Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

       Croisée des chemins

       Cavalcade de lapins

       Frissons d'arbres morts

                 

       Erables tremblants 

       Frayeur de la fougère

       Feuillages flétris

      

       Neuf  oeufs de Pâques

       Crêtes  rouges  dressées

       Galines surprises

       Lune de gel en avril

      Grand mystère au jardin

       Anémones blanchies

       Chat rouquin errant

       Chuinte la pluie

       Sur le feuillage du buis

       Pas pleurnicheur

       Le saule rit sur la rive

       Coin coin lisse ses plumes

       Cheval rit tournez manège

       Laissant Lucie faire

       La peur au ventre

      La voie lactée

      Soulignée sur un pan

      De la montagne percée

      Raymond Martin    

Vues : 129

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de NINA le 25 avril 2012 à 9:40

Oh je ne connais pas la règles du Haîkus, mais oh combien j'aime votre délicatesse d'écriture !

Lucie faire : Lucifer !!!!! subtil.

Mélancolie et joie mêlées.

Merci MARTIN pour ce partage.

Commentaire de Raymond MARTIN le 23 avril 2012 à 9:14

Grand merci à toutes pour votre lecture  mais ,

Rébecca,,l'origine Japonaise  de ces poèmes  suggère que la composition en trois lignes se fasse  en dix-sept 

syllabes soit ;  5-7-5 syllabes car la langue Japonaise est composée de mots trés courts  contrairement  aux langues Germaniques ou Latines  à part l'Anglais  qui à des mots courts.

Les respect de cette règle  n'est pas facile  ;c'est pour cela qu'en Europe cette règle d'un commun accord peut être transgressée.......donc ce n'est pas une obligation .Il ne faut pas de rime,le, vrai Haïku  est intuitif,non intellectuel,il peut contenir un peu d'humour.Il  comporte souvent des mots suggérant une saison .

,se servir de mots ordinaires .toujours au temps présent .Il ne veut rien dire,ou presque

            comme:                            soudain en esprit.

                                                    loin de mon pays natal

                                                    les monts dans la brume

                                    Kaléidoscope

                                    Pour amuser  les enfants

                                    L'envie des adultes

                                                       La grue de chantier

                                                        Perchoir pour les étouneaux

                                                      Pause du dimanche

                                (Martine Brugère)  Assiociation Française des Haïkus              

                   alors  chères Amies  ,à vos plumes     !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Commentaire de Rébecca Terniak le 22 avril 2012 à 17:49

Oui c'est tout un art

et vous dites tous de très belles choses profondes et vraies.

Je me sens interpellée vivant dans ma forêt avec tous les chants d'oiseaux - Fa Merci ! - Et je chante à mes fleures et arbustes en les soignant, sachant que dans leurs conscience de rêve, je m'adresse aux êtres élémentaires qui leur servent de "moi" et qu'elles - ils- forment un tout avec.

Respect et amour pour tous les dons de Mère Terre et des règnes qui nous donnent à foison.

Commentaire de Rébecca Terniak le 22 avril 2012 à 12:45

Très frais et joli Raymond

qui sait y faire par Lucie ..

mais je n'ai toujours rien compris aux règles du Haïkus pour priser mieux l'exercice !

Commentaire de Fabienne Coppens le 21 avril 2012 à 18:53
Commentaire de Raymond MARTIN le 21 avril 2012 à 18:46

Oui ,toute   créature  à sa propre sensibilité ,non bien sur, telle  que nous la percevons  ou la ressentons  en tant qu'humain mais une sensibilité propre à  son ' règne' en la création !.

Par exemple ,tout jardinier  respectueux de la nature, parlera tous les jours à se légumes ou autre végétal.

Il remerciera  la rose ,pour son parfum  et sa beauté avant de la couper délicatement pour la mettre en vase (ou une autre fleur ).Une demande de pardon faisant partie de l'ordre des choses .Et la création ne nous en voudra pas !.

Cette pratique  doit se faire rare !

Devons- nous  ne plus aimer les mobiliers en bois ?? ! non  

Dans l'espace prairial  ,et c'est tentant , une fleure arrachée ou coupée ,c'est un microcosme  de détruit .Pensons-y  ! 

Commentaire de Valériane d'Alizée le 20 avril 2012 à 19:18

Est-ce que les végétaux sont en mesure d'éprouver  des sensations ? Pourquoi non ? Pourquoi en douter ?

En vertu du fait qu'ils ne l'expriment pas avec le même "langage" dont sont dotés nos "frères humains" et nos "amies les bêtes" chères à Colette, qualifiées il y a encore peu de cela  "d'animal machine" par Descartes, qui ne leur accordait donc aucunement le droit de ressentir aussi des émotions !!!

Par conséquent, avant d'infliger à ces créatures vivantes quelques supplices, il serait bon de nous souvenir qu'un arbre sacrifié peut "trembler" en s'éteignant, nous crier sa révolte d'être abattu par la tronçonneuse, cet outil barbare des "temps modernes" ! Ah, oui, moderne ? Vraiment ? Mais pour qui ? Pour le bourreau assurément !!!

Commentaire de claudine quertinmont le 20 avril 2012 à 16:34

Ah ! J'aime l'image de Lucie faire et du saule qui rit.  Belle promendade parmi tes mots Martin.  Bon après-midi.

Commentaire de Fabienne Coppens le 20 avril 2012 à 10:08

C'est comme ça ! C'est beau , Raymond !

Commentaire de Nada AL-ATTAR le 20 avril 2012 à 9:31

Beaucoupe de belles images dans tes haîkus, Raymond. Bravo et merci de ce joli partage.:))

 Erables tremblants 

 Frayeur de la fougère

  euillages flétris

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation