Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Nul n’a demandé à naître  du mauvais côté de la planète… Qui souhaiterait vivre de l’autre côté de la bonne fortune ?

Le monde s’éveille ce matin avec un village philippin rayé de la carte et le nombre de morts égal aux habitants de mon bourg. Quelques-uns verseront peut-être une larme et ensuite vaqueront à leurs occupations dominicales.

La planète crève de l’avidité, de l’individualisme et de l’inculture des uns et des autres. On s’inquiète du réchauffement, de la paupérisation, de la mainmise de la finance, des parachutes dorés, de la montée du racisme, de la xénophobie, de l’insécurité grandissante, de la mauvaise gestion des dirigeants, du manque de liberté, d’otages de pirates modernes… De-ci de-là des voix s’élèvent, des groupes réagissent, certains agissent… petites gouttes d’eau dans un océan d’égocentrisme.

Ce matin, une famille prendra son petit déjeuner sans songer aux dégâts causés sur la faune et la flore à cause de l’huile de palme qu’elle ingurgite sans modération, ni au sdf qui, pendant une nuit glaciale de l’hiver, crèvera  devant la porte fermée de la gare. Ensuite, les parents se partageront les tâches : conduite du grand au foot et de la ballerine à son spectacle de danse… Avant d’aller faire les courses en râlant que le magasin ferme ses portes bien trop tôt, sans songer que la caissière rêve d’enfin profiter de sa petite famille à qui elle ne pourra rien offrir d’autre que les pré-périmés qu’elle aura acheté à trente pourcents de leur prix.

Pendant ce temps, derrière le magasin, quelqu’un fait l’inventaire de la poubelle espérant trouver de quoi faire un repas ‘convenable’… Hélas, le directeur général a donné ses ordres : plus question de permettre à qui que ce soit de consommer sans payer. Alors, il s’en ira, tête basse, échafaudant des plans pour braquer le magasin. Beaucoup en rêvent, peu le font.

Les vrais braqueurs ne sont pas souvent ceux qu’on croit. Ils le font ouvertement en imposant des lois absurdes, abjectes parfois, qui profiteront toujours à ceux qui sont nés du bon côté de la fortune.

 

Vues : 107

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Yvette Hulin le 11 novembre 2013 à 22:02

Merci Michel

Bonne soirée

Commentaire de Lansardière Michel le 11 novembre 2013 à 19:26

A lire à voix haute

Commentaire de Yvette Hulin le 10 novembre 2013 à 16:18

Merci Joëlle et Claudine,

En effet, continuons de faire réfléchir en pointant le doigt sur ce qui fait mal à la planète et à ses habitants

Amicalement,

Commentaire de NANSON Jacqueline le 10 novembre 2013 à 16:03

Criant de vérité, mais continuons à bousculer ceux qui font semblant de ne pas voir !

Commentaire de Yvette Hulin le 10 novembre 2013 à 13:19

Merci, Marcelle et Chantal.

A toi aussi, Claudine. Tu as raison mais il faut cependant continuer à éclabousser de nos petites voix ceux que ça dérange.

Amitiés à toutes les trois, bisous!!!

Commentaire de Pâques Marcellle le 10 novembre 2013 à 13:05

Belle réflexion Yvette, j'adhère tout à fait !

Bisous

Marcelle

Commentaire de chantal roussel le 10 novembre 2013 à 12:27

Criant de vérité !!!

amicalement , Chantal.

Commentaire de claudine quertinmont le 10 novembre 2013 à 11:39

Bonjour Yvette.

Un texte fort, criant de vérités auxquelles nous ne pouvons guère faire face, si ce n'est par gouttes d'eau bien vite essuyées par ceux que cela dérangent.

Je te remercie pour ce partage et cet appel à la réflexion.

Bisous, Claudine.

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation