Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

Comment a-t-elle fait pour ne rien entendre ?

Et ne pas voir non plus tous ces nuages noirs...

N'avoir pris garde aux signes ? Les surprendre ?

Pourtant devenus si évidents à l'approche du soir.

Comment a-t- elle pu à ce point se méprendre ?

Et ne pas déceler ces vacarmes l'environnant ;

Ne se souciant, désinvolte, et sans craintes,

Que de sa simple personne, paisible, flânant.

Comment a-t-elle cru être seule dans la plaine ?

Sans s'alarmer des fissures et cratères partout...

De pensées lascives foulant l'herbe en graines,

Ne croyant point, surtout, à l'existence du loup.

-

-

-

C'est soudain, car toujours est soudain le danger

Lors qu'il se dévoile ; qu'elle tombait à genoux

Sous la déflagration surprenante, contiguë, et

Laquelle teintait l'horizon en rouges et roux.

Or que promptement, par silhouettes hâtives,

Une ribambelle d'enfants accourait en hurlant

Tels biches aux abois, trébuchant, puis furtives

Par la main se tirant, avec peine droit se tenant ;

Poursuivis d'une horde, non de bêtes assoiffées;

Ni de monstres; mais d'une horde d'humains

Tenant, calés sous l'aisselle, âprement plaqués,

A leurs flancs, des mitrailleuses... Les gredins !

-

-

-

Comment a-t-elle pu rester là sans ne rien faire ?

Ne parvenant à se lever ni à hurler ou appeler...

Comment n'a-t-elle pu se précipiter, volontaire ;

S'élancer vers ce groupe de mioches éparpillés ?

Ayant entre langue et palais goûts de cendres,

Aux yeux les feux et aux tympans crépitements

D'un incendie allant dans les arbres se répandre

Sur la ligne où les confins s'étiraient. Flamboyant.

Ne parvenant pas même à leur tendre les bras,

A en sauver un seul en le prenant contre soi...

Car douloureuse de repentir, et exsangue déjà,

De son sang se vidait. Se mourait. Je le crois.

-

-

-

MandraGaure

-

Marchienne au Pont - Ce soir - Entre 21:47 et 24:23

-

-

-

-

...L'image...

«C’était là-bas que le second bombardement a frappé la plage, ces coups de feu visant apparemment les survivants qui fuyaient le site. Au moment de l’explosion, les journalistes présents sur la terrasse ont crié : «Il n’y a que des enfants !»

(The Guardian: 16 juil 2014)

L'artiste israëlien Amir Schiby a crée une image de

Ahed Atef Bakr

Zakaria Ahed Bakr

Mohamed Ramez Bakr

Ismael Mohamed Bakr

Pour honorer leur tragique et courte vie.

---

--

-

 

Vues : 99

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de RED_BAKKARA le 19 septembre 2014 à 23:17

---

Au nom de tous les enfants de ce monde, victimes de la barbarie organisée...

Merci de vos lectures et de vos paroles.

...

Commentaire de Gohy Adyne le 15 août 2014 à 21:59

Vous avez raison Chère Rolande "Pourquoi?" Tant de souffrances alors qu'il serait si simple de vivre en paix.

Une description, comme si y était.

Félicitations !

Adyne

Commentaire de Quivron Rolande le 10 août 2014 à 20:00

 Un petit couac ....Alors, je ne sais pas si oui ou non le précédent commentaire vous est parvenu.

Je recommence donc.

Trop d'enfants innocents meurent dans notre monde de plus en plus déboussolé.

Ce poème en fait à nouveau foi. Comme toujours, très beau.

Voici ce que j'écrivais .... déjà ... avant les années 1970 durant la Guerre épouvantable du Vietnam :

"Faudra-t-il toujours qu'il y ait sur la terre

Des hommes en folie, bardés de cris de guerre,

Et des petits enfants, tremblants, muets d'effroi

Qui vous tendent les mains en demandant "Pourquoi ??"

Extrait du recueil "Parallélismes" paru en 1970 !!

Apparemment, rien n'a changé sous le soleil. Hélas.

Bonne soirée et gardons espoir envers et contre tout. Courage. Rolande

Commentaire de Quivron Rolande le 10 août 2014 à 19:53

 

Il y a trop d'enfants innocents qui meurent un peu partout dans notre monde déboussolé.

"Faudra-t-il toujours qu'il y ait sur la terre

Des hommes en folie, bardés de cris de guerre

Et des petits enfants tremblants, <muets d'effroi

Qui vous tendent les mains en demandant "Pourquoi ?" 

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation