Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Le "Traité sur la tolérance": l' intolérance, n'est ni de droit divin, ni de droit naturel et ne saurait être non plus du droit humain

Le "Traité sur la tolérance" est une oeuvre polémique de Voltaire (François-Marie Arouet, 1694-1778), publiée en 1763. Elle était destinée à stigmatiser le fanatisme religieux des juges de Toulouse qui condamnèrent à mort le protestant Jean Calas.

Après avoir exposé dans un premier chapitre ("Histoire abrégée de la mort de Jean Calas"), la situation particulière de Calas ainsi que les principes sur lesquels se fondait la Réforme, Voltaire entreprend de montrer les avantages humains qu'offre la tolérance dans les pays où elle est en vigueur: Voltaire entend prouver ensuite que l' intolérance, n'étant ni de droit divin, ni de droit naturel, ne saurait être non plus du droit humain. La preuve en est que l' antiquité classique l'ignorait: quant aux Romains, s'ils ont persécuté les Chrétiens, ce ne fut point pour des raisons religieuses, mais tout simplement parce que les Chrétiens attentaient à la sécurité de l'Etat.

Loin d'être fondée sur un principe noble, l' intolérance trouve sa source dans ce que la vie sociale offre de plus bas: le fanatisme. En effet, celui-ci ne naît que dans l'esprit des peuples élevés dans la superstition, et nous savons que la superstition "est à la religion" ce que l' astrologie est à l'astronomie: la fille très folle d'une mère très sage".

A une époque comme la nôtre, où la raison envahit toute la vie sociale, l' intolérance est un non-sens; par contre, la tolérance est "un apanage de la raison". C'est le mérite de la philosophie d'avoir su dissiper les brumes du fanatisme et de l'obscurantisme, d'avoir trouvé, par-delà les divisions le thème universel, divin, qui rassemble tous les hommes dans la recherche commune du bien. La philosophie seule, cette soeur de la religion, a désarmé les mains que la superstition avait si longuement ensanglantées: et l'esprit humain, sorti de son ivresse, est resté stupéfait des excès auxquels l'avait porté son fanatisme.

La tolérance, fille de la raison, est une des exigences suprêmes de la civilisation et de la société; elle est un facteur de paix sociale, de respect et d'amour réciproques. Autour de ce thème central, l'auteur s'abandonne à de nombreuses discussions, que viennent rehausser d'audacieuses pointes polémiques d'une très grande perspicacité. Cet écrit de Voltaire est un des chefs-d'oeuvre qu'il convient d'inscrire au compte de ce grand mouvement d' émancipation qui devait conduire à la liberté religieuse moderne. On a fait remarquer, avec juste raison, que ce que Voltaire fit concrètement pour le triomphe de ce mouvement compte encore plus que son oeuvre écrite elle-même. En effet, non seulement il réussit à réhabiliter la mémoire de Calas, mais quelques années plus tard, lorsqu'une aventure analogue arriva à un autre protestant, Sirven, qui, condamné par contumace, s'était réfugié en Suisse, Voltaire se jeta dans la lutte, mit en branle les hautes personnalités qui s'honoraient de son amitié, jusqu'à ce qu'il obtint la réhabilitation de cette autre victime du fanatisme. A cette occasion il écrivit un pamphlet non moins célèbre intitulé: "Avis public sur les parricides imputés aux Calas et aux Sirven" (1766). Mais dans sa conclusion nerveuse, dans sa chaude éloquence, et dans l'incomparable élégance de son style, le "Traité sur la tolérance" reste un chef-d'oeuvre de polémique, peut-être jamais égalé et qui résume en soi toutes les qualités du genre.

Vues : 2761

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Notte Marcelle le 4 février 2015 à 15:14

malheureusement on lit un article sur l'histoire passée et aujourd'hui rien n'a changé !

Commentaire de Mireille LOUIS le 1 février 2015 à 14:14

"Traité sur la tolérance" de Voltaire est en vente en ce moment dans les librairies! Les ventes augmentent de jours en jours. Mais, ce n'est pas à nous, les Belges, qu'il faut inculquer la tolérance mais plutôt aux étrangers qui vivent chez nous et qui ne s'intégrent pas mais imposent leur religion! A chacun sa liberté de penser!  il faut respecter les différentes religions alors essayons de vivre ensemble avec ces différentes religions! Les intégristes islamiques exécutent les gens qui ne croient pas en leur religion mais il ne faut pas oublier que les catholiques ont fait pareil dans les îles Canaries à une certaine époque! Il n'y a que de la barbarie dans les guerres de religions! Restons civilisés!

Commentaire de JOBIN le 19 janvier 2015 à 23:35

J'ai lu touts les écris et, comme je suis d'accord avec vous touts, mais voila comment se faire entendre ou comprendre dans un monde plein de haine, il a des groupes qui savent s'imposer et on ne voie que du feu ou, on ferme les yeux, on ne veau-pas  y croire que cava agir, mais il y en a qui savent patienter et surprendre à des moments qu'on ne si attend plus!

Commentaire de De Ro jacqueline le 19 janvier 2015 à 18:21

Je ne peux qu' être d'accord avec tous les commentaires déjà exprimés par des membres ayant une culture littéraire profonde et m'insurge à l'heure actuelle  contre cette lutte des classes où les riches sont de plus en plus riches et ne sont nullement concernés par ce "vivre ensemble" car c'est la classe appauvrie laissée pour compte qui doit se révolter. Mais on ne les aidera pas, si  les dirigeants occidentaux et américains restent  pétris dans leurs intérêts économiques. Leur politique étant : diviser pour régner. Nous n'aurons jamais la tolérance souhaitée car l'intolérance est dans ce monde en marche depuis trop longtemps et ON A TOUJOURS LAISSE FAIRE. Pauvres, nos enfants...........et pauvre Voltaire incompris. Ce traité devrait être obligatoirement lu dans toutes les écoles

Commentaire de Barbara Y. Flamand le 18 janvier 2015 à 22:35

Il est évident que la tolérance est nécessaire pour ce qu'on appelle aujourd'hui "le vivre ensemble" Tolérer la religion, le mode de vie, la culture de l'autre est très naturel à la nature humaine. Ce sont des influences néfastes avec un caractère politique masqué qui portent des individus à une haine qui dépasse l'intolérance.

Toutefois, l'intolérance n'est pas à bannir dans toutes les situations : faut-il tolérer un système qui produit une paupérisation alarmante, un esclavage moderne, jette des pauvres à la rue, provoque des guerres dites humanitaires par intérêt économique de multinationales  ?? Et cela, pourtant, nous tolérons comme si ces situations étaient fatales et irréversibles.

les individus 

Commentaire de Pâques Marcellle le 18 janvier 2015 à 22:13

La tolérance dans le respect de l'autre .

- Au nom de la multiculturalité ne pas placer la liberté religieuse au-dessus des autres libertés, droits des femmes, droits fondamentaux etc ..;

Jean-Philippe Schreiber

Commentaire de Antonia ILIESCU le 18 janvier 2015 à 20:12

"La tolérance ne devrait être qu'un état transitoire. Elle doit mener au respect." (Wolfgang Goethe)

"Qu'est-ce que la tolérance ? C'est l'apanage de l'humanité. Nous sommes tous pétris de faiblesses et d'erreurs ; pardonnons-nous réciproquement nos sottises, c'est la première loi de la nature." (Voltaire / Dictionnaire philosophique)

"Lorsque les lois d'un état ont cru devoir souffrir plusieurs religions, il faut qu'elles les obligent à se tolérer entre elles."
(Charles de Secondat, baron de la Brède et de Montesquieu / 1689-1755 / De l'esprit des lois / 1748)

Merci aux grands sages. 

Commentaire de Quivron Rolande le 18 janvier 2015 à 18:31

Merci Cher Robert Paul pour ce rappel bien nécessaire en ce temps de troubles, d'incohérences, de non dialogues, d'intolérances .... et, tout comme Diernat je me souviens que les Résistants étaient effectivement appelés Terroristes. Dans la famille, nous en étions. Nous luttions contre un ennemi qui affichait sur son ceinturon "God met uns".  Pauvre Dieu ainsi mis à toutes les sauces ! Les hommes seraient-ils de simples girouettes, des tenants de retournements de veste suivant l'air du temps ? Ayant traversé pas mal des tumultes de ce siècle, ayant consacré une partie de ma vie à l'éducation des émigrés que nous accueillions chez nous, aux Africains dans ce pays que nous aimions etc. etc. il m'arrive de ressentir en moi un vide immense et un sentiment de lassitude devant ces éternels recommencements de la bêtise humaine qui fait fi de l'Amour que nous devrions porter les uns aux autres. D'accord Michel, Culture et Education, mais Est-ce suffisant ?

Pourquoi donc ne pouvions-nous pas lire Voltaire ? Peur de nous voir acquérir ce qu'il était de bon ton d'appeler " mauvais esprits".

Les Religions mal interprétées mènent elles aussi à tous les excès et tout au long de notre longue histoire, il en a été ainsi. Nous avons tous soif de Paix, de Justice, d'Harmonie, mais trop souvent la partie sombre de notre être risque de nous entraîner dans des chemins de traverse qui, si nous n'y prenons garde, mène à tous les excès.

AIMER et ESPERER .... envers et contre tout. Pas si facile ! Merci à Carmen Azar avec qui je partage : "celui qui a des visions ....." et merci à vous pour ce billet.

Bonne semaine à tous.

Commentaire de diernat le 18 janvier 2015 à 15:02

Est ce vraiment raisonnable de se contenter d'une analyse aussi courte :"ce sont des fanatiques!"? Il me semble que la tolérance nécessite que l'on essaye de définir (pas comprendre, pas donner des justifications, pas banaliser) les idées de l'autre. Je trouve que nous nous contentons tous de peu avec l'appelation terroriste. Ma mère, ancienne résistante se faisait appeler terroriste or elle était politiquement à l'opposé de ces récents tueurs. Mon grand-père arrêté par la gendarmerie française, jugée coupable par des juges français n'était lui aussi qu'un terroriste luttant contre le nazisme. La difficulté c'est qu'avec la nébuleuse éclatée après al QUAIDA effectivement analyser entre des malfrats, des mafieux des politiques des fous des religieux des pervers des états ambivalents .;;;on ne sait plus! Rester raisonnable devant un monde de plus en plus débridé, devient difficile!


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 18 janvier 2015 à 12:34

Merci.

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation