Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

J'ai un blues pas possible

A l'image du ciel lourd

De la vie qui s'encourt

Le cri est inaudible...

J'ai le cœur en compote

Et les sens en attente

De tous ces mots qui mentent

Mais sont mon antidote!

Veux ignorer le temps

Et que la vie l'emporte

Puisqu'il frappe à ma porte

Je peux croire au présent!

Veux oublier soupirs

Et quand la pluie crépite

Engranger les pépites

Des saveurs à saisir...

J.G.

Vues : 125

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Rose-Marie Godefroid le 3 août 2015 à 14:36

Le passé n'existe plus, le futur pas encore, reste cette mince passerelle du présent.

Profitons bien de chaque instant avant qu'il ne soit trop tard. Il faudrait bien se détacher de tout le reste.

Merci de nous le rappeler.

Amitiés.

Rose-Marie.

Commentaire de Gilbert Jacqueline le 3 août 2015 à 9:31

Merci à vous chers ami(es) d'A et L grâce à qui est possible la complicité et le partage... deux choses qui rendent la vie plus belle...

Très agréable semaine à tous dans la chaleur de l'été...

Amitiés

Jacqueline

Commentaire de Mireille LOUIS le 3 août 2015 à 0:48

Joli poème triste au départ et optimiste à la fin!  Le temps, le temps...Le temps et rien d'autre...Le tien, le mien, celui qu'on a nôtre...Le temps... Comme dans la chanson! Mais oui, il passe et on ne sait pas l'arrêter, on voudrait bien pourtant stopper un instant les aiguilles du cadran.....Mais vivons le présent et profitons maintenant! Amitiés

Commentaire de Gohy Adyne le 2 août 2015 à 8:55

Ignorons le temps, puisque nous sommes toujours présents, et profitons en....

Merci Jacqueline 

Bonne fin de semaine.

Amitiés.

Adyne

Commentaire de Lansardière Michel le 31 juillet 2015 à 10:59

Vivre au présent, sans projets, sans que le passé vous happe, oui, par instants, mais combien fugaces.

Commentaire de Quivron Rolande le 31 juillet 2015 à 10:45

Saveurs douces de la vieillesse et hommage au "temps qui passe".

"Je veux croire au présent" qui a saveurs d'éternité.

Merci Jacqueline !

Commentaire de Anne RENAULT le 30 juillet 2015 à 20:27

Plus on vieillit, plus il faut vivre au PRESENT et "engranger les pépites des saveurs à saisir...". Elles ont d'ailleurs une saveur  beaucoup plus forte que quand nous étions jeunes, alors que même il nous arrivait souvent de les ignorer, confiants absurdement dans notre éternité...

Je partage tout à fait ton point de vue, Jacqueline.
Bises et bon week-end ...plein de saveurs...

Commentaire de Pâques Marcellle le 30 juillet 2015 à 20:22

Une douce mélancolie ...

Comme une pluie d'été que pourtant le jardin apprécie.

Et peut-être aussi notre jardin intérieur ?

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation