Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

                                                  Je vous invite à une descente inattendue.
                                                  Prenez ma main et, comme deux enfants se serrant l’un contre l’autre, empruntons l’escalier qui mène à la cave. Cette cave où nous ne voulons jamais aller car il y fait sombre. Des toiles d’araignées et leurs occupantes géantes peuplent cet endroit peu hospitalier et donc peu fréquenté. Les marches grincent, craquent sous nos pas. Pour seule lumière nous avons une bougie. En descendant sa flamme vibre. On la regarde avec la crainte qu’elle ne s’éteigne car le moindre souffle, même très léger, la fait vaciller. Il y a toujours dans ces vieilles caves une odeur de moisi portée par un vent léger provenant d’une trappe d’aération : une odeur de légumes entreposés il y a longtemps, dont certains ont pourri sur une vieille table, cette dernière recouverte d’une nappe descendant au sol sous laquelle pourrait se nicher quelque lugubre famille. Pourquoi ont-ils été abandonnés là ? L’empressement sans doute de fuir. Notez qu’une ampoule électrique n’a rien de plus rassurant. Couverte de poussière, son grésillement quand on la branche et sa lumière fade de peu d’intensité indiquent sans conteste un endroit peu fréquenté. Pourtant c’est chez soi ! Ainsi que le grenier où on ne va jamais non plus, situé au dessus quant à lui et où on stocke les vieux souvenirs.
                                                  La descente inattendue c’est la cave mais aussi le grenier. Il faut y aller de temps à autre. Bref, vider les légumes qui pourrissent, nettoyer l’ampoule qui grésille, chasser les araignées, nettoyer la trappe d’aération pour laisser passer l’air frais, changer l’escalier qui grince… Et afin que le grenier ne nous tombe sur la tête débarrasser ce qui ne servira plus jamais. Un nettoyage de printemps en quelque sorte avant l’arrivée des beaux jours !


Pensée printanière du jour.

Vues : 92

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Josette Gobert le 5 avril 2016 à 19:26

Deux endroits plein de moments forts, de souvenirs de notre jeunesse, de senteurs et de parfums connus de nous seuls.  Agréable pensée Gilbert.

Amitiés

Josette

Commentaire de NANSON Jacqueline le 28 mars 2016 à 19:38

Un petit retour en enfance, quand la découverte fait peur, fascine et active la curiosité et parfois des trouvailles qu'on a envie de déposer parmi ses jouets, de bons souvenirs, Jacqueline   

Commentaire de martine rouhart le 28 mars 2016 à 18:42
La cave et le grenier...grands lieux symboliques bien mis en lumière par le philosophe de l'air, de l'eau et de la terre, Bachelard
  • L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

    Robert Paul recommande

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

  

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation