Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Mars 1974.  La journée est fraîche et sans gaîté.  Je viens de rentrer d’avoir été  conduire les enfants à l’école.

Toute de noir vêtue, pour la disparition de mon père, le silence de la maison n’incite pas au rire.  Lui qui était farceur à sa manière, n’aurait sans doute pas ri au sein de cette ambiance.  J’ai froid et décide de me faire une tasse de café pour me réchauffer le cœur et le moral : au moins, l’odeur d’un bon café amènera un peu de rose dans ma vie, la Vie, que je considère absurde jusqu’alors.

Mes idées sont loin d’être gaies et je cherche un moyen de les diriger vers des ailleurs que j’aurais préféré, mais rien n’accroche vraiment, si ce n’est l’idée de tenter de faire bouger les objets selon ma volonté, ainsi que je l’’ai déjà tenté plus tôt, sans succès.

Le café est prêt.  Je m’en sers une tasse et j’essaye de m’y réchauffer les mains.

Et si j’essayais de la faire bouger ? Je la lâche, et je me concentre jusqu’à en avoir mal l’esprit.

Rien ne se passe, mais ce jour-là, pourquoi ? Je suis bien décidée à obtenir un résultat et j’insiste, insiste encore….. et tout à coup, sous mes yeux effarés, la tasse s’ébranle et fait un demi-tour sur elle-même.  L’oreille qui se trouvait dirigée vers la droite finit sa petite course à gauche, en passant devant moi.

Stupéfaite et immobile, le temps d’une idée, je recule brusquement de la table.  La chaise sur laquelle j’’étais assise tombe dans le bruit que l’on suppose et je considère la tasse avec « crainte » et étonnement. 

J’ai réussi, ce que je tentais de faire depuis des années….. et j’ai peur !

Fiction ou réalité ?  A vous de décider.  Selon mon époux, un coussin d’air chaud sous la tasse l’a faite pivoter …. Justement le jour où, idées noires, j’étais décidée à obtenir un résultat.

Selon une personne, « versée » dans ce genre de phénomène, ce n’est pas moi qui y suis parvenue, mais mon père qui m’a fait une farce !

Que de fois n’ai-je réessayé sans succès depuis lors… bloquée par la crainte de réussir ! ?

 

QUERTINMONT Claudine D’ANDERLUES.

Vues : 161

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de claudine quertinmont le 25 février 2014 à 13:01

Bonjour Rolande.

Merveilleux de nous faire redécouvrir ce poème : 

Milly ou la terre natale (I)

Pourquoi le prononcer ce nom de la patrie ?
Dans son brillant exil mon coeur en a frémi ;
Il résonne de loin dans mon âme attendrie,
Comme les pas connus ou la voix d'un ami.

Montagnes que voilait le brouillard de l'automne,
Vallons que tapissait le givre du matin,
Saules dont l'émondeur effeuillait la couronne,
Vieilles tours que le soir dorait dans le lointain,

Murs noircis par les ans, coteaux, sentier rapide,
Fontaine où les pasteurs accroupis tour à tour
Attendaient goutte à goutte une eau rare et limpide,
Et, leur urne à la main, s'entretenaient du jour,

Chaumière où du foyer étincelait la flamme,
Toit que le pèlerin aimait à voir fumer,
Objets inanimés, avez-vous donc une âme
Qui s'attache à notre âme et la force d'aimer ?... Alphonse de LAMARTINE

Retrouver "la rage" d'y parvenir comme durant cette époque sombre ? Pourtant, depuis plus d'un an, ce ne sont pas les raisons qui me manquent de vouloir trouver des ailleurs que j'aurais préféré, mais mon esprit fatigue plus vite, trop vite, comme le disque dur de mon PC qui m'envoie des alertes. J'espère qu'il ne va pas se "planter".

En tout cas, merci beaucoup pour ta visite et pour ton commentaire chère Rolande et à bientôt. Je réessayerai avec une tasse de café allégé, ce sera sans doute plus facile Lol

Commentaire de Quivron Rolande le 24 février 2014 à 20:10

Chère Claudine,

Vous voilà revenue avec vos gentilles histoires "paranormales" et je vous en félicite. Bravo donc.

Marrante cette histoire de la tasse qui tourne : cela nous change des tables tournantes.

J'avoue n'avoir jamais essayé, mais, finalement, qui sait. ... J'aime la chute de ton mini-récit :

La crainte de réussir .... oui, c'est sans doute cela. Et pourquoi n'irais-tu pas jusqu'au bout de l'expérience. rien que pour le fun. et pour nous remettre dans ce beau poème "Objets inanimés avez-vous donc une âme ...."

Clin d'oeil à Robert : c'était certainement derrière le miroir ou sur son chemin.

Allez courage Claudine : encore un essai et ton père, ce petit coquin, pourrait te faire un joli clin d'oeil.

Il faut croire que je les aime ! Quoi .... mais les cl .... à vous de deviner.

Très bonne nuit pleine de rêves. Amitiés. Rolande qui balance entre le tu et le "vous" ...

Commentaire de claudine quertinmont le 24 février 2014 à 11:26

Bonjour Nicole.

La tasse n'a fait que pivoter et ne s'est pas renversée, mais à l'heure où je t'écris, je ne parviens pas à me rappeler si j'ai bu le café.

Quand à la vie propre des objets dits "inanimés"  qui sait se qui se passe quand nous dormons ?  TU cherches un objet que tu es certaine d'avoir rangé dans le premier tiroir et  tu finis par le retrouver dans le dernier.  Lol

Bisous Nicole et bonne journée ensoleillée.  Claudine.

Commentaire de claudine quertinmont le 24 février 2014 à 10:59

Bonjour Robert.

Les occidentaux sont plus enclins au doute et à la crainte de l'inexpliqué.  IL va falloir que je me rende au Tibet, histoire de voir sur place les trucs ? utilisés par les moines.

Les "scientifiques" ont-ils raison de l'être ?  Bon, je vais chercher le miroir, pour te rejoindre.

Bonne journée Robert et  merci pour ta visite... dans ce monde.

Commentaire de Nicole Duvivier le 24 février 2014 à 10:03

Merci du partage de tes lignes , Claudine !  J'ai trouvé ce récit amusant ,  peut-être les objets que l'on affirme " inanimés "  ont-ils une vie propre... ? Va savoir ... J'aurais trouvé dommage ...de perdre le contenu de la tasse !!

Belle journée à toi ! Bisous, Nicole

Commentaire de Pirschel Robert le 24 février 2014 à 2:47

Moi me connaissant j'aurai réessayé depuis longtemps.

J'ai bien lévité quand j'avais moins de 8 ans; Ah !

Mais, .... Je ne sais plus, était ce dans ce monde ou derrière le miroir?

Commentaire de claudine quertinmont le 23 février 2014 à 19:14

Bonsoir Marcelle.

Sans aucune conviction..... et sans succès, j'ai réessayé tout à l'heure, en soupant.

L'estomac est sans doute "scientifique", parce qu'il m'a maintenu les pieds sur terre par le plaisir de la bouche qui détournait ma concentration Lol.

Merci de ton commentaire chère Marcelle  et bonne soirée.

Amicalement, Claudine.

Commentaire de Notte Marcelle le 23 février 2014 à 18:38

à chacun de voir en cette chose ce qu'il ressent "les scientifiques" diront NON les autres diront pourquoi pas et formidable

 

Commentaire de claudine quertinmont le 23 février 2014 à 18:26

Bonsoir Adyne.

A moins que de réessayer et d'y parvenir encore une fois, nous ne saurons jamais qui ou quoi est à la base de ce curieux phénomène.,

La question que je me pose parfois est  : pourquoi cette crainte bloquante de ma part, qu'est ce que je risque ?

Bonne soirée Adyne et à bientôt. Bisous, Claudine. 

Commentaire de Gohy Adyne le 23 février 2014 à 18:02

Bonsoir Claudine,

Récit étonnant,  ton mari étant plus cartésien était septique et trouvait une solution à cette histoire.

On pourrait croire à une farce faite par ton père.

Merci pour ce partage.

Bisous.

Adyne

 

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation