Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone



                                                   Il est important et nécessaire de redonner des frontières aux individus car une liberté débridée n'a jamais fait le bonheur de quiconque.Laissons nous tout faire à nos enfants ? Le constat est forcément alarmant. A chaque jour sa nouvelle destructive, handicapante, angoissante, héritée des errements de l'humanité. Une humanité qui se cherche et qui a cru en déverrouillant les frontières géographiques, intellectuelles, physiques, culturelles que cela serait la solution au bonheur; Au bonheur de qui ? Même si l'on nous affirme que la pauvreté, par exemple, a reculé, le sentiment qui en découle est que cette affirmation reste en contradiction avec la réalité vraie. Le déverrouillage n'a que des effets néfastes même s'il ne s'agit nullement de cesser les échanges et de se claquemurer dans des peurs. Les frontières sont nécessaires.Elles donnent le sentiment à chacun d'un chez-soi, gardé avec attention et qu'un franchissement sans raison peut être sanctionné. D'où une liberté davantage contrôlée par la frontière apportant la sécurité des populations et n'enlevant en rien au plaisir des rencontres.
                                                     C'est l'abus qui nuit en tout et nous en sommes aux portes. Le déverrouillage a conduit aux crises identitaires que nous voyons se développer, aux crises sanitaires mondiales, aux actes terribles d'invasions de toutes sortes dues à la délocalisation des richesses des territoires. S'enrichir plus dans la crainte de manquer et par la force s'il le faut.Délocaliser le travail etc... Cette cacophonie où plus personne ne sait à quel saint se vouer vient de ce trop de liberté qui serait le remède à la paix et l'amour durable. Mais comme à chaque fois, à chaque constat les choses changeront, soyons en sûrs. Le mot transition est souvent évoqué. Ne s'agirait-il pas plutôt de récession, de retour à la maison après un voyage initiatique tempétueux et hasardeux ?



Pensée du jour, 11/07/2020

Vues : 64

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Gilbert Czuly-Msczanowski le 12 juillet 2020 à 23:00

Bonsoir Liliane,
Vous avez raison la liberté est un vaste débat. Passez d'heureuses vacances tellement scrupuleuses cette fois.
Amitiés, gilbert.


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 12 juillet 2020 à 15:36

La liberté...quel grand mot ! pour moi est surtout conditionnée par notre portefeuille.

Je m'explique:

L'on m'a appris que ma liberté s'arrête là où celle de l'autre commence.

Autrement dit, fais ce que tu veux mais n'ennuie pas ton voisin !

Or donc, pas de liberté ! Sauf celle que la loi m'autorise.

En naissant, déjà privés de liberté, conditionnés à l'éducation de nos mentors.

Tout au long de notre parcours, des barrières, des interdictions.

Seul moyen de s'échapper: l'éducation, la connaissance, l'intelligence, et ...l'argent ! Certains diront aussi : le pouvoir !

Bien inégaux, affreusement ligotés.

Prôner un retour en arrière, des frontières cadenassées, certains en rêvent, comme une solution à tous les problèmes de société...L'être humain doit aller de l'avant, reconstruire, souvent, parfois en innovant, parfois à l’identique, mais jamais en régressant. La société est en évolution constante, c’est le propre de l’homme, que cela passe ou casse, c’est ainsi.

Les jeunes générations s’approprient leur monde, en font ce qu’elles veulent, et nous , les désormais « anciens », devont l’accepter, car au fond des choses, elles sont le produit de l’éducation qu’on leur a donnée !

La résilience est l’apanage de l’âge.

La jeunesse n’en est pas capable.

Mes amitiés, 

et merci pour ce texte qui porte à réfléchir.

Commentaire de Gilbert Czuly-Msczanowski le 12 juillet 2020 à 13:16

Merci Jacqueline et Anne-Marie. Bon Week-end à vous en cet air de vacances bien singulier !
Amitiés,gilbert.

Commentaire de Gilbert Jacqueline le 12 juillet 2020 à 10:55

Le progrès encore possible serait de comprendre que trop de tout... nuit à tout… hélas même à la liberté...

Belle analyse et gardons l'espoir!

Belle fin de Week-end à vous.

Amicalement

Jacqueline

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation