Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Prix littéraire : Prix Barbeaux-Bourgeois. Chateau Thierry pour "Toi et moi" paru dans "Poussières rubis"

TOI ET MOI

 

Toi et moi, ce fut n’être qu’une puis naître deux,

Être deux, s’entraimer, et puis ne rester qu’une

A verser larmes de sang, pleurer d’infortune

Sur nos deux êtres et leur inacceptable adieu

- - -

Toi et moi : Rencontre en un signe de présence

Quand un doux mouvement dans mon ventre arrondi

Te révèle germant, là, déjà bien grandi

Et impose à ma vie, ta si chère existence.

- - -

Toi et moi, dans la nuit,  en un cri de souffrance

Déchirure explosive en un jaillissement

De ton être qui éclot à l’enfantement

En une attendue et merveilleuse naissance.

- - -

Toi et moi dans nos jeux, dans tes rires d’enfance

Tes yeux, ton éveil, tes mots, tes pas et ta main,

Toujours dans la mienne, tout au long du chemin

Qu’une mère dessine au pinceau de patience.

- - -

Toi et moi dans le grand combat d’adolescence

Quand tu me hais, me renies, me juges me condamne.

C’est un fils, c’est un homme qui s’oppose à la femme

Se nourrit pour croître, de ma pauvre résistance.

- - -

Toi et moi aux langueurs rudes de l’absence

Pour tes choix de liberté, bien loin de ta mère

Ton secours, ton ancrage, ton havre intérimaire

A tes retours  de beaux vécus ou d’errances.

- - -

Toi et moi dans l’enfer : un râle de silence.

Car la belle promise, trop pressée fut sévère

Et t’emporta, la faucheuse, funeste mégère,

Au mépris du bon ordre et de la convenance.

- - -

Toi et moi, comme un défi d’impertinence.

Ton image, ton regard, ta vie et ton esprit

Fleurissent à jamais en mon cœur si épris.

Ma bru nous réunit, maternelle vengeance.

- - -

19 octobre 2011

Vues : 182

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Hélène Rollinde de Beaumont le 4 novembre 2013 à 12:38

Merci chère Béatrice. Ton retour me fait très plaisir. A l'occasion tu me diras quels sont tes 2 ou 3 textes préférés. En effet, comme mes recueils comportent beaucoup d'inédits (pas publiés sur FBK) j'aime à savoir quel impact ils ont.... bises

Commentaire de Hélène Rollinde de Beaumont le 31 octobre 2013 à 9:51

Merci chère Béatrice pour ton émotion....

Commentaire de Hélène Rollinde de Beaumont le 31 octobre 2013 à 9:44

Le rubis comme les autres pierres précieuses que j'emploie dans mes titres de recueils, ici le rubis, n'ont de signification que par leur signifiant. le rubis est le cœur,  ainsi "Poussières rubis", signifie un cœur brisé. "Vers émeraude" signifie vers d'espoir, "éclats d'âme" des petits bouts d'âme sur plein de sujets.....

Commentaire de Lansardière Michel le 30 octobre 2013 à 19:29

Ne pas oublier que le rubis peut-être abrasif, rude émeri, comme il peut être, doux cabochon, étoilé.

  • L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

    Robert Paul recommande

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

  

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation