Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Jean Clair, grand témoin: l’art contemporain est à l’image de la société : décadent

Communiqué par www.schtroumpf-emergent.com (Nicole Esterolle). Vous pouvez par ailleurs  suivre l’actualité toujours passionnante  du schtroumpf émergent sur la scène artistique internationale en allant sur le site.


 

Vues : 766

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Jean-Marie Cambier le 27 février 2012 à 18:51

Suite et fin

En  attendant, il serait intéressant de commencer un liste d’artistes d’avant-garde qui  figureraient ou ne figureraient pas dans un ouvrage qui pourrait s'intituler « l’art d’aujourd’hui revu et corrigé »  

Au-delà de mes goûts personnels (… que je signale quand même par un (+ );-) ,et pour lancer le débat, je vous propose quelques artistes qui sont cités dans les livres d’art existants, oeuvrant encore et  dont le nom commence par la lettre A et B (il faut bien commencer par quelque chose !) :

Y figureraient (certains pour certaines de leurs œuvres):Valério Adami (+), Pierre Alechinsky(+), Joseph Beuys Martin Barré, Matthew Barney, Baselitz , Basquiat, Boltanski (pour ses boîtes, ses photos et ses lumières pas pour sa grue aux Grands Palais!)  

N’y figureraient pas : Marina Abramovic, Darren Almond, Arman, Carl André, Giovanni Anselmo et sa salade à changer tous les jours!.

Il faudrait évidemment ajouter des artistes qui n’y figurent pas et qui mériteraient de l’être !

Qui  proposera des ajouts ou de retraits dans ce dictionnaire naissant des artistes d’avant-garde recommandé par les artistes d’arts et lettres ! 

Il y a de quoi débattre jusqu'à la lettre Z!

Commentaire de Jean-Marie Cambier le 27 février 2012 à 18:45

.... je ne sais pourquoi mais il manque une partie de mon texte dans mon intervention précédente . Voici la suite :

J’en sors plus ou moins satisfait selon les années en ayant de l’intérêt pour certains artistes et moins ou pas du tout pour d’autres. Par ailleurs, Il m’arrive de parcourir des expositions d’art que je qualifierai de classique qui alignent, par exemple, des paysages techniquement superbes mais superbement ennuyeux ou les artistes expriment l’indicible beauté de la nature qui a déjà tout dit sans plus.

Je ne cacherai pas que j’aimerais lire un ouvrage sur le « vrai » art d’avant-garde tel que je l’imagine sortant de la plume de René Clair ou d’un autre auteur ayant le même esprit. En attendant je constate qu’un ouvrage de cet auteur contiendrait au moins des notices sur Julian Freud et sur Zoran Music qui trouvent grâce à ses yeux. 

La phrase "L'ensorcellement pour ce qu'il y a de plus immonde et de plus dégradant dans la figure humaine-sang, sperme,urine- s'est imposé dans l'art contemporain" s’applique également, à mon avis, à Julian Freud même si celà est sous-jacent quand on voit l’obsession avec laquelle il fait poser ses modèles , et quel modèle souvent ! -  dans des positions qui mettent en valeur le sexe et la condition humaine dans un contexte misérabiliste. Cela n’enlève rien à la qualité de ses oeuvres que je trouve géniales.

Comme quoi il ne faut pas être manichéen. Ainsi je considère Wim Delvoye comme faisant partie de la bonne avant-garde sans admettre son « cloaca » dont je ne nie pas la valeur mais qui à mon avis relève de l’expérimentation scientifique et non artistique. et que dire lorsqu’il vend les étrons produit par l’engin sous vide! Donc tout est en nuance !

il semble qu'au-delà de cette limite, le texte ne sera pas repris ... la suite au prochain numéro... 

  

Commentaire de Jean-Marie Cambier le 27 février 2012 à 17:14

Excellent article effectivement qui nous invite à lancer un débat constructif sur l’art contemporain ou plutôt sur l’art d’avant-garde car si, par exemple, les artistes sur ce site sont bien tous contemporains par la force des mots, très peu, à mon humble avis, peuvent prétendre, moi y compris, à être d’avant-garde, c'est-à-dire précurseur. Ce qui, je tiens à le préciser immédiatement n’enlève rien à la qualité des œuvres des uns et des autres qui s’analyserait selon d’autres références qui n’entreraient pas en ligne de compte ici.

Ce débat est également souhaité par Daniel Moline sur son blogue " à vins nouveaux..." en ces termes : la récente publication, dit-il, par Robert Paul des propos de Jean Clair sur l’art contemporain décadent nous invite plus que jamais à un débat critique hors duquel nous avons toutes les chances de ne plus tenir qu’un fantôme de la modernité et d’oublier ce qui est en jeu dans l’art (ce que veulent sans doute ceux dont Hugo disait qu’ils "cherchent surtout un sommeil tranquille").

A ma connaissance, il n’y a pas / plus de blogues autre que celui de Daniel Moline  invitant les membres à entrer dans le vif de ce sujet qui me paraît intéressant sur « notre » site.

Certes, Robert Paul propose régulièrement à notre admiration de grands peintres mais, dans mon souvenir, je ne vois que des artistes du passé et non des peintres d’avant-garde. Est-ce l’objectif de ce site que de ne « travailler » qu’avec des valeurs sûres du passé ? Dans ce cas je ne provoquerai pas la visite du petit chat modérateur et n’insisterai pas car j’apprécie davantage de faire partie de cette grande famille (ici , un peu de violons ne ferait pas de tort ;-) que de lancer un débat qui n’aurait pas sa place sur ce site.

Je le répète,Daniel Moline est le seul, me semble-t-il, à se hasarder sur ce difficile chemin de la modernité sur son blogue « À vin nouveau outres neuves »

« A y bien regarder, nous dit-il, l’art moderne lui-même nous donne heureusement des clés précieuses qui peuvent nous permettre de sortir de la confusion de la pensée »

Et cette clef, il nous la propose plus loin - pour la peinture du moins - en ces termes : « C’est en ce sens que le peintre, par son acte de peindre, s’éloigne de l’art reconnu (c'est moi qui souligne) et cherche la matérialisation de ses affects Il y aurait alors deux critères fondamentaux pour reconnaître l’œuvre d’un peintre. Le premier est de connaître son œuvre complète. Le deuxième est de se demander si cette œuvre présente un nouveau monde inconnu auparavant….(c'est encore moi qui souligne)... si cette œuvre vous a fait "promener" dans un monde inconnu auparavant. Si oui, que voulez-vous encore ? »

 Par ailleurs, Il y a bien eu quelques tentatives pour définir ce qu’était un chef-d’œuvre et j’ai en tête une séquence sur Alechinsky quelque part dans un blogue.

Dans l’esprit de Jean Clair, Il s’agirait en quelque sorte de dire (entre-nous ;-) ce que nous considérons comme art d’avant-garde de qualité sur base de considérations esthétiques et idéologiques (autres que bassement politique s’entend) au-delà de considérations mercantiles et de toutes autres natures qui ont finalement été de tous temps.

A la portée de mon regard, sur les rayons de ma bibliothèque, je lis les titres d’ouvrages rassemblant des artistes d’aujourd’hui. Au hasard : « art at the turn of the millénium », « l’art d’aujourd’hui » et des catalogues comme ceux d’ «Art Brussels « ou «Art Paris » pour n’en citer que quatre.

J’aime donc l’art « moderne » n’y voyant pas la décadence comme Jean Clair mais déplorant comme lui les excès et l’esbroufe. J’attends chaque année linéart et Art brussel  avec plaisir et de temps à autre il m’arrive de filer sur Paris pour voir la Fiac et les manifestations satellites telles que la slick . J’en sors plus ou moins satisfait selon les années en ayant de l’intérêt pour certains artistes et m

Commentaire de Jaime Parra le 11 février 2012 à 20:40

Une analyse épatante et rare !  A méditer.

Commentaire de Nicole Duvivier le 9 février 2012 à 10:31

Je vous remercie d' avoir proposé cette lecture,  édifiante ,  sur l' Art Contemporain .

Je rejoins pleinement  le commentaire de Rébecca Terniak !

Belle journée à vous ! Nicole V.Duvivier

Commentaire de Rébecca Terniak le 7 février 2012 à 18:03

Un spécialiste qui dit tout haut ce que nous pensions plus ou moins bas

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation