semblent glisser sur le Bld Richard Lenoir,

sont "nulle part", enfin existent l'un dans l'autre.

Ils s'aiment.

La pluie s'est tue, a cessé d'inonder

le grand pré sombre, pour laisser l'entière

place au soleil bleu d'automne.

La lettre de Pierre, dans ses yeux,

ses mains, il la porte.

FIN

 

NINA

Vues : 58

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation