Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Congolitude ou Loupitude ? (Laves de colère pour déshabiller le silence)

Vues : 59

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Raphaël MISERE-KOUKA le 26 février 2021 à 7:53

Congolitude ou Loupitude ? (Laves de Colère pour déshabiller le Silence)

VIII

In memoriam
David Diop Mandesi

Afrique notre afrique
afrique des fiers despotes
aux esprits englués de bêtise
et aux rêves de cisailles
Je t’ai connue à l’aube
de ma vie ma vie charcutée
et mon sang n’est que troubles
et cascades de rafales de la mort
Afrique notre afrique
afrique de la jungle humaine
où tes leaders bestiaux
festoient sur la misère du peuple
crocs acérés et empoisonnés
à croquer agneaux et colombes
Du nord au sud de l’est à l’ouest
et au centre nous avons lâché nos démons
Afrique notre afrique
afrique des laboratoires cyniques
à l’intelligentsia conscience rouillée
tissant et retissant des constitutions
où oligarchie fusionne avec monarchie
et où la démocratie monstre géant
costumé et cravaté en gentilhomme
a accouché d’une anthropophagie politique

Afrique notre afrique
afrique des fiers tyrans
accrochés au trône éternel
crachant feu et sang
sur des loques humaines dans le coma
C’est la naissance de l’Holocauste nègre
où feuillaison et floraison du bonheur
sont bannies des patries troquées
Afrique notre afrique
afrique des sortilèges sacrificiels
où le pouvoir biologisé s’est fossilisé
en attendant les vrais volcans apocalyptiques

Pauvre Afrique notre afrique
« Next time the fire! » jurerait James Baldwin

*

XXXIII

Ils ont osé planter les graines du mensonge
au cœur du Congo qui croissent dru
telle une pieuvre dans tout le corps affolée
Qu’ils ont réinventé le Congo ce pays
au gros mensonge qui en a accouché mille
et un têtards frétillant dans ses poumons et
veines contaminés dans l’opulence et l’incurie
Ils ont osé semer les particules virales
du gigantesque mensonge au cœur du Congo
jusqu’aux parois ovulaires inviolables
Poètes et chansonniers le sablier du temps
coule en notre défaveur et en leur faveur
et nous convie avant la chute du crépuscule
à ensemencer un concerto de requiem
pour l’âme de notre nation qui s’éloigne
derrière l’épais rideau indigo de l’horizon
Ils ont osé inoculer le venin du mensonge
dans le cours des affluents du fleuve Congo
qui exhale l’haleine infecte du pays moribond
Ici même les arbres rêvent en mentant et
les fœtus qui habitent les seins des femmes
naviguent dans la sève amniotique du mensonge
comme les langes des bébés exsudent ses miasmes
Ici il s’emmure et se tapit dans un manoir éhonté
comme il cultive des bourgeons dans nos palais
et fécondent des fruits mûrs et juteux que récoltent
des chaumières en ruines au visage de la pègre
Mon Congo excelle dans les délices et malices
du mensonge aux aromates de la rose et du jasmin
qui illumine nos yeux d’un essaim d’étoiles artificielles

Ici président et ministres magistrats et médecins
enseignants et ouvriers pasteurs prêtres et imams
mentent à l’inconstance des pulsations cardiaques
ayant infecté le silence et le verbe gestuel du sourd-muet
contaminé le chant du coq et le refrain de la tourterelle
Ils ont planté au cœur du Congo corrompu dans les os
un mensonge sublime car éléphantesque et ostentatoire
qui meuble leurs discours venimeux et teinte nos louanges
les louanges d’un peuple opprimé qui adore ses bourreaux

*

XXXX

Nous sommes venus aux heures des vêpres
à pas feutrés et en hordes disséminées
traquer les prêtres et gurus du mensonge
Nous sommes venus au cœur de l’aurore
sur la pointe des pieds vêtus de vert olive
surprendre le mensonge roupillant
Quel monstre aux « yeux de volcan »
à la peau épaisseur de pachyderme
et au groin toujours humecté de bave
la bave qui pue la vérité de la nuit blafarde
et jaillit des entrailles du Congo hydraté

Mon Dieu qu’il souffle des tornades
des tornades de mensonges parfumés
qu’il coule de ses marées écumantes
de vérité faisandée de vérité nauséeuse
dans l’estomac du Congo en sanglots
Nous sommes venus déloger la bête féroce
portant sous son entrecuisse une hernie
une hernie lourde de mensonge vieillard
Nous l’avons débusquée les yeux crachant
le venin et le vernis de la duplicité
qui trotte et galope en toute félinité

Mon Dieu l’ogre a mortellement atteint
le cœur et le foie le pancréas et les reins
de nos loups politiques en peau d’agneau
A l’aube auréolée d’artifices de balles
la bête a vomi des caillots de mensonge
aux couleurs odeurs et saveurs de la mort
Nous sommes venus au cœur de l’aurore
sur la pointe des pieds vêtus de vert olive

Congo mon Congo quel pays peuplé
de couturiers et cordonniers de mensonge !
Quel pays cousu d’architectes et maçons
du mensonge vert du mensonge jaune
du mensonge rouge étendard national !
Quel pays surpeuplé de menuisiers et artistes
de mensonges veloutés à la peau d’ourson
fusionnant avec la lisseur de porcelaine
Quelle terre féconde en poètes et philosophes
artistes du mensonge aigu vertical horizontal
exponentiel parabolique que sais-je encore !
Congo immense gisement ayant exploré
la géométrie du mensonge dans sa polysémie
Congo terre fertilisant les œufs du faux vrai
laboratoire aux éprouvettes du vrai faux
berceau de bébés aux pleurs pleins de farces
Nous sommes tous venus en tenue léopard
traquer le mensonge dans son fœtus frétillant
pulvériser le mensonge politico-démentiel
dans sa moelle épinière et son système respiratoire

*

Extraits du recueil Congolitude ou Loupitude ? (inédit),
Préface d’Arnaud Delcorte, 2020


Fondateur réseau
Commentaire de Robert Paul le 25 février 2021 à 22:47

Pour ceux qui auraien peur de cliquer sur le lien proposé, je l'ai fait. Aucun danger. Et le texte est tout à fait, valable, et même précieux: un vrai cri

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation