Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

" L'automne est un chant de couleurs " Interprétations poésie, peinture et photos entre les membres d'Arts et Lettres, sur un poème de Sandra Dulier et une aquarelle de Françoise Buisson

L'automne est un chant de couleurs,
une fusion de douceurs sommeillées,
un crépuscule lent et flamboyant,
parfum de terres et d'eau.
 
L'automne est ce chemin saisonnier,
parsemé de lumière et de brume
que consume l'instant lent.
   
L'automne quitte nos portes
pour laisser place aux hivernées
et quelques feuilles colorent
       l'herbier des souvenirs.        

© Sandra Dulier 


Présenté sur " Magie d'automne en Lorraine "

de Françoise Buisson
Mise en page L.Magotte

Un partenariat

Arts

Lettres

Vues : 2937

Les commentaires sont fermés pour ce billet


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 29 décembre 2013 à 14:45

Merci Robert Paul pour cette video réalisée

à partir des montages "photos et textes" reçus

parmi les commentaires

de l'aventure

"L"automne est un chant de couleurs "

Cette belle aventure se prolongera

à travers les quatre saisons sur Arts et Lettres


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 10 décembre 2013 à 22:16

Un ultime cadeau , le poème de NINA

L'automne.

Arborescence rouge et cuivre,

tapis vert, ambré,

dans le sous-bois ensommeillé,

au cœur de l'automne,

tiède, épuré.

Le ciel se marbre un peu,

ça et là des ilots bleus ;

léger.

La terre humide, fumante,

d'un joli brun exhale son parfum de santal,

de fleurs qui ne sont plus ;

un souvenir touchant, diffus.

Presque un baiser vivant.

Douce morsure avant l'hiver !

Un soleil atténué, rond,

dans le ciel défleurit, se voile un peu,

à l'approche de midi.

Au loin, sonne la cloche de l'église,

blanche petite ;

l'enfance je la touche à nouveau !

L'odeur du pain perdu, du lait mousseux,

dans une jatte, battu,

 monte jusqu'à moi,

à l'instar d'un tout premier parfum,

m'émeut et me bouleverse.

La petite madeleine.

La pluie, tombe soudain,

 sur la ville silencieuse, recueillie,

avec délectation je la goute, la bois,

la tête dévêtue,

la bouche grande ouverte ;

 nectar d’aujourd’hui et hier.

Le bonheur me nourrit,

comme le sein d'une mère,

blanc, nu et infini.

Je chemine jusqu'au seuil du soir,

 l'arborescence au loin,

peu-à-peu s’atténue, s'imprécise,

s'enténèbre,

ici et là, des feuilles volètent,

s'argentent, s' inaniment avec grâce.

Voici le crépuscule.

Nina


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 8 décembre 2013 à 12:41

Chers amis, l'automne se dévêt lentement de son chatoyant manteau de couleurs

et frappera bientôt à la porte de l'hiver, une saison également

très inspirante pour tous les talents

du réseau Arts et Lettres.

Ce très beau blog d'interprétations

a été visité plus de 800 fois depuis sa création, le 2 décembre.

Grâce à vous, à votre talent, à tous ces cadeaux déposés, en toute simplicité,

en toute complicité.

Robert Paul et moi-même remercions ici  :

par ordre alphabétique

Adyne Gohy, Alain Marc, Alain Rolland, Chantal Roussel, Deashelle, De Ro Jacqueline, De Wit Charles, Fabienne Vereecken, Françoise Buisson, Freddy Sosson, Gilles LeBrech, Jacqueline Nanson, Jane Sylvie Van Den Bosch, Julien Boulier, Kryxtin Vesteraen, Leduc Christian, Louis van Cappellen, Marcelle Pâques, Maria Klimek, Marie-Josèphe Bourgau, Marie-Mathilde Dumont, Nada Al Attar, Nicole Benoit, Nicole Duvivier, Raymond Martin, Sandra Dulier, Yvette Hulin, Zeimet Nicole...

Et nous attendons encore des publications,

autant de richesses talentueuses

ici, sur notre beau réseau.

Commentaire de Pâques Marcellle le 7 décembre 2013 à 16:26

 Merci Liliane !!!

Commentaire de Deashelle le 7 décembre 2013 à 15:27

les feuillages de la vallée de la Woluwe... Take my soul and my sorrow! Take my soul and my sorrow
I've been losing my mind
Take my soul in my sorrow
Walking on, dunes of mercy

Don't cry, oh no
Joy, will dry your tears
And misery
Make it disappear, oooh...

Take my soul and my sorrow
Like a babe at your breast now
Take my soul and my forrow
Rolling on, dunes of mercy

Don't cry, oh no
Joy, you're not alone
Oh shelter me
Lord please take me home...oooh....

Babe, let the feeling go
Unchain my emotion
Stay 'cause I need you so, ooh
Oh never, never leave me
So let the river flow
On down to your ocean
And let the rain fall
Over me

Take my soul in my sorrow
I've been losing my mind
No yesterday, no tomorrow
Walking on, dunes of mercy

Don't cry, oh no
Joy, will dry your tears
And misery
Make it disappear....oooh

Take my soul in my sorrow
Walking on, dunes of mercy
Take my soul and my sorrow
Walking on, walking on
Dunes of mercy
Take my soul in my sorrow (Zucchero)


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 6 décembre 2013 à 20:07

Ah merci Jacqueline !! ce sont des feuilles chastes tombées tout droit du paradis !

Et commentées en vers , s'il vous plaît !

Commentaire de NANSON Jacqueline le 6 décembre 2013 à 19:35

Le vent souffle sur les feuilles

il disperse des notes de couleurs

au gré de cet automne

qui rend le coeur morose

les feuilles colorées nous rytment la vie en prose.

Commentaire de De Ro jacqueline le 6 décembre 2013 à 19:23

Attention à l’essoufflement ! mais bravo à tous les artistes


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 6 décembre 2013 à 17:54

Un tout grand merci marie -Jo !!!

Commentaire de Marie-Josèphe BOURGAU le 6 décembre 2013 à 17:51

Derniers travaux d'automne pour illustrer cette belle saison,

Marie-Josèphe

       CONSULTEZ LE           PREMIER VOLUME DE  LA COLLECTION D'ART       "ETATS D'AMES                   D'ARTISTES"

    http://bit.ly/22T5z0Q

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Le projet est lancé le 28 mars 2017. J'y ai affecté les heureux talents de Gérard Adam pour mener ce projet à bonne fin

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Focus sur les précieux billets d'Art de François Speranza, attaché critique d'art du réseau Arts et Lettres. Ces billets sont édités à l'initiative de Robert Paul.

DE L’ABSTRACTION DES CORPS : L’ART DE DEJAN ELEZOVIC

L'IMAGE DE LA FEMME DANS LA MYTHOLOGIE D'ARNAUD CACHART

L’IDEE, ARCHITECTURE DE LA FORME : L’ŒUVRE DE BERNARD BOUJOL

LE THEATRE DES SENS : L’ŒUVRE D’ALEXANDRE PAULMIER

DU CIEL INTERIEUR A LA CHAISE HUMAINE : L’ŒUVRE DE NEGIN DANESHVAR-MALEVERGNE

VARIATIONS SUR LE BESTIAIRE : L’ŒUVRE DE ROBERT KETELSLEGERS

ELIETTE GRAF ENTRE POESIE ET MAGIE

COULEURS DE MUSIQUE, MUSIQUE DES COULEURS : L’ART DE HOANG HUY TRUONG

REFLETS D’UNE AME QUI SE CHERCHE : L’ŒUVRE DE MIHAI BARA

LE SIGNE ENTRE PLEINS ET VIDES : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN GILL

ENTRE LES SPHERES DE L’INFINI : L’ŒUVRE D’OPHIRA GROSFELD

PAR-DELA BÉATRICE : LE DIALOGUE DE CLAUDIO GIULIANELLI

DE L’ESTHETIQUE DU SUJET : L’ART DE JIRI MASKA

 

 ENTRE REVE ET FEMINITE : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN CANDELIER

DE L’ORDINAIRE COMME ESTHETIQUE : L’ŒUVRE DE YVONNE MORELL

QUAND 

SURREALISME ET HUMANISME EXPRIMENT L’ŒUVRE D’ALVARO MEJIAS

UN THEATRE DE COULEURS ET DE FORMES : L’UNIVERS D’EDOUARD BUCHANIEC

CHRISTINE BRY : CAVALCADES AU CŒUR DE L’ACTE CREATEUR

QUAND LE MYTHE S’INCARNE DANS L’ART : L’ŒUVRE D’ODILE BLANCHET

D’UN SURREALISME L’AUTRE : LES FLORILEGES DE MARC BREES

DE LA TRANSPARENCE DE L’AME : L’ŒUVRE DE MARIE-CLAIRE HOUMEAU

VERS UN AUTRE SACRE : L’ŒUVRE DE RODRIGUE VANHOUTTE

traduit en espagnol via le        lien en bas de page

     http://bit.ly/29pxe9q

LE SIGNE ENTRE LA CULTURE ET LE MOI : L’ŒUVRE DE LYSIANE MATISSE

DE LA MATIERE ENTRE LES GOUTTES DE L’ESPACE : L’ŒUVRE DE FRED DEPIENNE

FREDERIQUE LACROIX-DAMAS - DU PALEOLITHIQUE AU CONTEMPORAIN : RETOUR SUR L’ORIGINE DU MONDE

ENTRE SURREALISME ET METAPHYSIQUE : L’ŒUVRE DE GHISLAINE LECHAT

LA FEMME CELEBREE DANS LA FORME : L’ŒUVRE DE CATHERINE FECOURT

LA LIGNE ENTRE COULEURS ET COSMOS : L’ŒUVRE DE VICTOR BARROS 

CHRISTIAN BAJON-ARNAL : LA LIGNE ET LA COULEUR : L’ART DE L’ESSENCE

LE ROMAN DE LA ROSE : L’ECRITURE PICTURALE DE JIDEKA


MARTINE DUDON : VOYAGE ENTRE L’ESPACE ET LA FORME

TROIS MOMENTS D’UNE CONSCIENCE : L’ŒUVRE DE CATHERINE KARRER

CHRISTIAN KUBALA OU LA FORME DU REVE

L’ŒUVRE DE JACQUELINE GILBERT : ENTRE MOTS ET COULEURS

TROIS VARIATIONS SUR UN MEME STYLE : L’ŒUVRE D’ELIZABETH BERNARD

ISABELLE GELI : LE MOUVEMENT PAR LA MATIERE

L’ART, MYSTIQUE DE LA NATURE : L’ŒUVRE DE DOROTHEE DENQUIN

L’AUTRE FIGURATIF : l’ART D’ISABELLE MALOTAUX

CLAUDINE GRISEL OU L’EMOTION PROTAGONISTE DU MYTHE

VOYAGE ENTRE LYRISME ET PURETE : L’ŒUVRE ABSTRAITE DE LILIANE MAGOTTE

GUY BERAUD OU L’AME INCARNEE DANS LA FORME

LA FEERIE DE L’INDICIBLE : PROMENADE DANS L’ŒUVRE DE MARIE-HELENE FROITIER

JACQUELINE KIRSCH OU LES DIALOGUES DE L’AME

DU CORPS ET DU CODE : L’HERITAGE PICTURAL DE LEONARD PERVIZI

JACQUES DONNAY : ITINERAIRES DE LA LUMIERE

MIREILLE PRINTEMPS : DIALOGUE ENTRE L’ESPACE ET LE SUJET

STEPHAN GENTET: VOYAGE ENTRE LE MASQUE ET LE VISAGE

MARC LAFFOLAY : LE BOIS ET LE SACRE

FLORENCE PENET OU LA COULEUR FAUVE DES REVES

LE SURREALISME ANCESTRAL DE WILLIAM KAYO

CLARA BERGEL : DE L’EXISTENCE DU SUJET



GERT SALMHOFER OU LA CONSCIENCE DU SIGNE

ALFONSO DI MASCIO : D’UNE TRANSPARENCE, l’AUTRE

 

LESLIE BERTHET-LAVAL OU LE VERTIGE DE L’ANGE


TINE SWERTS : L’EAU ENTRE L’ABSTRAIT ET LA MATIERE


ELODIE HASLE : EAU EN COULEURS


RACHEL TROST : FLOATING MOMENTS, IMPRESSIONS D’INSTANTS


VILLES DE L’AME : L’ART DE NATHALIE AUTOUR


CHRISTIAN LEDUC OU LA MUSIQUE D’UNE RENAISSANCE


CHRISTIGUEY : MATIERE ET COULEUR AU SERVICE DE L’EXPRESSION


HENRIETTE FRITZ-THYS : DE LA LUMIERE A LA LUMINESCENCE


LA FORME ENTRE RETENUE ET DEVOILEMENT : L’ART DE JEAN-PAUL BODIN


L’ART DE LINDA COPPENS : LA COULEUR ET LE TRAIT DANS LE DIALOGUE DES SENS


CLAUDE AIEM : OU LA TENTATION DU SIGNIFIE


BOGAERT OU L’ART DE LA MYSTIQUE HUMAINE


MICHEL BERNARD : QUAND L’ART DANSE SUR LES EAUX


PERSONA : DE L’ETAT D’AME AU GRAPHISME. L’ŒUVRE D’ELENA GORBACHEVSKI


ALEXANDRE SEMENOV : LE SYMBOLE REVISITE


VERONICA BARCELLONA : VARIATIONS SUR UNE DEMARCHE EMPIRIQUE


FRANCOISE CLERCX OU LA POESIE D’UN MOMENT


XICA BON DE SOUSA PERNES: DIALOGUE ENTRE DEUX FORMES DU VISIBLE


GILLES JEHLEN : DU TREFONDS DE L’AME A LA BRILLANCE DE L’ACHEVE


JIM AILE - QUAND LA MATIERE INCARNE LE DISCOURS


DIMITRI SINYAVSKY : LA NATURE ENTRE L’AME ET LE TEMPS


FRANÇOISE MARQUET : ENTRE MUSIQUE ET LEGENDE


CLAUDINE CELVA : QUAND LA FOCALE NOIE LE REGARD


LES COULEURS HUMAINES DE MICAELA GIUSEPPONE


MARC JALLARD : DU GROTESQUE A L’ESSENTIEL


JULIANE SCHACK : AU SEUIL DE L’EXPRESSIONNISME MYSTIQUE


ROSELYNE DELORT : ENTRE COULEUR ET SOUVENIR


BETTINA MASSA : ENTRE TEMPS ET CONTRE-TEMPS

XAVI PUENTES: DE LA FACADE A LA SURFACE : VOYAGE ENTRE DEUX MONDES

MARYLISE GRAND’RY: FORMES ET COULEURS POUR LE TEMPS ET L’ESPACE

MARCUS BOISDENGHIEN: ETATS D’AME…AME D’ETATS : EMOTIONS CHROMATIQUES

 

JUSTINE GUERRIAT : DE LA LUMIERE

 

BERNADETTE REGINSTER : DE L’EMOTION A LA VITESSE

 

ANGELA MAGNATTA : L’IMAGE POUR LE COMBAT

 

MANOLO YANES : L’ART PASSEUR DU MYTHE

 

PIERRE-EMMANUEL MEURIS: HOMO LUDENS

 

MICHEL MARINUS: LET THE ALTARS SHINE

 

PATRICK MARIN - LE RATIONNEL DANS L’IRRATIONNEL : ESQUISSES D’UNE IDENTITE

 

CHRISTIAN VEY: LA FEMME EST-ELLE UNE NOTE DE JAZZ?

 

SOUNYA PLANES : ENTRE ERRANCE ET URGENCE

 

JAIME PARRA, PEINTRE DE L’EXISTENCE

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2019   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation