Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

.........

 

Régine observait le flacon de somnifères sur la table de chevet.

Elle occupait la"guest house" chez Yvette, la soeur de Louise. Elles avaient fait des caisses toute la journée dans la grande maison, étonnament dans une atmosphère joyeuse d'où la nostalgie semblait absente!

Le retour en France pour Yvette après toutes ces années, c'est, disait-elle comme rentrer au port après une merveilleuse croisière... Je me suis sentie en perpétuelles  vacances dans ce pays généreux, près d'un époux qui l'était infiniment lui aussi... Il est parti et bientôt ce sera mon tour, le pays de mon enfance accueillera mes cendres et le vent de l'atlantique pourra bien les emmener où bon lui semblera vers cet infini inconnu!

 

Régine souriait, Yvette est quelqu'un d'excetionnel comme Louise, je vais essayer d'être à la hauteur!

Demain, comme prévu, je vais poster une lettre à mon adresse pour Marcel. Je n'ai pas su le comprendre, mais notre histoire aurait pu être belle, elle fut courte, passionnée et sans concession, sans mots blessants nous laissant le cadeau d'une forme d'amitié indulgente, pas mal! Plutôt rare...

Alors, je lui laisse ce qu'il me reste de biens. Cela va l'aider car je sais qu'après la perte de son boulot suite à une restructuration aussi sauvage qu'injustifiée, il a pas mal ramé! Il s'en est sorti mais se retrouve sans réserve et il ne rajeunit pas lui non plus... Ses enfants l'ignorent depuis son divorce mais je ne vais tout de même pas me faire du tracas pour lui! Louise son amie d'enfance, l'a déjà beaucoup aidé, elle va finir par se rendre compte qu'il est aussi l'homme qui lui convient depuis toujours! Tout ira bien!

Depuis 2 jours je commence à avoir mal, c'est supportable mais lancinant...

Après demain nous reprenons l'avion vers Paris sans escale, mon dernier voyage, il est temps...

J'ai écrasé les somnifères de 2 flacons et hier j'en ai goûté l'équivalent d'un avec une cuillière à café de yaourt en ajoutant du sucre, c'était très mangeable! Je sais qu'ils ont cette marque de yaourt dans l'avion, j'en demanderai donc 2 et j'ajouterai le flacon lorsque Louise ira aux toilettes se démaquiller avant de dormir comme elle est habituée à le faire. Après une petite vodka tonic et by-by bobo, bonjour dodo éternel!

Le matin lorsque nous arriverons à Paris, on devrait croire à un arrêt cardiaque durant mon sommeil, c'est parfait! Le crime parfait envers moi-même! Je suis désolée pour Louise, mais losqu'elle lira la lettre que je vais lui poster, je suis certaine qu'elle comprendra. Ces dernières semaines au States en sa compagnie ont été parfaites, j'ai fait tout ce que j'aime, je garde un grand souvenir de la Carmen du Met!

 

Demain j'ai invité les 2 soeurs pour du homard dans un super resto sur l'océan, je m'en réjouis déjà! Je ne cherche pas à me faire du cinéma, mais si vraiment il y a quelque chose après, je vais enfin rejoindre celui sans qui la vie a perdu le goût du bonheur, et éviter par la même occasion les misères de la maladie. C'est plutôt malin, et après tout je le vaux bien!

 

Louise est assise dans le salon chez Régine, à ses côtés Marcel et devant eux sur la table basse les 2 lettres écrites par leur amie depuis New-York et la bouteille de Dom Pérignon qui les attendait dans le réfrigérateur.

Ils n'ont pas le coeur à la fête mais ils veulent à tout prix respecter les dernières volontés de celle qui a tellement compté pour eux.

Dans les 2 lettres il y avait à un moment la même phrase : Si tout a fonctionné comme je l'espère...J'aimerais que tous les deux vous vous retrouviez à l'appart et que vous vidiez conscienceusement la bouteille de champ qui vous attend au frais depuis la veille de notre départ pour les States!

 

Après, vous devriez aller au petit resto italien que Louise et moi aimions. Vous saluerez Rino de ma part et de mon nuage vous saurez alors que je vous souris et que je suis heureuse, si heureuse de cette tendre complicité que vous avez toujours eue sans vous en rendre bien compte...

A bientôt tous les deux et merci pour tout!

 

J.G.

Vues : 2064

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Nicole Duvivier le 14 février 2012 à 11:47

Merci , Jacqueline, de n' avoir tardé à partager la suite de ton " Histoire courte "  !

Bien menée, ton intrigue !  

Belle journée créative et amitié, Nicole

Commentaire de claudine quertinmont le 14 février 2012 à 10:19

Bouh ! hou hou, que c'est triste et beau.  Une fin inattendue : le suspens a été bien entretenu.  Merci Jacqueline et bonne journée.  Claudine.

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation