Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

" L'automne est un chant de couleurs " Interprétations poésie, peinture et photos entre les membres d'Arts et Lettres, sur un poème de Sandra Dulier et une aquarelle de Françoise Buisson

L'automne est un chant de couleurs,
une fusion de douceurs sommeillées,
un crépuscule lent et flamboyant,
parfum de terres et d'eau.
 
L'automne est ce chemin saisonnier,
parsemé de lumière et de brume
que consume l'instant lent.
   
L'automne quitte nos portes
pour laisser place aux hivernées
et quelques feuilles colorent
       l'herbier des souvenirs.        

© Sandra Dulier 


Présenté sur " Magie d'automne en Lorraine "

de Françoise Buisson
Mise en page L.Magotte

Un partenariat

Arts

Lettres

Vues : 3386

Les commentaires sont fermés pour ce billet


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 29 décembre 2013 à 14:45

Merci Robert Paul pour cette video réalisée

à partir des montages "photos et textes" reçus

parmi les commentaires

de l'aventure

"L"automne est un chant de couleurs "

Cette belle aventure se prolongera

à travers les quatre saisons sur Arts et Lettres


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 10 décembre 2013 à 22:16

Un ultime cadeau , le poème de NINA

L'automne.

Arborescence rouge et cuivre,

tapis vert, ambré,

dans le sous-bois ensommeillé,

au cœur de l'automne,

tiède, épuré.

Le ciel se marbre un peu,

ça et là des ilots bleus ;

léger.

La terre humide, fumante,

d'un joli brun exhale son parfum de santal,

de fleurs qui ne sont plus ;

un souvenir touchant, diffus.

Presque un baiser vivant.

Douce morsure avant l'hiver !

Un soleil atténué, rond,

dans le ciel défleurit, se voile un peu,

à l'approche de midi.

Au loin, sonne la cloche de l'église,

blanche petite ;

l'enfance je la touche à nouveau !

L'odeur du pain perdu, du lait mousseux,

dans une jatte, battu,

 monte jusqu'à moi,

à l'instar d'un tout premier parfum,

m'émeut et me bouleverse.

La petite madeleine.

La pluie, tombe soudain,

 sur la ville silencieuse, recueillie,

avec délectation je la goute, la bois,

la tête dévêtue,

la bouche grande ouverte ;

 nectar d’aujourd’hui et hier.

Le bonheur me nourrit,

comme le sein d'une mère,

blanc, nu et infini.

Je chemine jusqu'au seuil du soir,

 l'arborescence au loin,

peu-à-peu s’atténue, s'imprécise,

s'enténèbre,

ici et là, des feuilles volètent,

s'argentent, s' inaniment avec grâce.

Voici le crépuscule.

Nina


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 8 décembre 2013 à 12:41

Chers amis, l'automne se dévêt lentement de son chatoyant manteau de couleurs

et frappera bientôt à la porte de l'hiver, une saison également

très inspirante pour tous les talents

du réseau Arts et Lettres.

Ce très beau blog d'interprétations

a été visité plus de 800 fois depuis sa création, le 2 décembre.

Grâce à vous, à votre talent, à tous ces cadeaux déposés, en toute simplicité,

en toute complicité.

Robert Paul et moi-même remercions ici  :

par ordre alphabétique

Adyne Gohy, Alain Marc, Alain Rolland, Chantal Roussel, Deashelle, De Ro Jacqueline, De Wit Charles, Fabienne Vereecken, Françoise Buisson, Freddy Sosson, Gilles LeBrech, Jacqueline Nanson, Jane Sylvie Van Den Bosch, Julien Boulier, Kryxtin Vesteraen, Leduc Christian, Louis van Cappellen, Marcelle Pâques, Maria Klimek, Marie-Josèphe Bourgau, Marie-Mathilde Dumont, Nada Al Attar, Nicole Benoit, Nicole Duvivier, Raymond Martin, Sandra Dulier, Yvette Hulin, Zeimet Nicole...

Et nous attendons encore des publications,

autant de richesses talentueuses

ici, sur notre beau réseau.

Commentaire de Pâques Marcellle le 7 décembre 2013 à 16:26

 Merci Liliane !!!

Commentaire de Deashelle le 7 décembre 2013 à 15:27

les feuillages de la vallée de la Woluwe... Take my soul and my sorrow! Take my soul and my sorrow
I've been losing my mind
Take my soul in my sorrow
Walking on, dunes of mercy

Don't cry, oh no
Joy, will dry your tears
And misery
Make it disappear, oooh...

Take my soul and my sorrow
Like a babe at your breast now
Take my soul and my forrow
Rolling on, dunes of mercy

Don't cry, oh no
Joy, you're not alone
Oh shelter me
Lord please take me home...oooh....

Babe, let the feeling go
Unchain my emotion
Stay 'cause I need you so, ooh
Oh never, never leave me
So let the river flow
On down to your ocean
And let the rain fall
Over me

Take my soul in my sorrow
I've been losing my mind
No yesterday, no tomorrow
Walking on, dunes of mercy

Don't cry, oh no
Joy, will dry your tears
And misery
Make it disappear....oooh

Take my soul in my sorrow
Walking on, dunes of mercy
Take my soul and my sorrow
Walking on, walking on
Dunes of mercy
Take my soul in my sorrow (Zucchero)


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 6 décembre 2013 à 20:07

Ah merci Jacqueline !! ce sont des feuilles chastes tombées tout droit du paradis !

Et commentées en vers , s'il vous plaît !

Commentaire de NANSON Jacqueline le 6 décembre 2013 à 19:35

Le vent souffle sur les feuilles

il disperse des notes de couleurs

au gré de cet automne

qui rend le coeur morose

les feuilles colorées nous rytment la vie en prose.

Commentaire de De Ro jacqueline le 6 décembre 2013 à 19:23

Attention à l’essoufflement ! mais bravo à tous les artistes


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 6 décembre 2013 à 17:54

Un tout grand merci marie -Jo !!!

Commentaire de Marie-Josèphe BOURGAU le 6 décembre 2013 à 17:51

Derniers travaux d'automne pour illustrer cette belle saison,

Marie-Josèphe

  • L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

    Robert Paul recommande

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

  

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation