Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

 

 

 

J'ai entre ouvert le coffre aux souvenirs

Un parfum de mots doux

De caresses

De sourires

De baisers

S'en échappe

 

Tout y était si bien rangé

Recouvert de fini

De jamais

 

Par-dessous tout ce fatras

Il y  avait mon cœur

Chiffonné

Abimé

Oublié

 

Tout y était si bien gravé

Rien ne s'était effacé

 

Et je ne  peux  plus le refermer

Je suis là

Seule

A regarder

A écouter

C'était si bon quand tu disais

Je suis bien

Je suis si bien

Des mots, rien que des mots

Si doux

Si forts

Pourtant

 

Et puis

Peut-être

Qu'une autre a pris la place

Et puis

Peut-être

Que tu as tout classé

Tout rangé

Oublié

 

Je ne veux même pas y penser

 

 

 

Mars 2010

©  Nadine-Lia Lejeune

 

 

 

 

Vues : 175

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Nadine Lejeune le 28 avril 2011 à 23:39

Merci Eve....

Et puis aussi sans ouvrir le tiroir des carapaces...

 

 

J'ouvre le tiroir des carapaces,

J'en enfile une,

 

J'ouvre le tiroir des illusions

Je le remplis de tes mensonges

 

Je ferme la porte aux souvenirs

Aux voyages, aux mirages

 

Je tourne le dos

Le regard mort

Vitreux,

 

Je te maudis comme je t'aime,

........

(extrait....voir la suite dans mes billets de blogue..)

Commentaire de Nadine Lejeune le 28 avril 2011 à 18:36

Bonjour et merci Rolande...

 

J'ai jeté un œil sur tes dernières offrandes au site d'Arts et Lettres.....et je comprends comme je ressens les similitudes....comme tu le dis si bien ...les souvenirs !!!! quelle belle invention mais parfois aussi quelle glu !!

et sans doute pas un hasard si on extrait la glu de l'écorce du houx ...ça pique !!!

Bonne soirée à toi aussi et au plaisir d'échanger quelques idées....puisque te voilà revenue .....

 

Nadine

Commentaire de Quivron Rolande le 28 avril 2011 à 17:59

Bonjour Nadia,

 

Comme coïncidence c'est pas mal ! En ce moment, je range et je dérangel le grand bazar du grenier (pas aux chansons hélas !)

Quel beau poème, d'une délicatesse qui te ressemble.

Le souvenir, on voudrait le chasser à coup de balai, comme la poussière, le réduire en poussière. Hélas, la petite musique est toujours là, tapie au coeur du coeur et çà vous pince.

On ne veut plus y penser ... mais non, rien à faire. Ah ! si, pour certaines choses, l'on pouvait tout oublier ! Ce serait plus facile .....

Solidaire avec toi. Bonne soirée dans le soleil revenu : il brille ce chasseur de miasmes délétères. Bisous. Rolande

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation