Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

 SECRET DE FAMILLE...

Pourquoi si longtemps après? Cette lancinante question me taraude depuis mon départ!

Renonçant à l'avion trop rapide, j'ai choisi le train pour Berlin. J'aurais aussi bien pu prendre ma voiture, mais j'appréhendais à juste titre trop de distraction et surtout, il y avait cette migraine qui ne me quitte pas depuis que j'ai reçu cette lettre!

Une lettre qui m'a surpris, choqué et au final chamboulé! On se croit un homme libre, fort, qui a su apprivoiser sa vie et qui sans véritables attaches a pu trouver un équilibre, et puis voilà qu'une lettre un beau jour vient faire éclater une foule de questions! J'avais besoin du train et de cet espace de temps pour réfléchir...

Le wagon est presque vide et je n'ai pas pris la peine de mettre mon bagage en hauteur, je l'ai posé à mes côtés, avec l'imper  et ce chapeau à la Bogart , qu'un jour j'ai adopté pour plaire à une amie et dont l'image démodée me convient! Nostalgie d'une époque dont ma mère a su si bien me parler, lorsque je n'étais qu'un petit garçon un peu trop turbulent, que seules les "histoires" pouvaient contenir pour de précieuses minutes de calme...

Maman est partie il y aura deux ans dans une dizaine de jours. Qu'aurait-elle pensé de cette lettre, de cet appel d'un passé auquel je suis étranger et qui pourtant me concerne directement?

On ne devient adulte vraiment que lorsqu'on se retrouve orphelin et d'autant plus lorsqu'on est un enfant unique et combien chéri par une mère au caractère trempé, qui avait repris son indépendance peu après ma naissance, ne supportant pas le joug d'un homme jaloux qui lui plombait la vie! Ma mère était faite pour le bonheur et pour le rire qui fusait sans cesse et a illuminé ma vie.

Si je ne suis pas marié, c'est probablement parce que je n'ai jamais rencontré dans une autre femme cette fureur de vivre en gaité, même si sa vie fut jalonnée comme toute vie de problèmes, elle les a toujours résolus d'un revers de son optimisme!

Et voilà, je relis la missive, j'ai une sœur, ou plutôt une demi-sœur. Mon père que je n'ai pas vraiment connu est mort en me laissant ce cadeau... elle n'a que vingt ans, la moitié de mon âge et pourrait être ma fille! Elle m'écrit sa détresse et m'appelle au secours, elle habite Berlin et elle m'écrit! Pourquoi pas un mail, un coup de fil, un intermédiaire, un notaire, que sais-je? Non! Une lettre, et quelle lettre, presque qu'un roman, si bien pensé, si bien écrit, si bien décrit!

Alors que faire? Ne pas répondre par un courrier, je n'aurais pas été à la hauteur! Non, simplement y aller, la surprendre...

Le train a pris de la vitesse, il sera à l'heure et une autre question se pose : Prendre directement un taxi pour me rendre chez elle? Mais, sera-t-elle présente? Téléphoner? Je ne le sens pas! Prendre une chambre d'hôtel et laisser du temps au temps... rôder dans son quartier, l'épier, elle m'a joint une photo, je devrais la reconnaitre...

Je n'arrive pas à me décider, est-elle jolie, ou simplement banale? Impossible de trancher, la pellicule peut être si trompeuse, en tant que photographe je le sais bien! Au travers de ses lignes, je la ressens belle, belle comme quelqu'un que je chéris déjà, sans la connaitre, tellement ses mots ont su me bouleverser, car ils sont si proches de mon ressenti que s'en est troublant...

Chamboulé, elle m'a chamboulé!

J.G.

Vues : 141

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Arlette A le 28 février 2016 à 7:24

Bien qu'absente sur le site je suis avec beaucoup de plaisir vos envois  Merci Jacqueline

Commentaire de Carol Trottier le 28 février 2016 à 2:10
J'ai cru rêver Jacqueline. J'aurais pu recevoir pareille lettre, prendre le train pour Berlin... et voir ma vie chambouler.
Je prends le train train de ma vie et j'imagine la suite: elle est très jolie cette demi-sœur et je suis résolu à lui venir en aide.
Commentaire de Gilbert Jacqueline le 27 février 2016 à 23:01

Bonsoir chers ami(es) d'A et L.

Je découvre votre visite et vos commentaires... et après une journée un tantinet bousculée.... c'est que du bonheur!

J'aime écrire parfois des histoires courtes qui laissent la porte ouverte à l'imaginaire des lecteurs pour qu'ils s'imaginent la suite... 

C'est si bon de rêver...

Bonne nuit et à bientôt

Amitiés

Jacqueline

Commentaire de Anne RENAULT le 27 février 2016 à 22:18

Histoire qui sait captiver. On attend une suite. Ou bien à nous de l'imaginer...

Merci Jacqueline et bon dimanche !

Commentaire de Gohy Adyne le 27 février 2016 à 21:55

Très beau début, car j'espère qu'il y aura une suite....

Merci Jacqueline.

Bon dimanche.

Amitiés.

Adyne

Commentaire de Nicole Duvivier le 27 février 2016 à 17:08

Bravo Jacqueline! Ton "histoire courte" se lit  tout d'une traite, à la vitesse de ce train   ! Merci de ton partage ! Amitié, Nicole 

 

Commentaire de Antonia ILIESCU le 27 février 2016 à 17:00

Que de vérité dans cette phrase: "On ne devient adulte vraiment que lorsqu'on se retrouve orphelin"! Merci pour ce partage, Jacqueline.


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 27 février 2016 à 13:57

Bouleversant !

J'ai du retard à rattraper avec tes billets, chère Jacqueline!

Je m'y attaque !

Je t'embrasse chère amie.

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation