Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Partenariat: Une aquarelle d'Adyne Gohy Sur La Butte de Montmartre a inspiré le poème Les Musiciens de Raymond Martin

Sur La Butte de Montmartre

une aquarelle d'Adyne Gohy

a inspiré

Les Musiciens

un poème de Raymond Martin

 

Songes macabres d’une nuit d’été, engoncés dans le  boléro étriqué du toréro dépité.

Un bœuf insensé, sur le toit pris de vertige, sauta les yeux fermés dans le passage de

La petite boucherie, où vaquent  à leurs travaux  tuyautés les employés du gaz.

 

« Au suivant » dit le grand Jacques, ne regardant jamais derrière lui, troublé par ses vingt ans.

Son copain Georges content d’avoir connu Fernande, lui sourit tendrement.

Le p’tit frisé au nez de fouine cherche une rime pour ses « cuisses de mouche ».

 

Un grand coup de vent et le chapeau de Charles sombre en Méditerranée un peu frisée.

Excité tel un  lombric hors de son tunnel.  Léo crie : « Poètes vos papiers ! Racontez-moi la mer. »

Maurice, oreilles aux aguets, s’en va chercher ses partitions. « Diantre! »  s’étouffe Claude,  vexé.

 

Joe  à  toutes jambes s’écrie : « Attention voilà les Daltons ! Cachez vos gueules de métèques ! 

Georges le barbu en tombe sur sa guitare et gratouille:

- Laissez-moi le temps de vivre, crie-t-il.

- Laissez-vous aller Milord, s’époumone un frêle piaf quelque peu éméché ! »  

 

Un marteau sans maître gît sur les pavés moussus, étonné par les employés du gaz.

« Si j’avais un marteau ! déclame un blondinet  avec  pompes et circonstances.

- Quel beau  rossignol blondinet,   s’écrie la Castafiore.

- Tiens, lui dit-elle, voilà un marteau. »  

 

Tout est en ordre, cornemuse au placard, Erik goûte  ses trois  morceaux en forme de poire,  

Quand soudain une « Pacific » exhale ses fumées. Arthur n’est pas loin se dit-il, envouté par

Le rythme lancinant de cette épopée musicalement ferroviaire.

 

Du  piano à bretelles, sous les doigts de Suzon, sortent des sons émanant d’une nuit d’été.

Souriant de sa performance, elle s’active à la vue d’un chaland pressé endimanché de choix.

Stoppé net, il écoute avec une appréciation non retenue ces notes en chaussée.

 

Sa charge le pressant, un sourire satisfait, du bout de ses doigts tombent  quelques sous

Dans la boite du violon capitonnée d’un satin émeraude. Suzon, aux anges, s’active au mieux. 

D’un signe de la tête, il  salue Suzon et reprend  sa marche pressée vers le bas de la butte. 

  

La marche nuptiale résonne dans la tête d’Emile, volontaire de l’archet comme de coutume.

Actionne celui-ci sur les cordes en boyau de mouton, grinçantes au bord de l’asphyxie.

Exécution magistrale sans miaulement, la marche s’écoule sous les doigts  sereins d’Emile.

 

 Raymond  Martin

D’après une aquarelle de : Adyne Gohy

Juin 2015.

 

Un partenariat d'

Arts 

Lettres

Vues : 406

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Gohy Adyne le 7 décembre 2015 à 9:16

Un grand merci Mireille, pour cet élogieux commentaire.

Belle journée.

Amitiés.

Adyne

Commentaire de Mireille LOUIS le 6 décembre 2015 à 23:18

Magnifique ce poème rappelant les auteurs et leur texte accompagné de la jolie peinture! Vraiment les poètes ne sont pas disparus! Amitiés Mireille

Commentaire de Gohy Adyne le 5 décembre 2015 à 19:40

Merci Thomas pour être venu apprécier ce partenariat.

Bonne fin de semaine.

Bien amicalement.

Adyne

Commentaire de Gohy Adyne le 5 décembre 2015 à 19:38

 Un grand merci Charles pour cet encouragement

 Bonne fin de semaine.

 Amitiés.

 Adyne

Commentaire de Gohy Adyne le 5 décembre 2015 à 19:36

 Merci Dominique pour ta visite et appréciation.

 Bonne fin de semaine.

 Biz

 Adyne

Commentaire de Gohy Adyne le 5 décembre 2015 à 19:35

Merci Monia Boulila pour votre appréciation.

Bonne fin de semaine.

Amicalement.

Adyne

Commentaire de De Wit Charles le 5 décembre 2015 à 17:46

Chers Adyne  et Raymont,

Comme toujours ,que du beau et du bon.

Charles

Commentaire de Dominique Prime le 5 décembre 2015 à 14:04

Superbes biz à vous deux

Commentaire de Gohy Adyne le 5 décembre 2015 à 7:37

 De la fantaisie et de l'humour dans ce texte, merci Michel, pour cette appréciation.

 Bonne journée.

 Amitiés.

 Adyne

Commentaire de Gohy Adyne le 5 décembre 2015 à 7:35

Merci Anne pour votre appréciation.

Bonne journée.

Bien amicalement. Adyne

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation