Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Catalogue d'exposition les jardins romantiques français

Editions Paris Musées
ISBN-EAN13 : 9782759601592
  
Catalogue d'exposition les jardins romantiques français

AgrandirAuteur: Daniel Marchesseau

Le musée de la Vie romantique nous invite à découvrir quelques cent peintures, aquarelles, dessins et objets d’art autour des plus emblématiques réalisations qui ont marqué l’histoire du jardin français.



Catalogue de l'exposition "Les jardins romantiques français" présentée au musée de la Vie Romantique, Paris (8 mars - 17 juillet 2011).

Au siècle des Lumières, le jardin sensible qui parle à l’âme, né en Angleterre vers 1720, gagne la France.

Jusqu’à la Révolution, les esprits éclairés, lecteurs de Jean-Jacques Rousseau, plantent les premiers jardins pittoresques ornés de fabriques qui invitent au sentiment et à une mélancolie préromantique. A Méréville, Ermenonville… comme à Paris, le promeneur solitaire rêve dans un sous-bois, déclame des vers de Delille, parcourt la carte du tendre. Il admire des fermes ornées, médite dans un ermitage, s’émeut devant une grotte, frissonne sous une cascade…

Sous l’Empire, l’impératrice Joséphine multiplie à la Malmaison boutures et cultivars envoyés d’Afrique ou d’Australie et fait peindre ses roses par Redouté, quand l’agriculture moderne ouvre, avec Berthault, le parc romanesque sur la nature.

Sous la Restauration et la Monarchie de Juillet, la botanique enrichit un nouvel art de vivre que reflètent à loisir la peinture et les arts décoratifs. Le jardinage s’impose comme une occupation salvatrice et fructueuse qui apaise le mal du siècle.

L'ouvrage nous invite à une balade dans le jardin pittoresque avec son cheminement qui offre une infime variété d’impressions sensorielles au promeneur qui découvre tour à tour, grottes, ponts surplombant des cascades, moulins, bois parsemés de tombeaux, ermitages et « fermes ornées »… jusqu’aux jardins « paysagers » où s’affirment de vastes pelouses encadrées de massifs et groupes d’arbres.

Il est également une histoire de la botanique de la fin du XVIIIe siècle au milieu du XIXe et une histoire de l’art de concevoir les jardins depuis le parc d’Ermenonville du marquis de Girardin jusqu’à la transformation du parc Mont Louis en cimetière du Père La Chaise par Brogniard.


L'Exposition:

Jardins romantiques français (1770-1840)

 

du jardin des Lumières au parc romantique
8 mars – 17 juillet 2011

Musée de la Vie Romantique16, rue Chaptal, 75009 Paris
Métro : Blanche ou Saint-Georges

 


Les jardins romantiques par paris_musees

Vues : 87

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Nicole Duvivier le 31 mars 2011 à 10:16
Commentaire très intéressant sur les jardins  ! Belle exposition !
  • L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

    Robert Paul recommande

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

  

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation