Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Maman

 

Tu es le lien ténu et transparent de nos chairs, notre cordon de vie.

Etre éternel, toi qui portes ce mot si tendre, si évocateur d’amour, tu es là.

Maman quel joli nom, aussi joli qu’un apaisement, qu’un cadeau.

Maman, c’est simple mais difficile à porter.

Mais Maman, c’est aussi vital. Combien il est doux de connaître sa maman !

 

Quand blottie dans ton ventre, je me nourrissais par toi, de toi et de ton amour, tu me reliais déjà à la vie.

Quand blottie dans tes bras, la tête enfouie dans ton manteau tout doux,

je me tenais encore à l’abri, tu m’apprenais à tisser les liens de la vie.

Depuis que j’ai grandi, ce cordon n’a jamais cessé d’exister,

Parfois tendu, d’autres fois lâche, si lâche que nous nous perdions.

La tension était préférable, elle justifiait notre raison d’être.

Mais nous nous sommes retrouvés, l’important est là.

 

Quelquefois je comprenais tout, d’autres fois non. C’était normal.

 

Maman, tu nous as nourris mon âme et moi.

Et pourtant, j’ai comme un manque de toi,

pourquoi avons-nous laissé parfois s’installer le vide ?

 

Maman,

Ne nous laissons pas départir de notre lien originel,

Toi qui maintenant n’est plus près de moi, je prononce encore ce mot magique : Maman.

Je me nourris encore et toujours de toi, telle une nourriture spirituelle.

 

Parfois, je comprends tout, d’autres fois non. C’est normal.

 

L’essentiel est l’amour que tu as pu me donner car celui-ci circule

au quotidien dans mes veines et demeurera à jamais dans mon cœur.

 

Et moi, t’ai-je assez aimée ? Je crois que oui.

 

 

 

 

Vues : 92

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Ariane Angeloglou le 2 juin 2011 à 19:49
Merci Deashelle de ton sentiment. Peux-tu me préciser, "rêver d'être écrit au masculin"l'ai-je bien comprise,  tu veux dire écrit par un homme ou écrit pour le père Bonne soirée et à bientôt. Ariane.
Commentaire de Ariane Angeloglou le 2 juin 2011 à 19:44

bonsoir Robert,

ça fait plaisir de te voir sur mes lignes, tu vas bien ? Je ne suis  pas sûre que cela soit si évident pour tous les enfants ... Je n'ai pu m'empêcher en écrivant ce texte de penser aux enfants en absence de maman... soit qui ont perdu leur maman jeune ou qui pour des raisons diverses ont été séparés d'elle. Mes amitiés. Ariane.

Commentaire de Ariane Angeloglou le 2 juin 2011 à 19:19

bonsoir Eve,

Ah les mots sont des merveilles à dire, à penser, à écrire !!!! Il faut juste ne pas les détourner de leur signification, ou ne pas leur trouver des associations totalement en inadéquation avec leur sens premier. C'est vrai, qu'il faut savoir les dire avec la manière... Les dire brise bien des blocs de glace transportés dans le sac à dos. Bonne soirée Eve et merci de ta venue. Amitiés. Ariane.

Commentaire de Ariane Angeloglou le 2 juin 2011 à 19:10

bonjour Brigitte,

Merci de ta visite. Je pense que que ta maman est bien près de toi.... Amitiés. Ariane. 

Commentaire de Ariane Angeloglou le 2 juin 2011 à 19:06

Hello Carl, 

Merci! Amitiés, Ariane.

Commentaire de Deashelle le 2 juin 2011 à 11:30

beau texte qui peut faire rêver...ou rêver d'être écrit au masculin!

Commentaire de Pirschel Robert le 1 juin 2011 à 14:46
Bien sur qu'on l'aime sa maman!
Commentaire de Brigitte Pruvost le 1 juin 2011 à 12:29

Très beau texte Ariane et très touchant. La mienne vit chez moi depuis deux ans, je ne pouvais accepter l'idée de la placer, c'est bien en effet de nourrir les liens qui nous unissent aux êtres chers tant que nous le pouvons, comme le dit si bien Eve. Les preuves d'amour sont toujours les bienvenues.

Belle journée à toi.

Commentaire de Ariane Angeloglou le 1 juin 2011 à 9:53

Bonjour Eve, 

oui autant que faire se peut... Je t'embrasse. Ariane.

Commentaire de Ariane Angeloglou le 1 juin 2011 à 9:51

bonjour Chris,

Nos liens n'étaient pas forcément fusionnels, mais ils ont su traverser le temps en préservant l'essentiel: l'amour. A bientôt. Ariane. 

  • L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

    Robert Paul recommande

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

  

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation