Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Dans un ouvrage remarquable, L'art poétique, Jacques Charpier et Pierre Seghers ont exposé leurs recherches sur les poétiques lointaines, du Moyen âge, de la Renaissance et

des siècles qui se sont succédés jusqu'au milieu du XX ième.

Leur histoire, de cette forme littéraire, est illustrée par des écrits de très nombreux poètes de tous les temps.

Les grandes maisons d'édition avaient pour mission de faire connaître et de préserver

tous les ouvrages poétiques qui leur étaient proposés. Elles renoncèrent à leur rôle quand cet art, en changeant de nature, perdit tout attrait.

Même à compte d'auteur, les poètes actuels, qui ne sont pas déjà connus comme écrivains talentueux, n'ont aucune chance de voir éditer leurs recueils. Comment seront-ils distingués?

Nous vivons à l'ère d'une technologie miraculeuse. Grâce à l'internet, on découvre que la poésie intéresse un nombre immense de personnes, des deux sexes, vivant dans divers pays.

Quand un comité de lecture a fait le choix d'approuver un ouvrage, il réalise assez rapidement s'il a eu raison ou s'il a commis un erreur. Les lecteurs le lui font savoir.

L'auteur peut se situer.

Quand un poète offre ses écrits virtuels, ils se perdent dans une manne abondante mais d'une qualité douteuse. Or, en dépit de commentaires élogieux, il n'a aucune certitude.

Dans le monde capitaliste actuel, où nombreux sont les gens instruits, se sentant spirituellement isolés, la poésie ouvre un espace de paix et de plaisir.

L'écriture permet de dire ses émois, de se sentir exister, de faire partie d'un groupe accueillant.

On évoque le glorieux héritage commun, inaltérable. À la prose, on préfère les rimes.

Or que sont-elles sans l'élégance, sans le charme qu'une muse musicienne a su leur apporter?

Tout art est difficile, le talent une grâce.

Il est souhaitable que les éditeurs de renom prennent conscience de l'importantce  accrue de

la poésie, en ces temps modernes, et qu'ils assument leur mission de mettre en valeur celle qui le mérite.

23 avril 2013

Vues : 70

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de claudine quertinmont le 24 avril 2013 à 16:57

Voilà une excellente idée.  Bonne fin de journée.

Commentaire de Suzanne Walther-Siksou le 24 avril 2013 à 15:52

 Chère Claudine

À la suite de votre commentaire , j'ai changé le titre de mon poème et je l'ai envoyé à Flammarion

Lettre ouverte à Flammarion, propos sur la poésie. Je ne me fais aucune illusion sur l'effet de mon envoi.

Je vous souhaite une agréable journée.

Commentaire de claudine quertinmont le 24 avril 2013 à 11:18

Voilà qui est clairement dit, encore faut-il que les éditeurs lise cet article chère Suzanne.

Commentaire de Serge Lesens le 24 avril 2013 à 9:30

"C'est la beauté qui sauvera le monde", c'est ce que la poésie doit contribuer à rendre clair pour tout le monde.

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2022   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation