Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Les éditions du Murmure viennent de publier " Trois poètes belges", avec Véronique Janzyk, Serge Delaive et Antoine Wauters. Préface de Karel Logist

Edition publiée dans le cadre du festival Salut Poètes !

Organisé par la Voix des Mots, ce festival a lieu chaque année en mars, dans le cadre du Printemps des Poètes. La Voix des Mots organisent la venue de poètes étrangers, pour un cycle de quatre jours de lecture à haute voix en présence des poètes eux-mêmes à la rencontre du public, en des lieux ouverts à celui-ci : bibliothèques, bars, cinéma, etc.

Les éditions du Murmure ont la volonté de publier des acteurs de la vie poétique contemporaine, de soutenir cette manifestation, et de pérenniser cet instant de rencontres en publiant l’ouvrage qui réunit les différentes lectures. Cet ouvrage étant disponible au moment où

les lectures se déroulent...

Faisant suite à Trois poètes polonais, Trois poètes espagnols, Trois poètes portugais, Trois poètes hongrois, voici, Trois poètes belges.

Extrait de la préface de l’ouvrage par Karel Logist

« La poésie est, par excellence, le genre insaisissable. Les poètes le savent bien, eux qui oeuvrent sans relâche à la renouveler. Véronique Janzyk, Serge Delaive et Antoine Wauters démontrent, par leur diversité, à quel point en ce début de siècle, il est permis sans complexe ni contradiction d’accueillir tous les courants, toutes les formes de poésie, qu’elle soit conceptuelle, militante, documentaire, néo-symboliste ou simplement lyrique. Qu’ils soient visionnaires, voyants ou voyeurs, les poètes se distinguent par leur perception du monde et par leur manière d’inscrire l’humain dans celui-ci. Et voici trois ensembles poétiques qui illustrent remarquablement cette démarche.

Si beaucoup de poètes de ce temps sont des histrions narcissiques qu’on laisserait volontiers rejoindre leur reflet au fond d’une eau douceâtre, d’autres prennent pour miroir la société et nous en renvoient

une vision personnelle et neuve. Véronique Janzyk, Antoine Wauters et Serge Delaive ont choisi d’être de ceux-là. »

Karel Logist

Véronique Janzyk

Poétesse du quotidien, Véronique Janzyk a publié deux recueils : Auto à La Chambre d’Échos en France, et La Maison paru en Belgique dans la revue littéraire Le Fram. Avec Auto, la tendresse pour des personnages de rencontre affleure de croquis à l’humour léger et de notations fugitives. La Maison questionne le sens de la propriété et du chez soi avec « de la légèreté, un souci cocasse du concret et un brin de métaphysique ».

Véronique Janzyk aime particulièrement ce propos de Franz Bartelt, extrait de son Éloge de la vie de tous les jours : « La poésie est une émotion qui a des mots », dont elle ferait volontiers son manifeste artistique.

Serge Delaive

Né en 1965 à Liège dans une famille où l’on aimait les livres, Serge Delaive est poète, romancier et photographe. Son père, Michel Delaive, médecin généraliste, fut le mécène et président de l’Atelier de

l’Agneau, maison d’édition d’avant-garde dirigée par le peintre, graveur, dessinateur, imprimeur de génie Robert Varlez.

Serge Delaive est l’auteur d’une dizaine de recueils et de trois romans parus en Belgique et en France. Son premier recueil de poésie, Légendaire, paraît en 1995, aux éditions Les Éperonniers, dans la collection « Feux » dirigée par Liliane Wouters, importante maison d’édition belge.

Depuis, il a publié une dizaine de recueils chez différents éditeurs, en France et en Belgique. Il est également l’auteur de quatre romans, dont le dernier, Argentine, a paru en France aux éditions La Différence en 2009, pour lequel il a reçu en Belgique le prix Victor Rossel.

Serge Delaive a exercé divers métiers : enseignant, logisticien pour l’association humanitaire Médecins sans frontières, moniteur de voile, et, actuellement, coordinateur pédagogique. Il est le fondateur, avec Karel Logist (Le Séismographe, 1988), Carl Norac, Carino Bucciarelli et Denys-Louis Colaux de la revue

littéraire Le Fram et des éditions du même nom, qui ont publié Jacques Izoard, Frédéric Saenen

et Caroline Lamarche.

Ses travaux photographiques font l’objet d’expositions dans des galeries, à Liège et à Paris.

Antoine Wauters

Antoine Wauters est né à Liège en 1981. Philosophe de formation, il a enseigné le français et la philosophie morale dans différents établissements, à Liège et à Bruxelles. Actuellement coéditeur de la revue langue vive, il se consacre à l’écriture et travaille comme scénariste pour le cinéma. Lauréat du prix Polak 2008 de l’Académie de langue et littérature françaises de Belgique, il a publié quelques livres chez des éditeurs belges. Ali si on veut, coécrit avec Ben Arès, paraîtra chez Cheyne Éditeur en septembre 2010. À paraître également chez Cheyne Éditeur : Césarine de nuit.

Vues : 1109

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Salvatore Gucciardo le 7 juin 2010 à 22:11
Je me réjouis que la poésie soit toujours active grâce à ces jeunes poètes!
Commentaire de Suzanne Walther-Siksou le 7 juin 2010 à 20:21
Je suis ravie que des jeunes prennent la relève avec brio et les applaudis.
Bonne chance!
Commentaire de françoise leguet le 7 juin 2010 à 15:39
TROIS PERSONNAGES,de qualité a lire ,a acheter,et a murmurer....

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation