Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

"Sur la nature" est un poème philosophique d'Empédocle, d'Agrigente, (483-423 av. JC.) qui nous est parvenu en fragments recueillis par Sextus Empiricus, Clément d' Alexandrie, Plutarque, Simplicius et d'autres écrivains.
Après la dédicace à son ami Pausanias, et une préface très obscure où l'auteur supplie la Muse de ne pas révéler aux mortels les vérités qui, selon une loi éternelle, doivent rester cachées, l'auteur expose son interprétation des phénomènes naturels perceptibles par les mortels, parce que fondés sur ce même univers des sensations d'où sont issues toutes leurs opinions: "Regarde de toutes tes forces les choses du côté où elles sont visibles, et ne prête plus de foi à ta vue qu'à ton ouïe, ni à l'ouïe sonore qu'au témoignage du goût; ne refuse de prêter foi à aucun de tes organes parce que chacun d'eux est une voie de la connaissance; mais essaie de penser à chaque chose selon la façon qu'elle a de se manifester".
Le monde est constitué par un mélange variable de quatre éléments -l'au, la terre, l'air, le feu, -poussés par les forces antagonistes de l' Amour et de la Haine. L' Amour mélange l'ensemble des éléments dans un Tout ou Sphère, la Haine force chaque parcelle à se séparer du Tout et à s'unir aux autres parcelles appartenant à son propre élément. Par conséquent la naissance et la mort ne sont qu'apparence. Il en est ainsi pour tous les mondes: ils naissent du Chaos sous l'action de la Haine, ils subsistent grâce à l'équilibre temporaire de deux forces antagonistes. Ils naissent et ils meurent dans un mouvement perpétuel.
Lorsqu'on a épuisé tous les mondes possibles, ces mêmes mondes réapparaissent dans le même ordre où ils se sont présentés la première fois. Empédocle présente également une théorie de la connaissance assez primitive. En nous, existent également les quatre éléments et les deux forces déjà décrites; nous connaissons le semblable grâce à son semblable: "Par la terre nous connaissons la terre, l'eau par l'eau, l'air par l'air divin, le feu par le feu destructeur, et l' Amour grâce à l' amour; la Haine nous fait connaître la Discorde".
Cette grandiose vision, écrite dans un style large et puissant, que les anciens comparaient au style épique d' Homère, constitue la première tentative de construire un système complet du devenir naturel, en suivant des principes naturalistes. La personnalité et la pensée d'Empédocle, avec celle de Démocrite, ont inspiré les grands naturalistes de la Renaissance, à l'aube de la nouvelle science.

 

Vues : 127

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Lansardière Michel le 13 février 2014 à 19:43

Depuis Empédocle les quatre éléments étaient représentés par les polyèdres réguliers identifiés. Du plus lourd au plus léger, la terre était associée au cube, aussi identifié à Saturne, l'eau, Vénus, à l'icosaèdre, l'air, Mars, à l'octaèdre, le feu, Jupiter, au tétraèdre. Aristote y ajouta l'aithêr, le dodécaèdre des "solides de Platon". Et cet ordre perdura. On s'en contenta. Le tout s'inscrivant dans des sphères correspondant, selon Kepler à la Renaissance, aux orbites des planètes. Cela tournait bien rond, réglé comme du papier à musique. On y gagnait en poésie pour atteindre l'empyrée.

Quant à ce pauvre Empédocle, il périt de dépit en étudiant l'Etna où errait Encélade.

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation