Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

"Vive le vin !" de Gilbert Czuly-Msczanowski, illustré par "Bavardages de bistrot" de Charles de Wit, concordance peinture-poésie, partenariat sur Arts et Lettres.

Bavardages de Bistrot

De Wit Charles

https://storage.ning.com/topology/rest/1.0/file/get/2933919704?profile=RESIZE_1024x1024

Vive le vin !

A la table de la bêtise ils y sont attablés,
Analphabètes vociférants et grognons,
Têtes sordides et ventres en ballons,
Jetant au vide le désarroi qui les a créés.

En voilà qui n’attendent qu’à en découdre,
Nés pour le désordre et bombarder la foudre,
Les bâtons sont prêts aux pieds,
Guettant qu’un ordre leur soit donné.

Mais il y a aussi ceux qui écoutent,
Timidement, tout au bout, ils s’approchent.
Vidés de mémoire et sourires en poche,
Chauds d’ennui et de haines qui gouttent.

Que la table est gaie et le vin bruyant !
L’heure est venue de tout chambouler,
Relire en chantant le triste passé,
Et la renverser tout ivre gaiement.

Main dans la main à la table de la bêtise,
Des grognons analphabètes et des curieux envieux,
Boivent du vin et crient des sottises
A la face blême de quelques pauvres vieux !

Gilbert Czuly-Msczanowsky

Un partenariat

Arts Lettres

Vues : 443

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 31 mars 2015 à 21:03

Et quelle ivresse, Charles !

Vivons intensément, l'ivresse de ne pas connaître de frontières, de barrières, de limites, vivons pleinement et respirons à pleins poumons notre art et nos partenariats sur Arts et lettres !!

Ils nous font du bien !

Mes amitiés, hips !

Liliane

Commentaire de De Wit Charles le 31 mars 2015 à 20:36

Chers Amis,

Merci pour tout les commentaires

Une de mes petites citations,

 <Mon Art c'est !!!!!!! Diront certains,

Un Art !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Diront d' autres,

Peu importe dirons nous, pourvu qu'il nous

apporte L' IVRESSE.>

Charles De Wit

Commentaire de Barbara Y. Flamand le 28 mars 2015 à 23:19

Bonjour Gilbert,

Contente de vous lire. Il faut reconnaître que sous le titre "concordance peinture et poème", votre commentaire n'est pas en concordance, justement. C'est pourquoi il m'a dérangée. Votre explication m'éclaire et je partage entièrement votre critique de notre société qui n'est pas assez souvent accusée. Votre poème sera un jour le bienvenu sous une peinture elle-même critique. Toutefois,à lui seul il suffit. Et j'aurai plaisir à le relire à d'autres endroits.

Bien cordialement.
Barbara..

Commentaire de Raymond MARTIN le 28 mars 2015 à 14:23

..........Des sottises....??????....................qui très souvent ...........à la réflexion...................ne le sont pas .En tout cas ,bravo , bel accord entre le  verbe et le  pinceau  .  Hips !!!!!!!!!!!!!!

Commentaire de Gilbert Czuly-Msczanowski le 28 mars 2015 à 11:30

Bonjour Barbara,( si vous le permettez )
Vous avez raison. Il faut apprécier la peinture et le texte différemment. Il peut y avoir quelques concordances mais sans plus. Je ne déteste nullement le peuple quand il se réunit au café même si je ne fréquente pas ce genre d'endroit quand il affiche trop un bonheur d'exister. Les personnages de Charles n'attendent pas à en découdre et n'ont pas de bâton pour frapper. Ils sont paisibles. J'ai voulu dénoncer l'extrémisme et sa violence qui s'installe dans nos sociétés ainsi que la contagion banalisée à une jeunesse sans mémoire. J'apprécie votre judicieux commentaire qui me permet de clarifier ma pensée .
Cordialement.

Commentaire de Barbara Y. Flamand le 28 mars 2015 à 1:15

A chacun son interprétation, évidemment. Moi,je vois dans cette peinture, caricaturale, mais avec bonhomie,une scène populaire  dans laquelle le peintre expose une diversité d'attitudes et d'expressions très caractéristiques  dans un climat  convivial dans lequel, il est vrai,une dame seule fait triste figure..

J'aime beaucoup cette composition de Charles de Wit , très sûre dans le trait, bien équilibrée dans les différents plans et les couleurs. Je crois qu'il a peint cette scène avec empathie.

Commentaire de Lansardière Michel le 27 mars 2015 à 13:51

"Pour l'homme social, vivre, c'est se dépenser plus ou moins vite.

Il suit de là que, plus les sociétés sont civilisées et tranquilles, plus elles s'engagent dans la voie de l'excès. L'état de paix est un état funeste à certains individus.",

Honoré de Balzac dans son petit Traité des excitants modernes.

Un duo de choix.

Commentaire de Nicole Duvivier le 27 mars 2015 à 10:12

Deux talents , bien "plantés" dans leur belle énergie créative, qui nous  insufflent force et gaieté , tant par la truculence des mots que par la palette du peintre  !

Liliane, idée géniale que celle de ce partenariat  ! Un tout bon moment !  Bravo à Charles et Gilbert ! Cordialement, Nicole

Commentaire de ROGER Jacky le 27 mars 2015 à 9:44

Une équipe équilibrée ....Bravo ....Amitiés ...Jacky .

Commentaire de Josette Gobert le 27 mars 2015 à 8:46

Santé Gilbert

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation