Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Les yeux pleins de rire
je prends des chemins de traverse
à demi-effacés
sans savoir où ils mènent
mes pensées prennent le large
comme des ballons qu'on lâche
je vais d'étonnement en étonnement
et donne des ailes à toutes choses
et puis je me couche
dans le silence des arbres
essoufflée de mes petites joies

(martine rouhart)

Vues : 113

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de martine rouhart le 31 mai 2017 à 18:00

merci de ta visite chère Jacqueline, amitiés

Commentaire de martine rouhart le 29 mai 2017 à 13:18
Merci chères Jacqueline et Adyne, bises
Commentaire de NANSON Jacqueline le 28 mai 2017 à 23:45

Petit vertige et agréable bonheur d'être là tout simplement, un beau partage,

bisous,    Jacqueline

Commentaire de martine rouhart le 27 mai 2017 à 20:29
Merci Gilbert, pour votre commentaire sensible
Commentaire de Gilbert Czuly-Msczanowski le 27 mai 2017 à 18:55

Bonjour Martine,
Votre texte est joliment empreint de lyrisme. Les arbres, la nature en général est notre source d'inspiration. C'est là que la conscience s'apaise et que les soucis s'estompent. Il vaut mieux aller aux champignons ou à la cueillette des fleurs que se battre avec les feux rouges en ville ! Amitiés, gilbert.

  • L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

    Robert Paul recommande

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

  

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation