Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

x

x

x

x

Vues : 232

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Gil Def le 23 octobre 2013 à 18:55

Bonsoir Claude

Voilà une publication fort intéressante ... Avec un peu de temps, j'y reviendrai volontiers pour donner mon modeste point de vue sur la poésie et l'expression poétique qui n'est pas pour moi forcément uniquement celle de l'écriture ...

 

Bonne soirée. Amitiés. Gil

Commentaire de Suzanne Walther-Siksou le 22 octobre 2013 à 21:38

Des poètes surréalistes ou psychotiques

J’ai été fascinée par les écrits de ce jeune homme trouvé mort dans sa chambre d’hôtel à Paris alors qu’il avait vécu vingt-quatre années seulement.

Je parle du jeune Isidore Ducasse qui s’était baptisé comte de Lautréamont

et devenu célèbre, après sa mort, sous ce titre usurpé.

Je l’avais un peu oublié or voilà qu’un éclairage nouveau sur ses soliloques fantastiques m’aide à mieux comprendre son éloquence inimitable.

Je viens de trouver dans Les nervures de l’être, ouvrage que Quentin Ritzen a consacré au cuisant désir de créer et particulièrement d’écrire, un passage qui concerne l’origine probable des chants délirants de Lautréamont.

L’auteur se réfère à une étude de Jean-Pierre Soulier qui explique ce délire verbal pas les mots : génie et maladie mentale. Il conclut : «Et telle est sans doute l’union exceptionnelle d’une inspiration pathologique et d’un art étincelant ».

Je crois que prenant connaissance de ce qu’il avait écrit, Lautréamont a dû trouver que c’était remarquable et méritait d’être édité, ce qu’il a tenté de faire au prix de grands efforts.

Cependant, il a vite réalisé que cette forme de littérature ne lui convenait pas. Il a condamné véhémentement ses mécrits et formulé le désir d’écrire de la poésie. La fatalité ne lui en a pas donné le temps.

Je veux ajouter ici une distinction fondamentale que fait Jean-Pierre Soulier. Il affirme que les écrivains surréalistes essaient vainement de perdre le contrôle avec le réel tandis que le psychotique essaie en vain de se retrouver et de conserver le contact avec la réalité des autres.

  • L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

    Robert Paul recommande

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

  

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation