Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

LOVE LETTERS by A.R. Gurney - Une bulle de tendresse au théâtre Le Public

 https://www.theatrelepublic.be/love-letters

Beaucoup d’émotions au Public pour « Love letters », la correspondance poignante entre une femme et un homme que tout va séparer - enfin pas totalement - car ils vont s’écrire leur vie durant et partager à distance frustrations et joies de l’existence.

 

Finaliste pour le prix Pulitzer de théâtre, la pièce du romancier américain Albert Ramsdell Gurney a fait le tour du monde, suscitant partout le même enthousiasme.

 

Tout commence par une invitation à l’anniversaire de la riche petite Mélissa Gardner à laquelle son camarade de classe Andy (Andrew Ladd Makepeace) répond solennellement.  Ce sera le début d’un échange épistolaire passionné et irrépressible qui va durer jusqu’à la mort de Mélissa.

 

Nous sommes dans l’Amérique des années 30, Andy et Mélissa sont issus de milieux différents, ils seront rapidement séparés, envoyés dans des établissements scolaires lointains. Mais l’espiègle Mélissa sait déjouer les obstacles. Par son audace et son franc parler, elle parviendra à sortir Andy de sa coquille. Cartes postales, reproches griffonnées, prises de bec, réconciliations, appels à l’aide, dessins, souvenirs nostalgiques, c’est leur quotidien qu’ils partagent comme le ferait un couple séparé.

Pris dans le tourbillon de la vie, ils construiront cependant leur existence chacun de leur côté, tout en restant accros à cette complicité unique issue de l’enfance.

 

La mise en scène, voulue par l’auteur, présente Mélissa et Andy assis côte à côte lisant ou écrivant les billets échangés avec la fraîcheur de l’instant vécu. On comprend rapidement le drame de Mélissa, son manque de repères familiaux, le réconfort dans la consommation d’alcool et sa descente aux enfers sans aucune dramatisation, forte de son appétit de vivre. On devine aussi son espoir d’une déclaration de la part d’Andy, beaucoup trop pusillanime, formaté pour une vie sans histoires, préoccupé par son ascension sociale.

 

Un texte tout en finesse et pudeur avec un dénouement inespéré quand Andy réalise qu’il est passé à côté de lui-même, effrayé par ses propres fantômes, alors que Mélissa les étalait au grand jour.

 

Une interprétation magistrale par Patricia Ide et Michel Kacenelenbogen, submergés par l’intensité des non-dits.

 

À voir absolument.

 

Palmina Di Meo

 

 

Vues : 9

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2022   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation