Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

 

 

«Ah! que la vie est quotidienne!»

On la regarde aller son train,

Elle suit le même chemin,

Sur la voie qui seule est la sienne.

 

On la regarde aller son train,

Sans que rien de nouveau n’advienne,

Sur la voie qui seule est la sienne.

Les roues ronronnent un refrain.

 

Sans que rien de nouveau n’advienne,

On peut conserver son entrain.

Les roues ronronnent un refrain,

Faudrait-il que l’on se souvienne?

 

On peut conserver son entrain,

Au cours des saisons qui reviennent.

Faudrait-il que l’on se souvienne,

Dans l’attente des lendemains?

 

30 novembre 2011

 

Vues : 45

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Suzanne Walther-Siksou le 1 décembre 2011 à 19:22

Chère Rosyline

Je vous remercie pour vos aimables messages.

J’ai écrit pour des enfants de sept à treize ans des poèmes qu’ils ont appréciés et illustrés

d’une façon charmante. Certains se trouvent sur mon blog. Je vous invite à vous y rendre accompagnée de la petite Marie. Je crois qu’elle aimera sa visite au coin des comptines

et dessins d’enfants. L’adresse est: suzanne.walther-siksou.over-blog.com

Je vous souhaite, à toutes deux, une heureuse fin de journée.

Suzanne

  • L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

    Robert Paul recommande

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

  

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation