Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Un Hommage à Raymond Martin

avec son dernier poème

"LA LIBELLULE"

inspiré d'une aquarelle

d'Adyne Gohy

La Libellule

 

Un, deux, trois pas de danse contenus dans la légèreté de l’astre doré.

Beauté d’une Elfe de passage sur la terre se fondant dans la sphère flamboyante.

Danse de l’âme aux accords musicaux sublimes des sphères célestes inexplorées.

 

Un silence, en harmonie gestuelle aux vibrations cosmiques, porté par un élan juvénile.

Sémaphores élancés, en quête de l’éternel questionnement sur la complexité de l’être.

Silhouette, balancée au gré de l’immensité spatiale, quémandant une réponse subtile.

 

Le voile léger au gré des doigts se meut dans le désir de se fondre au crépuscule,

Pour une recherche  intime des nébuleuses impalpables, sur leurs orbites immuables.

Des étoiles dans le ciel, soupçonnées, silencieuses, sur la scène  une ombre frêle minuscule.

 

Un, deux, trois pas de danse en recherche d’une parfaite gestuelle  accordée au ton  animique.  

Jadis, naguère, parallèlement au gré de la plume, selon l’âme de la danse elfique.  

Un, deux, trois pas de danse convenus pour un faune jadis endiablé, amoureux des  Nymphes.

 

Battements d’ailes déchirant l’air embaumé d’une voûte enveloppée d’une céleste senteur. Libellule, papillon en Elfe passagère, mystère de la métamorphose au gré de la poétesse  rêveuse.

Un, deux ou trois pas de danse, la scène est immortalisée en un tableau onirique d’une indicible candeur.

 

Raymond Martin

Mai 2017

  

 

Vues : 772

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Gohy Adyne le 12 décembre 2017 à 20:43

Bonsoir Rébécca,

Je suis très touchée par ce beau compliment, je l'espère de tout cœur pour notre ami, qu'il repose en paix.

Je vous embrasse.

Adyne

Commentaire de Rébecca Terniak le 12 décembre 2017 à 19:54

L'artiste magicienne aux doigts agiles 

tissant la lévité pour nous ouvrir à l'indicible ...

c'est toujours vous, chère Adyne, qui encore et encore m'épatez !

Commentaire de Gohy Adyne le 11 décembre 2017 à 20:05

Bonsoir Rébecca, C'est une très belle et juste analyse de cette dernière complicité.

Grand merci dirait Raymond.

Bisous.

Adyne

Commentaire de Rébecca Terniak le 11 décembre 2017 à 19:01

Poème cosmique sur peinture magique !
L'âme du poète ouvrait déjà la porte des sphères infinies et légères
Sur la beauté et l'immensité

Et l'artiste nous ramène toujours la dimension de l'indicible et du sublime.
Ses doigts agiles transcende toute pesanteur terrestre et vivent la lévité.

Commentaire de Gohy Adyne le 10 décembre 2017 à 21:38

Bel hommage Rébecca, merci.....

Amitiés.

Adyne

Commentaire de Gohy Adyne le 10 décembre 2017 à 21:28

Merci Monsieur Paul pour cette mise en exclusivité de ce billet.

Bonne fin de soirée.

Bien cordialement.

Adyne

Commentaire de Rébecca Terniak le 10 décembre 2017 à 14:26

Merci Dora de résonner à mon émotion bien tardive et pourtant sincère.

Je ressens pourtant Raymond là, éternel, tout en paix.

Commentaire de dora Lemaire-schoonbeek le 10 décembre 2017 à 13:44

Bravo Rebecca, comme tu exprimes avec tellement de beauté , ce que nous pensons tous . 

Tu peins avec tes paroles , ils pourraient être .... devenir un projet de tableau. 

J'en suis certaine aussi , que Raymond les entend et ils émeuvent  Adyne,  j'en suis certaine , et lui font chaud au cœur également. Quel magnifique hommage .
Dora 

Commentaire de Rébecca Terniak le 10 décembre 2017 à 13:03

Merci vraiment Adyne de ton si bel hommage.

Je n'avais pas réalisé la portée de sa réalité comme ultime Salut

et c'est en pleurant que je comprends et accuse le choc à présent

car j'étais accaparée par de grands tourments

et n'avais plus de loisirs personnel.

Mais pas longtemps de pleurs car il ne faut pas alourdir de notre chagrin

l'ami cher qui renaît à la patrie éternelle 

et monte et monte dans les divines sphères 

allégé dans la lumière !

Tu es toujours présent avec ton humour et ta bienveillance

et surtout la force de ton esprit ! 

Commentaire de Rébecca Terniak le 10 décembre 2017 à 12:52

Oh my God !!!

Je n'avais pas réalisé du tout le départ pour les sphères cosmiques de mon cher ami et complice Raymond Martin !

Tant j'étais occupée à veiller et protéger la vie même de mon oeuvre de vie.

Raymond cher, j'allais te parler ici en complice, heureuse de retrouver ta voix intérieure cosmique.

Or c'est de l'autre côté du miroir que tu m'entends et souris avec mansuétude.

Tu n'es plus terrien,ni souffrant mais sphérien maintenant.

Tu peux encore mieux nourrir le courant artistique inspiré et transcendant auquel tu appartiens.

Que la route des Anges du Seigneur te mène haut, très haut !

Que ton émerveillement se nourrisse à satiété à chanter

avec les chœurs angéliques en ces temps de l'Avent de Noël

et que ton cœur tendre, aimant adonné au au spirituel en soit comblé !

Nous restons relié !

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation