Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

"Définissez-vous, me disent-ils". Traductions d'un texte de Liliane Magotte à l' initiative de Joelle Diehl, partenariat multilingue sur A&L

"Fureur de vivre"

Je n'aime que ce qui est beau,

mais la beauté est relative,

alors j'aime ce qui élève la personne,

ce qui relève de l'Humain.

J'aime ce qui est noble,

les sentiments,

la générosité, l'amour,

le soir et ses nuits incertaines,

le matin qui se lève sur l'espoir.

J’aime aimer.

J’aime la vie.

 

Ich mag nur das Schönes,

Aber Schönheit ist ja relativ,

So mag Ich, das was das Individuum hervorhebt,

Das was zum Menschen gehört.

Ich liebe das Edel,

Die Gefühle,

Die Großzügigkeit, die Liebe

Der Abend und sein unsichere Nächte,

Der, auf Hoffnung aufgehende Sonne

Ich mag das Lieben

Und liebe das Leben

Traduction en allemand de

Joelle Diehl 

Amo solo ciò che è bello,

Ma la bellezza e relativa

Allora amo ciò che eleva la persona

Ciò che rivela l'umano

Amo ciò è è nobile

I sentimenti,

la generosità, l'amore

La sera e le sue notti incerte

Il.mattino che si sveglia sulla speranza

Io amo l'amore

io amo la vita.

Traduction en italien de

Rosalia de Vecchi

Amo sólo lo que es bello,

Pero la belleza y relativa

Así que me encanta que eleva la persona

Lo que revela la humana

Me encanta lo que es noble

Los sentimientos,

la generosidad, el amor

La noche y sus noches inciertas

Il.mattino que se despierta en la esperanza

Me encanta el amor

Amo la vida.

Traduction en espagnol de

Joelle Diehl 

 

I just love what's beautiful,

But beauty and relative

Then I love what lifted the person

What the human reveals

I like this is noble

The feelings,

Generosity, love

The evening and its uncertain nights

The morning who wakes up in hope

I like the love

I love life.

Traduction en anglais de

Joelle Diehl 

Je remercie Rosalia de Vecchi et mon amie Joelle Dieh

pour l'honneur qu'elles me font

en traduisant mon modeste texte.

Une fois de plus, merci à Robert Paul et Arts et Lettres 

de permettre de si beaux échanges.

Un partenariat

multilingue

Arts Lettres

 

Vues : 141

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Joelle Diehl le 15 août 2017 à 14:12

Ce billet est complet, complet par l'art des finissions de notre  Lily, car j'ai  l'art de lui jeter un peu tout 0 ses pieds, tel  César devant Cléopâtre...sachant qu'elle sera meilleure que moi! 

Je crains que là il y ait eu discussion entre César et Cléopâtre ;-) mais pas entre Lily et moi !

Ce billet est riche, mais pas uniquement grâce aux multiples traductions, il est riche surtout du courage de Lily à proposer elle-même un partenariat unique en lui-même: "je peins, j'écris et qui m'aime me suive"..J'ai suivi et j'ai adoré travailler avec elle. 

Merci Lily et merci aux lecteurs

Merci Robert Paul

Joëlle

Commentaire de Lansardière Michel le 14 août 2017 à 17:23

Multilingue, francophones et ouverts sur le monde. L'art comme langage commun, un sourire comme passeport.


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 14 août 2017 à 13:42

Merci Sonia !

Commentaire de Gallet Sonia le 14 août 2017 à 13:39

Très belle mise en valeur, félicitations !!!

Amitié, Sonia.G


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 14 août 2017 à 13:30

Zoé, que je lis toujours, nous poursuivons les mêmes buts, tu le sais.

Je te remercie de ton passage et te remercie pour ces si gentils mots.


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 14 août 2017 à 13:25

La paix...l'avons-nous jamais.

J'en suis revenue hélas, la vie ne fait pas de cadeaux, Gilbert.

Fureur de vivre est le titre de mon tableau, cette toile illustre tout simplement mon petit texte, que je n'ai pas la prétention de nommer "poème", la fureur de vivre m'anime depuis ma naissance, vivre avec passion; mais la paix, c'est quelques moments de bonheur de temps en temps, rien de plus.

Merci pour ton amical passage !

Commentaire de Gilbert Czuly-Msczanowski le 14 août 2017 à 11:53

Pourquoi la fureur, Liliane, La douceur n'est-elle pas le chemin le plus court vers la paix ?

Commentaire de Zoé Valy le 14 août 2017 à 10:43

Authentique, court mais si intense Liliane.  La vérité sur la vie en quelques mots.  Une belle personne et tu mérites l'honneur que Monsieur Paul te fait. Félicitations

Amitiés

Zoé

Commentaire de Joelle Diehl le 13 août 2017 à 22:36

Lia devrait suivre assez vite et puis et puis...

Commentaire de Joelle Diehl le 13 août 2017 à 22:35

Ich mag nur das Schönes,

Aber Schönheit ist ja relativ,

So mag Ich, das was das Individuum hervorhebt,

Das was zum Menschen gehört.

Ich liebe das Edel,

Die Gefühle,

Die Großzügigkeit, die Liebe

Der Abend und sein unsichere Nächte,

Der,  auf Hoffnung aufgehende Sonne

Ich mag das Lieben

Und liebe das Leben

       CONSULTEZ LE           PREMIER VOLUME DE  LA COLLECTION D'ART       "ETATS D'AMES                   D'ARTISTES"

    http://bit.ly/22T5z0Q

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Le projet est lancé le 28 mars 2017. J'y ai affecté les heureux talents de Gérard Adam pour mener ce projet à bonne fin

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Focus sur les précieux billets d'Art de François Speranza, attaché critique d'art du réseau Arts et Lettres. Ces billets sont édités à l'initiative de Robert Paul.

ENTRE LES SPHERES DE L’INFINI : L’ŒUVRE D’OPHIRA GROSFELD

PAR-DELA BÉATRICE : LE DIALOGUE DE CLAUDIO GIULIANELLI

DE L’ESTHETIQUE DU SUJET : L’ART DE JIRI MASKA

 

 ENTRE REVE ET FEMINITE : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN CANDELIER

DE L’ORDINAIRE COMME ESTHETIQUE : L’ŒUVRE DE YVONNE MORELL

QUAND 

SURREALISME ET HUMANISME EXPRIMENT L’ŒUVRE D’ALVARO MEJIAS

UN THEATRE DE COULEURS ET DE FORMES : L’UNIVERS D’EDOUARD BUCHANIEC

CHRISTINE BRY : CAVALCADES AU CŒUR DE L’ACTE CREATEUR

QUAND LE MYTHE S’INCARNE DANS L’ART : L’ŒUVRE D’ODILE BLANCHET

D’UN SURREALISME L’AUTRE : LES FLORILEGES DE MARC BREES

DE LA TRANSPARENCE DE L’AME : L’ŒUVRE DE MARIE-CLAIRE HOUMEAU

VERS UN AUTRE SACRE : L’ŒUVRE DE RODRIGUE VANHOUTTE

traduit en espagnol via le        lien en bas de page

     http://bit.ly/29pxe9q

LE SIGNE ENTRE LA CULTURE ET LE MOI : L’ŒUVRE DE LYSIANE MATISSE

DE LA MATIERE ENTRE LES GOUTTES DE L’ESPACE : L’ŒUVRE DE FRED DEPIENNE

FREDERIQUE LACROIX-DAMAS - DU PALEOLITHIQUE AU CONTEMPORAIN : RETOUR SUR L’ORIGINE DU MONDE

ENTRE SURREALISME ET METAPHYSIQUE : L’ŒUVRE DE GHISLAINE LECHAT

LA FEMME CELEBREE DANS LA FORME : L’ŒUVRE DE CATHERINE FECOURT

LA LIGNE ENTRE COULEURS ET COSMOS : L’ŒUVRE DE VICTOR BARROS 

CHRISTIAN BAJON-ARNAL : LA LIGNE ET LA COULEUR : L’ART DE L’ESSENCE

LE ROMAN DE LA ROSE : L’ECRITURE PICTURALE DE JIDEKA


MARTINE DUDON : VOYAGE ENTRE L’ESPACE ET LA FORME

TROIS MOMENTS D’UNE CONSCIENCE : L’ŒUVRE DE CATHERINE KARRER

CHRISTIAN KUBALA OU LA FORME DU REVE

L’ŒUVRE DE JACQUELINE GILBERT : ENTRE MOTS ET COULEURS

TROIS VARIATIONS SUR UN MEME STYLE : L’ŒUVRE D’ELIZABETH BERNARD

ISABELLE GELI : LE MOUVEMENT PAR LA MATIERE

L’ART, MYSTIQUE DE LA NATURE : L’ŒUVRE DE DOROTHEE DENQUIN

L’AUTRE FIGURATIF : l’ART D’ISABELLE MALOTAUX

CLAUDINE GRISEL OU L’EMOTION PROTAGONISTE DU MYTHE

VOYAGE ENTRE LYRISME ET PURETE : L’ŒUVRE ABSTRAITE DE LILIANE MAGOTTE

GUY BERAUD OU L’AME INCARNEE DANS LA FORME

LA FEERIE DE L’INDICIBLE : PROMENADE DANS L’ŒUVRE DE MARIE-HELENE FROITIER

JACQUELINE KIRSCH OU LES DIALOGUES DE L’AME

DU CORPS ET DU CODE : L’HERITAGE PICTURAL DE LEONARD PERVIZI

JACQUES DONNAY : ITINERAIRES DE LA LUMIERE

MIREILLE PRINTEMPS : DIALOGUE ENTRE L’ESPACE ET LE SUJET

STEPHAN GENTET: VOYAGE ENTRE LE MASQUE ET LE VISAGE

MARC LAFFOLAY : LE BOIS ET LE SACRE

FLORENCE PENET OU LA COULEUR FAUVE DES REVES

LE SURREALISME ANCESTRAL DE WILLIAM KAYO

CLARA BERGEL : DE L’EXISTENCE DU SUJET



GERT SALMHOFER OU LA CONSCIENCE DU SIGNE

ALFONSO DI MASCIO : D’UNE TRANSPARENCE, l’AUTRE

 

LESLIE BERTHET-LAVAL OU LE VERTIGE DE L’ANGE


TINE SWERTS : L’EAU ENTRE L’ABSTRAIT ET LA MATIERE


ELODIE HASLE : EAU EN COULEURS


RACHEL TROST : FLOATING MOMENTS, IMPRESSIONS D’INSTANTS


VILLES DE L’AME : L’ART DE NATHALIE AUTOUR


CHRISTIAN LEDUC OU LA MUSIQUE D’UNE RENAISSANCE


CHRISTIGUEY : MATIERE ET COULEUR AU SERVICE DE L’EXPRESSION


HENRIETTE FRITZ-THYS : DE LA LUMIERE A LA LUMINESCENCE


LA FORME ENTRE RETENUE ET DEVOILEMENT : L’ART DE JEAN-PAUL BODIN


L’ART DE LINDA COPPENS : LA COULEUR ET LE TRAIT DANS LE DIALOGUE DES SENS


CLAUDE AIEM : OU LA TENTATION DU SIGNIFIE


BOGAERT OU L’ART DE LA MYSTIQUE HUMAINE


MICHEL BERNARD : QUAND L’ART DANSE SUR LES EAUX


PERSONA : DE L’ETAT D’AME AU GRAPHISME. L’ŒUVRE D’ELENA GORBACHEVSKI


ALEXANDRE SEMENOV : LE SYMBOLE REVISITE


VERONICA BARCELLONA : VARIATIONS SUR UNE DEMARCHE EMPIRIQUE


FRANCOISE CLERCX OU LA POESIE D’UN MOMENT


XICA BON DE SOUSA PERNES: DIALOGUE ENTRE DEUX FORMES DU VISIBLE


GILLES JEHLEN : DU TREFONDS DE L’AME A LA BRILLANCE DE L’ACHEVE


JIM AILE - QUAND LA MATIERE INCARNE LE DISCOURS


DIMITRI SINYAVSKY : LA NATURE ENTRE L’AME ET LE TEMPS


FRANÇOISE MARQUET : ENTRE MUSIQUE ET LEGENDE


CLAUDINE CELVA : QUAND LA FOCALE NOIE LE REGARD


LES COULEURS HUMAINES DE MICAELA GIUSEPPONE


MARC JALLARD : DU GROTESQUE A L’ESSENTIEL


JULIANE SCHACK : AU SEUIL DE L’EXPRESSIONNISME MYSTIQUE


ROSELYNE DELORT : ENTRE COULEUR ET SOUVENIR


BETTINA MASSA : ENTRE TEMPS ET CONTRE-TEMPS

XAVI PUENTES: DE LA FACADE A LA SURFACE : VOYAGE ENTRE DEUX MONDES

MARYLISE GRAND’RY: FORMES ET COULEURS POUR LE TEMPS ET L’ESPACE

MARCUS BOISDENGHIEN: ETATS D’AME…AME D’ETATS : EMOTIONS CHROMATIQUES

 

JUSTINE GUERRIAT : DE LA LUMIERE

 

BERNADETTE REGINSTER : DE L’EMOTION A LA VITESSE

 

ANGELA MAGNATTA : L’IMAGE POUR LE COMBAT

 

MANOLO YANES : L’ART PASSEUR DU MYTHE

 

PIERRE-EMMANUEL MEURIS: HOMO LUDENS

 

MICHEL MARINUS: LET THE ALTARS SHINE

 

PATRICK MARIN - LE RATIONNEL DANS L’IRRATIONNEL : ESQUISSES D’UNE IDENTITE

 

CHRISTIAN VEY: LA FEMME EST-ELLE UNE NOTE DE JAZZ?

 

SOUNYA PLANES : ENTRE ERRANCE ET URGENCE

 

JAIME PARRA, PEINTRE DE L’EXISTENCE

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2017   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation