Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

 

 Doux ami,

Si tu voyais, ici, comme c'est beau l'hiver !

Les érables géants, sculptures délicates,
Étalent leurs ramures noircies sur de la nacre.

La neige immaculée s'amoncelle partout,

Sur les toits, les sapins ,en bancs sur le gazon.
Pour qui s'y aventure, elle est sable mouvant.

Les rues ensoleillée sont des tableaux charmants,
Des ombres y varient selon l'humeur du temps,
En symétrie fidèle, au tout commencement.

L'air frais, froid ou glacé, est chargé d'énergie.
Si l'on veut s'attarder il faut se rendre actif.
Lors, ce n'est qu'à l'abri, qu'on devient nonchalant.

Derrière d'immenses baies, fasciné ,on contemple,
Dans l'éblouissement, en pleine nuit souvent,
Des haies de porcelaine, des gerbes de cristal.

17/12 2003

Vues : 70

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Gohy Adyne le 30 janvier 2013 à 10:26

Très belle description de l'hiver québécois, j'ai pu m'en rendre compte dernièrement.

Bravo et bonne journée.

Adyne

Commentaire de Lansardière Michel le 30 janvier 2013 à 10:14

Quiétude bonheur espace silence contemplation : art de vivre.

(ce poème, délicat petit tableau, me fait penser au journal de Sylvain (prénom prédéterminé) Tesson : Dans les forêts de Sibérie, que je lis en ce moment)

  • L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

    Robert Paul recommande

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

  

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation