Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Le processus de création artistique peut être considéré comme un combat avec ce qu’il y a d’archaïque en nous.

En abordant l’expérience de la création artistique, nous sommes face à un matériau nourri par le penser autant que par le corporel. Le processus créatif est intimement lié au corps. L’avènement d’une œuvre s’engendre et se fonde sur ce qu’il en est de plus archaïque, de plus sensoriel, sensuel, corporel: le désir de fusion, de sensation, de satisfaction et de toute-puissance. Pour que la création devienne Création… pour que le désir devienne Désir… ce premier temps à fleur de peau devra inévitablement se doubler d’une mise en sens de la sensation.

La capacité à malaxer, à mettre du sens sur l’archaïsme mis en branle par les processus de création, questionne la relance inlassable du travail psychique: travail de penser, de mentaliser, de lier, de représenter et de symboliser. Par l’intermédiaire de l’œuvre, il s’agit de représenter le monde des sensations, l’expérience primaire, le noyau maternel à représenter la relation au corps, mais grâce à une coupure avec elle. La création artistique en mettant en jeu le sensoriel et le signifiant, le corps et le penser, l’archaïsme et sa représentation, se situe aux interfaces du psychisme.

Ces deux versants, leur liaison ou déliaison, impliquent la notion de limite.La création artistique met en route la fonction de limite à travers ce retour à/et sur soi et ce qu’il en est du travail de l’image spéculaire, le narcissisme. À travers également la position dépressive et le travail de deuil qu’elle implique. Il s’agit pour le créateur de créer un monde qui lui soit propre, de rechercher une réalité nouvelle et différente. Or, la constitution de cette réalité nouvelle, différente, et propre nécessite la reconnaissance du manque, de la perte, de l’absence, l’expérience du deuil et in fine, la restauration en soi de l’objet aimé et détruit.L’expérience de satisfaction, de fusion, doit donc pouvoir devenir traces –mnésiques- afin de faire traces.Ainsi cette expérience de coupure d’avec l’archaïsme pour le représenter, nécessaire à l’émergence de l’objet artistique, s’apparente à ce qui se joue aux sources mêmes du désir.

En effet, désirer c’est accepter cette coupure fondamentale afin de revivre les expériences de satisfaction, alors vidées de leur substance primaire et archaïque.C’est réactiver sans cesse la satisfaction, la jouissance tout en y renonçant. L’artiste relance, travaille et malaxe le désir. Il est st un psychisme au travail, autant qu’un corps au travail avec toutes les images et sensations, tous les affects passés et présents, conscients, préconscients et inconscients qui y sont rattachés.

Pour conclure je dirai avec D. Anzieu que «créer, ce n’est pas se mettre au travail. C’est se laisser travailler dans sa pensée consciente, préconsciente et inconsciente et aussi dans son corps ou du moins dans son Moi corporel, ainsi qu’à leur jonction, à leur dissociation, à leur réunification toujours problématique. Le corps de l’artiste, son corps réel, son corps imaginaire, son corps fantasmatique sont présents tout au long du travail, il en tisse des traces, des lieux, des figures dans la trame de son œuvre.» https://youtu.be/XGCCWn7huDA

https://www.youtube.com/watch?v=JjVK2qVFRNk

Vues : 313

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de diernat le 19 novembre 2017 à 15:44

Vous rejoignez je crois la conception de l'art de Daniel Molines sur ce site. Votre billet me fait aussi penser au philosophe paul Audi. Son intervention vendredi matin sur france culture était trés innovante sur ce sujet.

Commentaire de Serge Lesens le 17 novembre 2017 à 12:00

Ca me semble très bien exprimé.

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation