Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Tu t'étais lové dans le moule

Que la vie t'avait suggéré.

Ainsi, à l'aise dans la foule

Tu t'y étais laissé porter!

Pas à pas et non sans courage

Tu t'efforçais à progresser

Au fond de toi était la rage

De tes désirs trop ignorés!

Alors un beau jour de septembre

Que Dame Nature avait doré

Quand dans tes yeux brillait de l'ambre

Tu as décidé d'innover!

Finis sagesse et sacrifices

Bonjour à toi jolie folie!

Peu importe les édifices

Ne compte plus que les envies!

Et ce destin est bien étrange

Qui, après coup, te rend unique.

A quoi donc sert-il d'être un ange?

Aux certitudes tu fais la nique!

Au creux de tes mains, je vois des lignes

Parcours étrange, enchevêtré...

J'y lis qu'aujourd'hui tu es digne

D'être tout simplement aimé!

J.G.

Vues : 141

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Gilbert Jacqueline le 9 mars 2015 à 5:49

Merci à toi Mireille dont les commentaires aident à s'envoler... Belle semaine

Amicalement

Jacqueline

Commentaire de Mireille LOUIS le 8 mars 2015 à 11:49

Très joli poème c'est un ode à la femme en ce 8 mars, beau jour de la fête de la femme !

Il est vrai qu'il faut pouvoir se retirer de ce moule et  s'envoler de ses propres ailes! Merci Amitié 

Commentaire de Gilbert Jacqueline le 5 mars 2015 à 11:21

Merci à tous chers ami (es) d'A et L. Déjà jeudi! il faudrait allonger les heures! vos commentaires chaleureux sont toujours un vrai bonheur.

Commentaire de Gilbert Jacqueline le 3 mars 2015 à 16:45

Merci Rolande pour ton commentaire qui me prouve s'il en était besoin à quel point tu es en accord avec la vie...Droit au cœur! Belle journée à toi

Bisous

Jacqueline

Commentaire de Quivron Rolande le 3 mars 2015 à 12:15

Eh bien Jacqueline .... tout un programme où bien des femmes se sont laissées piéger. Il fallait être des anges et nous n'étions aimées que parfaites. Soumises avec la rage au cœur.

Jusqu'au jour où .... marre d'une vie de sacrifices et de souffrances qui délectaient ceux qui en profitaient et vole la galère ....dans la dignité retrouvée, même si elle ne correspondait pas aux normes.

M'est avis que pas mal de femmes se reconnaîtront dans ce portrait bien enlevé. Et, qu'enfin, elles seront aimées telles quelles et non imaginées seulement.

Bravo Jacqueline.

Commentaire de Gallet Sonia le 28 février 2015 à 17:59

Beaucoup de force dans ce texte.

Sonia.G

Commentaire de NANSON Jacqueline le 27 février 2015 à 22:08

Un regard d'amour et de tolérance.

Commentaire de Pâques Marcellle le 27 février 2015 à 21:47

Que serait la vie sans un grain de folie ...

Commentaire de Antonia ILIESCU le 27 février 2015 à 13:12

Une vraie poésie de la vie... Bravo, Jacqueline! 

Commentaire de Nicole Duvivier le 27 février 2015 à 11:13

Excellent, Jacqueline !!   Parcours décidément positif , qui met de l'énergie au coeur, dès les premières lignes parcourues ! Merci du partage ! Cordialement, Nicole

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation