Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Tous les mois sont faits pour danser, peut-être davantage les mois d'été...

Je vous y convie !!

 

 

 

DANSE

 

Un deux trois, un deux trois,

La musique emplit la pièce de son chant enivrant.

Tel un cœur offensif, elle impose à nos corps un battement.

Sur un rythme soutenu, nous entraînons nos vies

À partager ce souffle plein d’énergie.

 

 

Un deux trois, un deux trois,

Comme un commandement, tu te lèves et te diriges vers moi.

Évidemment, tu m’invites à me joindre à toi

Prestement tu saisis mes mains et mon cœur à la fois,

M’emmenant dans un tourbillon fragile où je me laisse guider.

 

 

Un deux trois, un deux trois,

Nos corps se balancent et cherchent  leur espace.

Emportés par la cadence vibrante et mélodieuse

Ils livrent leur folie et tournoient, fendant l’air,

À la rencontre de la vie en cette harmonie passagère.

 

 

Un deux trois, un deux trois,

Fusion de la danse et des corps. En cet instant de mélodie,

Elle nous entraîne à protéger l’envie pour apporter à notre labeur de vie

l’ampleur de nos délires et de nos pas aimants.

Nos corps s’adonnent à la danse comme deux amants.

 

Vues : 68

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Ariane Angeloglou le 26 juin 2011 à 9:54

Bonjour Marie-Ange,

Oui au sirtaki et la joie au coeur ! j'aimerais que tu gardes le rythme pour la semaine à venir... je t'embrasse. Ariane. 

Commentaire de Ariane Angeloglou le 26 juin 2011 à 9:51

Bonjour Chris,

Totalement !!! Danse et rencontre vont bien ensemble. je pense que ma danse est noble et sentimentale et ta question nous amène tout droit à Ravel et à sa "valse noble et sentimentale" que j'aime beaucoup. Belle journée à toi Chris et merci de ta visite. Ariane 

Commentaire de marie-ange gonzales le 26 juin 2011 à 8:21

Bonjour Ariane la musique vient dans la tête en lisant le texte. Une valse à trois temps pourquoi pas, ou la danse Sirtaki c'est que j'aime vraiment beaucoup ! Toujours est-il que cette musicalité des mots me mets de la joie dans le coeur, en ce beau dimanche ensoleillé

Merci pour cette bonne humeur Ariane, et surtout passe un bon week-end

Bise

Marie-Ange

Commentaire de Ariane Angeloglou le 26 juin 2011 à 0:20
Merci Nada, ravie de faire votre connaissance... Joie de vivre et amour, ç'est merveilleux ainsi. A bientôt. Ariane
Commentaire de Ariane Angeloglou le 26 juin 2011 à 0:17

bonsoir Arlette, 

Merci pour ton commentaire, c'est vrai que ça palpite !!! bon dimanche. Ariane

Commentaire de Nada AL-ATTAR le 24 juin 2011 à 16:32

Un deux trois, c'est la danse des cygnes, vive la passion. Votre texte respire la joie de vivre et l'amour. Bravo!

Commentaire de Arlette A le 24 juin 2011 à 16:26

D'un bel élan tu entraînes avec bonheur dans la danse c'est très beau ce rythme de la vie et du coeur qui bat

Merci Ariane

Arlette

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation