Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Bien sûr on fait quelques erreurs

Et on se perd en cours de route...

Alors un jour on rêve d'ailleurs

Et on se dit :"En avant toute"!

Du plus profond de son essence

On va chercher dans un regard

De quoi oublier ses errances

Et qu'importe s'il est un peu tard!

Quand un miracle voit le jour

On peut oublier les tabous!

On en revient juste à l'amour

On refait la vie bout par bout...

Bien sûr l'idée vous semble folle

C'est la raison de sa séduction!

Ne pas y mettre de bémol...

Juste, prendre le bonheur en option...

J.G.

Vues : 185

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Roczo Viviane le 21 juin 2016 à 10:39

Toujours y croire....L'amour, peut pointer le bout de son nez lorsque l'on s'y attends le moins et quand il est là le prendre à bras-le-corps et le vivre pleinement!

Très joli, merci à vous.

Viviane

Commentaire de Gilbert Jacqueline le 19 juin 2016 à 20:32

Merci Adyne, Liliane et Nicole,

Votre adhésion à mon programme... chaud au cœur!

Très belle semaine à vous tout en musique...

Amicalement

Jacqueline

Commentaire de Gilbert Jacqueline le 19 juin 2016 à 20:30

Bonsoir Anne,

C'est vrai il n'est jamais trop tard, il faut juste y croire!

Belle semaine à toi et merci pour ta compréhension

Amicalement

Jacqueline

Commentaire de Gilbert Jacqueline le 19 juin 2016 à 20:28

Bonsoir Gil,

Merci pour ce commentaire fouillé, apprendre à penser à soi-même cela peut prendre de très longues années! Mais une fois l'essentiel accompli, si la force vitale est toujours présente... prendre un peu de bonheur en option est je crois la meilleure formule. Avec le temps on apprend qu'on ne peut pas faire le bonheur des autres alors pourquoi pas penser un peu au nôtre... il sera peut-être contagieux?

Merci encore pour votre analyse et ce que vous savez déceler dans ces petits textes courts que je prends plaisir à faire rimer.

Belle semaine à vous et à bientôt

Amicalement

Jacqueline

Commentaire de Anne RENAULT le 19 juin 2016 à 10:42

Oui, Jacqueline, il n'est jamais "un peu tard" pour l'amour et le bonheur. Il faut prendre ce que la vie nous donne, même si l'on ne s'y attendait plus...Merci de ce beau poème et très bon dimanche !

Je t'embrasse

Commentaire de Gil Def le 19 juin 2016 à 10:07

Bonjour Jacqueline,

Je vous suis sans aucun problème pour dire qu’il n’y a pas lieu de rester dans une situation où la vie est dans une sorte de no man’s land avec nombre de choses en lambeaux, en ruines ou qui manquent infiniment sans pouvoir les retrouver, ou pire encore de rester dans une situation pesante, affolante qui est comparable à un trou noir qui absorbe tout y compris toute source de lumière. Je dirais tout simplement que la vie est trop courte pour en perdre de grands morceaux sans réagir. Ceci étant dit, je pense qu’il faut envisager que nous avons toujours beaucoup de difficultés à nous situer dans la vie, beaucoup de difficultés à estimer ce qu’est notre situation, car il y a sa situation et le ressenti de cette situation qui ne sont pas en correspondance, car il n’y a pas grand monde capable de vous y aider, considérant d’ailleurs que l’entourage est souvent le plus mal placé pour le faire. Il faut aussi envisager que nous avons beaucoup de difficultés à encaisser les chocs, les ruptures qui mettent fin à un épisode de sa vie et qu’il y a quelque chose de paradoxal à devoir trouver des forces pour sortir d’une situation pénible alors que bien des choses nous ont mis en grande faiblesse, et en perte d’estime de soi tant cette question récurrente qui vient à tant de gens : qu’est-ce qui ne va pas chez moi pour que je sois si mal, en si mauvaise situation ? Je rapproche souvent ce passage difficile d’un épisode à un autre de la métamorphose de la chenille en papillon, et à bien des personnes en mal être, j’ai conseillé de mettre des papillons chez eux en leur disant qu’elles pouvaient être l’un de ces papillons. Le résultat fut inattendu puisque bien des femmes en particulier mirent des papillons partout et se firent tatouer un papillon. Elles me dirent que depuis elles avaient l’impression qu’une autre personne était en train de naître, à prendre le dessus à vouloir être et faire tout autre chose qu’auparavant. Certaines me dirent même que pour la première fois, elles se sentaient exister, et j’ai failli croire que j’avais les talents de magicien qu’elles m’attribuaient mais c’est la vie qui en a quand on a retrouvé de la confiance en soi à aller découvrir ou redécouvrir, à ouvrir les bras à ce qui en vaut la peine, à se payer un visage rayonnant au lieu de disparaître dans la foule, de s’agiter, de courir tout le temps, de s’appauvrir le temps de vivre, de s’épuiser, et sans savoir pourquoi et où l’on compte aller.

Bonne journée. Amitiés. Gil

Commentaire de Nicole Duvivier le 18 juin 2016 à 10:19

Quel chouette programme !! J'adhère totalement à tes lignes, Jacqueline ! Merci de ton partage ! Amitié, Nicole


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 17 juin 2016 à 21:20

Une ligne de vie, la plus belle...

Commentaire de Gohy Adyne le 16 juin 2016 à 18:02

Pourquoi pas, prendre ce bonheur en option, très beau Jacqueline.

Merci et Félcitations.

Amitiés.

Adyne

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation