Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

L’athéisme comme pensée populaire et non élitaire

Cours-Conférence par Serge Deruette

Mercredi 06/04/2011 – 17h00

L’athéisme, aux Temps modernes, s’est d’abord affirmé comme un courant de pensée réservé à la grande bourgeoisie et à l’aristocratie. Il faudra attendre le XIXe siècle et la formation du monde industriel pour que des penseurs, tels Marx ou Bakounine, l’inscrivent dans un projet d’émancipation populaire.

Auparavant, dans les XVIIe et XVIIIe siècles, il se confond avec le libertinage, un courant de pensée qui ne manifeste aucune sympathie pour les masses asservies et s’adresse à la seule élite intellectuelle.

Pourtant, un penseur fait exception et anticipe la tradition d’athéisme populaire et contestataire : Jean Meslier (1664-1729). Ce penseur, encore fort peu connu hors des cercles de spécialistes, est un curé de village des Ardennes françaises ! Il laisse à la postérité la première théorie construite et achevée d’athéisme et de matérialisme philosophique.

La radicalité de son matérialisme athée procède pour une grande part de sa volonté de renverser la féodalité pour fonder une société égalitaire. Elle se nourrit autant de livres que de l’expérience de la vie paysanne, dont il tire souvent argument.

Meslier destine en effet ouvertement ses réflexions athées aux masses paysannes et asservies. Sa critique religieuse rejoint sa critique sociale du rôle de la religion et de l’Église pour maintenir les peuples en sujétion. Car c’est pour abattre la féodalité que Meslier, ouvrant la voie à une tradition athée populaire, s’assigne d’abord comme tâche d’abattre Dieu…

Les leçons du Collège Belgique sont accessibles à tous, gratuitement et sans inscription préalable.

Palais des Académies

Rue Ducale 1, 1000 Bruxelles

 

Vues : 57

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Olivier Dumont le 28 février 2011 à 0:40

Monsieur Paul,

Bien sûr que non! Je sais que vous ne lancez pas un pavé dans la mare. C'est mon humour à moi. Vous me connaissez! Les questions que j'ai formulées, je ne vais pas non plus en faire des sujets de forum ! On se bat assez dans le monde ! Inutile de mettre A et L à feu et à sang...

Votre réponse est donc bien celle du modérateur du site.

Il nous reste à en rire. Je sais que je pousse parfois le bouchon un peu loin mais je ne peux m'en empêcher !

Je vous demande de m'en excuser si cela vous a réellement choqué.

 

Commentaire de Fabienne Coppens le 27 février 2011 à 23:17

"....à l'insu de leur plein gré..." Dominique D.( j'adore)

Alain sut ?

Et Nous ?

Et Dieu ?

L" insu " Est ....Dieu.


Fondateur réseau
Commentaire de Robert Paul le 27 février 2011 à 23:15

Je ne lance aucun pavé dans la mare, ni ne met en avant aucune idéologie. Il s'agit simplement du titre officiel d'une conférence qui se donnera à l'Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique. D'autres conférences gratuites données par cette vénérable institution ont été églament annoncées, au meme titre que ce cours-conférence.

"Et Dieu dans tout ça" est le titre d'un magazine de haute tenue hebdomadaire à la RTBF, C'est une émission de Jean-Pol Hecq et ce titre n'est non plus pas un "pavé dans la mare", mais une série de documents de grande valeur.

Commentaire de Dominique Dumont le 27 février 2011 à 22:56

Monsieur Paul,

Ne seriez-vous pas en train de lancer un fameux pavé dans la mare d'A. et L. ?

L'âme et la modernité avaient déjà fait plus que des ronds dans l'eau.

Mais voici que vous tendez la perche à du lourd, du très lourd : LA question "Et Dieu dans tout ça?"

"Tout ça"pourrait, dans Arts et Lettres, être reformulé, et même balisé, pour éviter les débordements.

Par exemple : "Croyez-vous qu'il y ait une part de divin dans les "chefs-d'oeuvre" que l'on s'accorde communément à qualifier de 'sublimes'? "

Ou bien : "Il arrive que, dans des moments de création intense, les artistes -nous par exemple !- se sentent transportés dans un ailleurs physique (espace-temps) ou mental ( transe, etc) à l'insu de leur plein gré. Y voyez-vous un rapport avec le divin?"

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation