Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

"Survivrons-nous", un poème de Joelle Diehl inspiré par "Ventôse" de Liliane Magotte, un partenariat "Poésie-peinture & Traductions" sur Arts et Lettres.

Survivrons-nous.

Survivrons-nous à ce monde
plongé dans l'indifférence,
supporterons-nous la démence
qui chaque jour nous inonde?

Dans l'ouragan des violences,
l'âme violée se révolte,
se cache dans la désinvolte
pour garder ses espérances.

Survivrons-nous à l'horreur
qui chaque jour nous agresse,
fragilise notre bonheur,
nous plonge dans la détresse?

La vie n'est plus que pauvreté
et nous fait craindre demain.
Confrontés à l'insipidité,
d' hier alors nous avons faim.

Survivrons-nous au malheur
qui nous plongera soudain
dans ces moments crève- coeur
qui nous semblent inhumains?

Le ciel troué est sale de cupidités,
les nimbus, lourds et noirs, le font pleurer.
L'ère nouvelle nous fait trembler,
et nous appelons alors à l'humilité.

Survivrons-nous à cette terre meurtrie
que par l'inconscience nous fîmes naître?
Nous jurons bien fort l'amour à la patrie,
mais devant Dieu, nul ne veut comparaître!

JDL
04/04/2015

Werden wir ûberleben...

Werden wir in dieser Welt überleben

In Gleichgültigkeit eingetaucht,

Werden wir die Demenz

Die uns jeden Tag überschwemmt ?

Im Sturm der Gewalt

Die vergewaltigte Seele rebelliert

Versteckt sich in der Ungezwungenheit

Um zu seine Hoffnungen zu behalten.

Werden wir das Grauen überleben

Die täglich uns angreift,

Unser Glück so gefährdet,

Uns in die Not stürzt?

Das Leben ist nur noch Armut

Und lässt uns den Morgen fürchten.

An dem Leichtsinn konfrontiert,

Nach Gestern hungern wir dann.

Werden wir das Unglück überleben,

Das plötzlich uns stürzen wird

Im herzzerreißenden Momenten,

Welche uns dann unmenschlich erscheint ?

Der Himmel ist durch Gier verschmutzt,

Der Nimbus, schwer und schwarz, lässt ihn weinen.

Die neue Ära lässt uns zittern uns zittern,

Und dann schreien wir nach Demut

Werden wir in diesem verwundeten Land überleben,

Dass wir durch Gedankenlosigkeit erstehen ließen?

Wir schwören lautstark die Liebe zum Vaterland,

Vor Gott, will aber niemand erscheinen!

JDL

Mes plus vifs remerciements

à mon amie Joëlle Diehl pour cet honneur.

Un partenariat poésie-peinture 

&

Traductions

Arts Lettres

Vues : 446

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Gilbert Jacqueline le 7 mars 2017 à 18:46

Très beau partenariat et lancinante question...

Bravo à toutes les trois et merci du partage

Amitiés

Jacqueline

Commentaire de De Ro jacqueline le 7 mars 2017 à 16:57

A relire pour mieux nous faire réfléchir et ne pas oublier notre part dans l'avenir

Commentaire de Deashelle le 7 mars 2017 à 12:32

This way for the English version: 

                                                                           Shall we Survive?

Shall we survive this world

Plunged into indifference,

Shall we bear with the dementia

Which floods us every day?

In the hurricane of violence,

The violated souls revolt,

They hide in the  day-to-day

To stick to their hopes.

Shall we survive the horror

Which every day gnaws us,

Weakens our happiness,

Soaks us into distress?

Life is no more than poverty

And makes us fear for tomorrow.

Confronted with the lost taste

Of yester years,

We are left hungering.

Shall we survive the misfortune,

Which suddenly immerses us

In those heartbreaking times

We deem so utterly inhuman?

The hidden sky is made dirty

With greed and lust.

The nimbus, heavy and black,

Makes it cry. The new era

Makes us tremble,

And we then call for humility.

Shall we survive this bruised Earth

Created by our selfish unconsciousness?

We strongly swear our love to our country,

  But before God, who will dare to appear?

 

Commentaire de Mireille LOUIS le 3 février 2015 à 11:22

Magnifique poème rempli d'émotion, qui fait réfléchir. Triste réalité! Gardons espoir!  Il y aura toujours une lumière qui brillera dans le noir.  Il faut survivre ! Amitiés Mireille

Commentaire de Gilbert Czuly-Msczanowski le 24 janvier 2015 à 23:58

Nous sommes les enfants des survivants et nous regardons où nous sommes. Est-ce un privilège ? Parfois le doute s'installe comme si nous étions coupables de ce que nous sommes, coupables de pouvoir bénéficier du progrès, de vivre  -encore- en paix, coupables de ne pas vivre dans la rue comme de plus en plus de gens ...Peut-être avons nous mérité d'être heureux, avons tout fait pour cela ?. Pour le reste le Ciel s'en chargera.
Beau texte interrogatif. Du sombre les couleurs l'emportent et le geste est vif. La peinture est peut-être la réponse !
amitiés
gilbert

Commentaire de Quivron Rolande le 24 janvier 2015 à 19:02

Par les temps troublés que nous traversons, un partenariat .d'actualité, hélas.

Magnifique duo entre vous qui pose la question de notre survie.

Il en a toujours été ainsi depuis des millénaires : elle fait partie de notre condition humaine.

Fort heureusement, l'esprit essaie de transcender la matière de sa lumière éternelle. C'est elle qui finit toujours par triompher.

Le seul souhait d'une vieille dame très fatiguée : ne perdez jamais la petite fleur Espérance.

Bonne soirée à tous et toutes et merci de nous offrir des instants de beauté au cœur de nos Ténèbres.

Commentaire de De Ro jacqueline le 24 janvier 2015 à 17:45

Encore une parfaite harmonie en ces temps tourmentés. Bien beau ce message  d'espoir en notre potentiel d'aimer. Amitiés

Commentaire de Nicole Duvivier le 24 janvier 2015 à 14:55

Belle symbiose de talents ! Merci, à toutes deux, de ce précieux partage  ! Bisous, Nicole

Commentaire de Antonia ILIESCU le 24 janvier 2015 à 14:46

Émouvant moment artistique... Et le poème et le dessin nous invite à réfléchir. Félicitations à toutes les deux!

Commentaire de Raymond MARTIN le 24 janvier 2015 à 14:38

Splendide tant par le coup élancé de  pinceau que par le phrasé de la  plume. Survivrons-nous ? Question existentialiste  ,mais il est permis d'avoir un doute ,quant à la vie elle, elle est éternelle .

  Bien  cordialement

  Raymond    

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation