Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Billet didactique évolutif: " Les tournesols " peinture et interprétations dans diverses techniques.

 Chers amis, le temps pluvieux nous tient pour certains dans l'écriture,

pour d'autres dans la peinture ou le dessin.

Il me vient l'idée de vous faire entrer dans une démarche créative

autour d'un thème : un bouquet de tournesols.

Au fil des jours, je posterai mes travaux.

La première interprétation

à l'acrylique BodyHeavy, pâte très dense séchant instantanément.

Peu de dégradés, des touches rugueuses ...Le trait est dynamique, imprimant un mouvement spiralé à la composition, éclatement vers l'extérieur, le fond mauve contraste en complémentaire avec le jaune des pétales, ce qui augmente encore la portée lumineuse des couleurs.

Pas-à-pas de la deuxième interprétation, à l'huile, première photo.

Mise place de la composition par des traits légers, peinture du fond, puis travail du vase. Le travail est plus précis, les formes davantage respectées, le fond adouci par une touche dégradée de tons clairs apporte une grande stabilité au vase par le renforcement du contraste clair-obscur.

Reprise du travail à l'huile, deuxième et troisième photos.

Voici donc la suite: mise en place des feuilles, des tiges et des fleurs. Le travail consiste en une analyse assez simple des mouvements de feuille et inclinaisons des fleurs, qui seront données par les tiges en tout premier lieu. Il est plus aisé de placer une fleur sur une tige que de placer une tige sous une fleur. L'inclinaison de la tige donne une bonne direction à la fleur, l'inverse est périlleux.

Le fond est retravaillé avec les teintes du vase et des feuilles, par transparence, par touches légères reprenant le gras de la première couche, qui n'est pas encore sèche malgré le likin. Travail plus précis, il faut recouvrir davantage les parties blanches trop importantes sous les fleurs.

Ensuite, les pétales, mise en place grossière par de larges coups de peinture pure, et quelques valeurs plus sombres qui donneront plus tard un effet de perspective.

Ci-dessous un détail du mouvement imprimé à la fleur .

Je reprends le travail après quelques jours.

Mais stupéfaction ! les fleurs sont fanées !!

Elles font triste mine, et je décide de travailler d'après la photo.

Je constate avec impatience que rien n'est sec, malgré l'apport de Likin dans la peinture. Alors qu'il est très aisé de superposer une teinte claire à une foncée en acrylique, ici  à l'huile, c'est impossible. Je dois m'incliner, la technique de l'huile est beaucoup plus exigeante que celle de l'acrylique. Elle demande de la patience, ce n'est pas ma première qualité .

Il me reste une solution: retravailler les pétales avec des touches pâteuse qui se superposeront vaille que vaille aux couches de fond.

J'introduis des contrastes de valeurs afin de donner du volume, en jouant sur les complémentaires: du violet dans le jaune, de l'orange dans le vert.

Le vase ne me plaît plus, je décide de le raccourcir par le bas en remontant une semblant de tissus.

Je le colore et afin de rompre la monotonie, j'inverse le contraste clair obscur: le fond clair et la table foncée à gauche, le fond foncé et la table claire à droite .

Qui l'a vu ??

Dernière étape de la peinture des tournesols.

Je reprends chaque partie de la composition.

Les pétales reçoivent quelques touches blanches pour accentuer la lumière, et des touches sombres à leur base pour les détacher du bouquet.

La vase est encore retouché, le creux de l'anse agrandi et précisé. Le fond est retravaillé, assombri à droite et éclairci à gauche. Je plie le tissus afin de donner un coup d'éclat sur la table.

Enfin, la masse de tiges et feuilles est retravaillée de touches sombres et quelques touches de la couleur du fond aèreront la composition.

Il est intéressant de contrôler les lignes de force de la composition.

En découpant la surface à partir de la ligne de la table, le carré s'impose sur un axe de symétrie verticale dont les proportions approchent le rectangle d'or.

Merci à tous pour votre regard.

Vues : 1141

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 20 août 2014 à 1:05

Me voici chère Suzanne, je découvre votre commentaire.

Merci chère amie de lettres pour votre beau regard sur nos travaux, nous peintres.

Merci pour ce poème dédié aux artistes.

Ces tournesols, je les ai acheté lors d'une promenade avec ma maman de 82 ans.

Ils m'ont rappelé VanGogh et j'ai eu envie de les peindre. Mes parents m'ont encouragée depuis l'enfance dans le dessin et la peinture. Ce sont mes premiers "fans" comme l'on dit. Je leur rend hommage autant que je le peux.

Je leur dois ce que je suis.

Commentaire de Suzanne Walther-Siksou le 20 août 2014 à 0:26

 Chère Liliane

 Je suis émerveillée par votre talent. Je n'avais pas réalisé que tous les tableaux étaient de vous.

Affectueusement

Suzanne  

Commentaire de Suzanne Walther-Siksou le 19 août 2014 à 21:07

Une fleur flamboyante

Je comprends qu'elle ait tenté des artistes peintres talentueux

 

Je contemple une fleur géante,

D'une forme qui m'émerveille,

Majestueuse et flamboyante,

Elle rayonne et ensoleille.

Seul un peintre de grand talent,

Tenté par cette fleur étrange,

Faite de tons bruns et oranges,

En capterait l'éclat troublant.

La soie orange, en collerette,

Le velours, en bruns concentriques,

S'harmonisent et créent une assiette,

Pour une offrande romantique.

8/8/2004


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 13 août 2014 à 22:15

Merci Adyne ! oui ! Espérons !

Commentaire de Gohy Adyne le 13 août 2014 à 21:19

Bonsoir Liliane,

Bravo et merci pour ces explications bien détaillées.

Mais au fait, elle pourra te servir pour un cours!! :-)

Bises.

Adyne


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 12 août 2014 à 21:09

Ah mais Adyne, je ne le vois pas comme ça.

Ce sont des exercices, j'en ai besoin pour évoluer.

L'acrylique m'a pris deux fois une heure, j'ai été déçue, alors j'ai eu envie de faire une huile. En sachant que cela me prendrait du temps.

Je redécouvre la technique, et je m'amuse à partager mon travail, car n'oublions pas, je suis pédagogue dans l'âme. Ceci ne me demande aucun effort car depuis 34 ans, je dispense des cours à des élèves et crois-moi, la tâche est ardue.

Alain Marc aussi a une vocation de pédagogue, bien que son expérience soit plus pointue que la mienne.

Profitons de notre travail !

Commentaire de Gohy Adyne le 12 août 2014 à 20:09

Courageuse Liliane, de recommencer toujours le même bouquet!

Belle initiative.

Bises

Adyne


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 12 août 2014 à 17:57

Ah merci Jack ! Cela ne m'étonne pas du tout !

Commentaire de NANSON Jacqueline le 12 août 2014 à 17:16

Très belle l'évolution, je porte déjà mon choix sur l'huile.

Commentaire de martine rouhart le 12 août 2014 à 17:04

très intéressant, merci!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation