Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Festival de l' Orangerie du Château de Seneffe

Cette année, au Festival de L'Orangerie, Véronique Bogaerts et Patricia Raes ont invité tous leurs amis solistes pour un feu d'artifice musical au cœur de l’été.

… Et si le troisième et le quatrième  soir se rapportent au deuxième, ce festival de musique de chambre est la perle des hôtes de ces bois ! L’orangerie du Château de Seneffe a vécu un 22 juillet étincelant, vibrant, convivial et raffiné. Une soirée consacrée au piano dans tous ses états.  

 

MMM ... : merveilleux moments musicaux!

Un festival de doigts  - de 5 à quarante -  parfois tous sur le même clavier. Des interprètes de  renommée mondiale : Dominique Cornil, Muhiddin Dürrüoglu, Philippe Raskin, Jean-Claude Vanden Eynden, quatre pianistes … deux pianos… et des œuvres allant crescendo dans l’implication du nombre de mains : Scriabine, Ravel, Stravinsky, Czerny, Ligeti,  Rossini, Beethoven, Elgar, Schumann, Chopin. Ce  répertoire fait de  12 joyaux de la musique puisant tant dans le classique que dans le contemporain a enchanté le public enthousiaste massé dans la longue salle de l’orangerie du château.  Mais ce concert extraordinaire véhiculait surtout une ambiance  de joie, de connivence et  de partage. L’ espièglerie des quatre artistes s’ingéniait véritablement à séduire le public tout en s’amusant follement entre eux et avec leur instrument. C’est la transmission de  la joie profonde de la musique qui menait le jeu. Demandez à Muhiddin Dürrüoglu! Et le séduisant Philippe Raskin est toujours aussi craquant! Un contraste frappant dans le climat plutôt morose qui a envahi la Belgique depuis plus de 400 jours. Parole de J-C Van de Eynden qui préfère l’hymne à la vie, l’ode à la beauté, la création du bonheur partagé.

 

 

 

Epinglons une interprétation extraordinaire de Dominique Cornil du célèbre Nocturne opus 9 de Scriabine pour main gauche seule … à 5 doigts donc. L’autre main reposant tranquillement sur le genou droit. Mais cette musique est loin d’être tranquille, elle est enflammée, romantique en diable,  éblouissante. Dominique Cornil, sous des dehors sérieux si pas sévères, nous livre des sonorités retentissantes, en force et en nuances. On ne voit qu’une main, on en dirait trois! Cette pièce de musique d’une  prodigieuse subtilité devient d’une expressivité fascinante sous ces cinq doigts à la fois de fer et de velours. Sans compter le jeu invisible des pédales… 

 

Le public ose à peine  respirer quand ces Quatre Mousquetaires de la musique s’attaquent ensemble  à l’Ouverture de Guillaume Tell,  à 40 doigts, sur deux pianos.  Si tout commence dans une ambiance plutôt bucolique et élégante, l’attaque du thème principal est délirante et les 4 artistes ont presque du mal à se retenir de rire et personne ne perd les pédales. Véronique Bogaerts tourne tranquillement les pages, pendant que les artistes s’amusent.

 

Mais le plus frappant dans ce concert c’est l' interprétation fracassante du Sacre du Printemps, fauve et colorée par Jean-Claude Vanden Eyden et Dominique Cornil. L’ambiance est tribale. Il n’y a que deux pianos, quatre mains et c’est tout un orchestre que l’on entend. Mais ici avec un détail, une clarté, une définition musicale intense. Tour à tour se projettent la trépidation de la vie, le bouillonnement, l’apaisement, le renoncement même. Une vraie frénésie contraste avec des éclats de lumière. Cette musique emporte comme un fleuve démonté qui charrie tous les objets de la création. Panta Rhei. Tout coule, tout passe avec rage et déferlement, mais les artistes restent. Radieux. Et c’est l’ovation !

 

Des tas d’autres  surprises ludiques ornent ce concert. Signalons ces trois mages penchés de leurs six mains de lumière sur le même clavier, gobant les notes de Czerny – Les trois Amateurs - de leurs mimiques expressives, de leurs œillades complices, anticipant le rire de Mozart, révélant son élégance. Le trio magique se délecte et est délectable. Le final est majestueux et la joie des compères, contagieuse ! C’est comme si on avait déjà bu le champagne ! Sourire massif du public.

 

 

Le dernier morceau : « Pomp and Circumstance » de Edward Elgar, l’incontournable des Proms,  sera inoubliable pour les participants que se sont levés, inspirés par J-C Van de Eynden.  Les artistes sont ovationnés et le public se met à chanter à la paix et à la sérénité à retrouver ! Land of Hope and Glory !  Bis très émouvant, le public se lâche. 

Puis c’est la réception comme à chaque concert, dans la verrière de l’Orangerie.

 

 

 

Consultez le programme la fête continue ce soir et demain soir encore!

Samedi 23 juillet 2010 – 20h00  

«Sextuors à cordes de Straus & Brahms – Souvenir de Florence de Tchaikovsky»         

France Springuel, Sarah Dupriez (violoncelle), Véronique Bogaerts & Frédéric d’Ursel (violon), Thérèse-Marie Gilissen & Vincent Hepp (alto)

Programme :

R. Strauss                         Sextuor à cordes extrait de Capriccio

J. Brahms                         Sextuor n° 1

P. Tchaikovsky                Souvenir de Florence

 

Dimanche 24 juillet 2011 – 17h00

« Octuor de Schubert & C° »

Véronique Bogaerts & Elisabeth Wybou (violon), Vincent Hepp (alto),  France Springuel (violoncelle), Christian Vanden Borght (contrebasse), Alain Cremers (basson),Jean-Luc Votano (clarinette), Jeroen Billiet (cor)

Programme :

C. Stamitz                        Trio pour cor, violon et violoncelle

Anonyme 1750                Trio pour cor, violon et bason

F. Schubert                      Octuor

 

 

Lieu des concerts : Orangerie du Château de Seneffe – rue L. Plasman – 7180 Seneffe

Vues : 555

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Deashelle le 28 juillet 2011 à 12:55

La célèbre Nuit Musicale

quitte Beloeil et fête ses 10 ans au somptueux domaine du Château de

Seneffe.

 

Le samedi 6 août 2011, entrez dans la magie de cette soirée musicale unique  de 18 à 24 heures!

 

 Imaginez votre balade entre les plus beaux trésors de Beethoven, Tchaïkovski, Mozart, Brahms, Bach, Vivaldi, … au total, plus de 300 artistes vous attendent pour une centaine de concerts ! Ajoutez des centaines de figurants en costumes d’époque, des milliers de flambeaux, des découvertes gastronomiques … et en apothéose, un feu d’artifice magistral, vous êtes déjà dans

l’univers féerique de la Nuit Musicale !

Le concept développé vise à offrir à un public familial, régional et touristique une soirée de divertissement culturel en plein air mettant à contribution les artistes de la musique classique.

 

Les spectateurs se déplacent au cœur des jardins au sein desquels on retrouve une dizaine de scènes, toutes aussi magiques et étonnantes les unes que les autres, prêtes à accueillir les solistes du chant, les comédiens, les pianistes, les orchestres, les quatuors, les ensembles à vent… mariant performance musicale à la poésie de la nature. Les diverses scènes sont reliées entre elles par des routes de lumière composées de milliers de bougies disposées à même le sol et constituant autant de balises guidant les groupes de visiteurs vers chacune des scènes.

L’ensemble des spectateurs convergent les uns à la suite des autres, vers 23 heures, en direction de la cour d’honneur pour assister, en apothéose, à un spectacle de pyrotechnie à grand déploiement.

Au total, c’est plus de 300 artistes, répartis sur 10 scènes différentes, qui se mobilisent cette année encore pour assurer cette balade musicale prestigieuse à travers les plus grands airs de la musique classique. Etoiles du chant, de l’opéra, de la flûte, de la guitare, du piano, du violon… toutes s’harmonisent au firmament et vous proposent, l’espace d’une soirée d’enchantement, une balade musicale à la (re)découverte des grands espaces et des multiples coins et recoins des célèbres jardins du domaine. Durant toute une soirée, chaque lieu s’illumine au rythme des bougies et des notes de musique.

 

 

A épingler au programme : les danses hongroises de Brahms, les grandes ouvertures de l’opéra, les concerti brandebourgeois de Bach, les galanteries de Mozart, Roméo et Juliette de Tchaïkovski, le Te Deum de Charpentier, concerti de mandolines de Vivaldi, Ave Maria de Gounod…. Et ajoutez encore à ce décor musical des centaines de figurants en costumes d’époque, des milliers de flambeaux et de bougies qui tracent votre parcours, un parc illuminé de mille feux, des échassiers papillons et des laquais géants, des musiciens dans les arbres,  vous êtes de plein pied dans l’univers d’une nuit musicale unique !

 

En apothéose, Stéphane Dirikx, artificier et historien passionné, montrera ses fabuleux talents dans cet art éphémère qui émerveille toujours ! Il proposera un véritable spectacle pyrotechnique artistique et musical qui rendra hommage aux plus grands compositeurs ! Pendant 15 minutes le ciel flamboiera ! http://www.ideefixe.be/lanuitmusicale/le-programme-musical/artistes...

Domaine du château de Seneffe
Rue Lucien Plasman, 7-9 à 7180 Seneffe
Tél. : 070/22.20.07
www.ideefixe.be/lanuitmusicale, www.070.be 
Tarifs : 33€ en prévente, 38€ sur place, 55€ avec le panier pique-nique "produits wallons"
Parking gratuit 

                                                                                        

Commentaire de Deashelle le 25 juillet 2011 à 10:39

"Le doute principal vient du politique ; en période de grande transition comme aujourd'hui, les gouvernants ont déjà fort à faire pour limiter la violence latente, leur demander d'avoir en outre une vision imaginaire de la mutation serait irréaliste C'est aux experts et aux artistes de faire ce travail." Pierre Radanne (Cles)

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation