Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Pré-annonce de ma participation au Colloque ligérien « Honneur à l’Art des Jardins sous la Renaissance »

 I) Résumé de ma "causerie" du Vendredi 23 Mai 2014 :

 

Je vous transmets que j'aurai le plaisir de saluer la mémoire de la figure féminine prépondérante d'Anne de Bretagne, pour son action en faveur des arts, en ce millésime 2014 commémorant sa disparition, par une causerie- conférence d'un genre historico-littéraire « inédit », puisque la poésie y sera conviée, outre des chroniques de l’histoire source de l’odyssée botanique .

La manifestation se déroulera le 23 mai prochain, au cœur de son fief des domaines d'Amboise, du Clos-Lucé au château Gaillard, et comme, naturellement, certains d'entre-vous brûlent, n’en doutons pas, d'en connaitre le thème, le voici :

 « Évocation de la flore à l’aube de la Renaissance

 ou

Promenade dans un Jardin des Délices retrouvé

sous la guidance de la reine-mécène Anne de Bretagne »...

Pour la circonstance, je m’appuierai en l’occurrence, sur ce splendide manuscrit signé du peintre enlumineur Jean Bourdichon, qui nous offre un témoignage incomparable d'espèces végétales acclimatées en val de Loire, ce « Jardin de la France », ancré au cœur du pays  de rabelaisie, mais pas seulement, étant donné que les coutumes florales héritées du Moyen-âge y sont aussi célébrées, telle la fameuse fête de Mai.

L'une des miniatures,folio7r du manuscrit représentant le mois d'Avril, dépeint entre-autres, la reine Anne de Bretagne au cœur de l’un de ses enclos castraux, s'adonnant à l'art de tresser un « chapel de flors » (chapeau entremêlé de fleurs) passe temps significatif de l’art courtois, fort prisé sous la période médiévale des « gentes dames et gentils seigneurs », parure portée en couvre chef, confectionnée ici des mains de la reine, de roses vermeilles et blanches...

Quel est mon dessein ? Tout simplement de jouer un rôle de passeuse, suscitant l’intérêt en faveur d'une assemblée curieuse, amoureuse du beau et de messages à « décrypter ».Bref, il me tient à cœur, de parler d'un monde disparu riches de traditions florales et poétiques, en ayant le moins de frontières, de cloisonnements possibles, et tout en conservant à l'esprit de « vulgariser »mon propos, au sens noble du terme, afin de le rendre accessible sans pour autant le dénaturer !

À l’intention de ceux qui auraient donc, le loisir de rejoindre ce Colloque portant sur l'Art des Jardins, faisant intervenir une pléiade de personnalités qui ont toutes comme dénominateur commun d’œuvrer pour le patrimoine ligérien, veuillez trouver ci-joint le pré-programme de ce dernier, dans l’attente de vous communiquer le programme complet.

Je me ferai un grand plaisir de vous y retrouver, réservant le meilleur accueil à vos interrogations d’auditeurs qu’elles soient érudites ou néophytes…

Mais, j’entends déjà les préparatifs des réjouissances sonner le carillon, soit, qu'il me faut me recueillir dans ma tour d'ivoire, afin de commencer à composer ce texte, et vous dis ainsi peut-être à bientôt.

 

Valériane d’Alizée

 

II) Premier jet du Programme de la journée

COLLOQUE : «  HONNEUR À L’ART DES JARDINS »

VENDREDI 23 MAI 2014

organisé

 

par l’association la Ligérienne du patrimoine

(Président Carol Geoffroy guide conférencier)

 

sous le haut patronage des propriétaires du Clos Lucé (François Saint Bris)

et de château Gaillard (Marc Lelandais)

 

THÈME DU COLLOQUE 

ARCHITECTURE VERDOYANTE

ET CULTURE DES LIEUX DE PLAISANCE EN VAL DE LOIRE :

SOUVENIRS ANTIQUES ET RENAISSANCE

 

CHATEAU DU CLOS LUCE DE 10H15 A 12H00

 

10h15 : Introduction par François Saint Bris, propriétaire du château du Clos Lucé.

10h20 : Le substrat antique : aspects artistiques et religieux, par Jean Nicolas Corvisier,

professeur d’histoire à l’université d’Arras.

10h50 : « Une renaissance des jardins et une restitution réussie au château de Chamerolles »,

par Florence Vassal, responsable de ce Château

11h20 : Léonard et la nature : création des jardins de Léonard au Château du Clos Lucé,

par François Saint Bris.

 

CHATEAU GAILLARD DE 14H15 A 17H30

 

14h15 : Introduction par Marc Lelandais, propriétaire de château Gaillard 

14h20 : Évocation de la flore à l’aube de la Renaissance ou Promenade dans un jardin des délices retrouvé

sous la guidance de la reine-mécène Anne de Bretagne,

par Valériane d’Alizée, créatrice-passeuse de verbes et d’Arts.

14h50 : Apport de l’exotisme méditerranéen dans l’espace ligérien par Pacello da Mercogliano :

Château Gaillard : un laboratoire à ciel ouvert, par Marc Lelandais

15h20: :Questions suivies d’une pause  

15h 45: La touche personnelle de Pacello de Mercogliano dans les jardins du roi et de la reine

au château de Blois, par Pierre Gilles Girault, conservateur adjoint du château de Blois 

16h15 : Villandry, histoire d’une double renaissance, par Henri Carvallo, propriétaire de ce château.

 

17h15 : DÉBAT AVEC LE PUBLIC

 

 

INFORMATIONS PRATIQUES :

CES DEUX CHÂTEAUX SONT SÉPARÉS DE SEULEMENT 300 MÈTRES

TRÈS IMPORTANT : PRIÈRE D’EFFECTUER LES  RÉSERVATIONS

UNIQUEMENT PAR TÉLÉPHONE : AU 06. 33. 51. 58. 18

ou me contacter personnellement en message privé via ce réseau.

 

APRÈS CONFIRMATION DE VOTRE VENUE, RENDEZ-VOUS POUR

REJOINDRE LA RENCONTRE DE L’APRÈS-MIDI SE DÉROULANT A CHÂTEAU

GAILLARD, DEVANT LE PORTAIL DU DOMAINE DU CLOS-LUCÉ À 13H45 PRÉCISE.

Lien vers un condensé historique de Château Gaillard, résidence royale :

 http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Ch%C3%A2teau-Gaillard_%28Amboise%29

Au cœur de hautes murailles castrales abritant un jardin secret protégé, une suivante de la reine,

cueille au dessus de la palissade de treillages en bois rehaussés d’or, roses « candides et vermeilles »

destinées à être confectionnées en couronne, tandis qu’en compagnie de sa dame de parage,

Anne de Bretagne, s’adonne à l’art raffiné de tresser un « chapel de flors » reposant sur un tapis verdoyant

semé de mille et une flourettes  auprès d’une banquette d’herbe tendre…

 

Le Mois d'Avril, folio 7r, issu des« Grandes Heures d'Anne de Bretagne »

de Jean Bourdichon (1457 ou 1459-1529)

manuscrit enluminé réalisé entre 1503et 1508 sur commande de la reine

par le« peinctre et valet de chambre ordinaire du roy » officiant sous les règnes successifs de Louis XI, Charles VIII, Louis XII et François Ier.

 

Vues : 244

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

                L'inscription

et la  participation à ce résau

   sont  entièrement grauits.

       Le réseau est modéré

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Le projet est lancé le 28 mars 2017. J'y ai affecté les heureux talents de Gérard Adam pour mener ce projet à bonne fin

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Focus sur les précieux billets d'Art de François Speranza, attaché critique d'art du réseau Arts et Lettres. Ces billets sont édités à l'initiative de Robert Paul.

ABSTRACTION LYRIQUE - IMAGE PROPHETIQUE : L'ART DE KEO MERLIER-HAIM

DE L’ABSTRACTION DES CORPS : L’ART DE DEJAN ELEZOVIC

L'IMAGE DE LA FEMME DANS LA MYTHOLOGIE D'ARNAUD CACHART

L’IDEE, ARCHITECTURE DE LA FORME : L’ŒUVRE DE BERNARD BOUJOL

LE THEATRE DES SENS : L’ŒUVRE D’ALEXANDRE PAULMIER

DU CIEL INTERIEUR A LA CHAISE HUMAINE : L’ŒUVRE DE NEGIN DANESHVAR-MALEVERGNE

VARIATIONS SUR LE BESTIAIRE : L’ŒUVRE DE ROBERT KETELSLEGERS

ELIETTE GRAF ENTRE POESIE ET MAGIE

COULEURS DE MUSIQUE, MUSIQUE DES COULEURS : L’ART DE HOANG HUY TRUONG

REFLETS D’UNE AME QUI SE CHERCHE : L’ŒUVRE DE MIHAI BARA

LE SIGNE ENTRE PLEINS ET VIDES : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN GILL

ENTRE LES SPHERES DE L’INFINI : L’ŒUVRE D’OPHIRA GROSFELD

PAR-DELA BÉATRICE : LE DIALOGUE DE CLAUDIO GIULIANELLI

DE L’ESTHETIQUE DU SUJET : L’ART DE JIRI MASKA

 

 ENTRE REVE ET FEMINITE : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN CANDELIER

DE L’ORDINAIRE COMME ESTHETIQUE : L’ŒUVRE DE YVONNE MORELL

QUAND 

SURREALISME ET HUMANISME EXPRIMENT L’ŒUVRE D’ALVARO MEJIAS

UN THEATRE DE COULEURS ET DE FORMES : L’UNIVERS D’EDOUARD BUCHANIEC

CHRISTINE BRY : CAVALCADES AU CŒUR DE L’ACTE CREATEUR

QUAND LE MYTHE S’INCARNE DANS L’ART : L’ŒUVRE D’ODILE BLANCHET

D’UN SURREALISME L’AUTRE : LES FLORILEGES DE MARC BREES

DE LA TRANSPARENCE DE L’AME : L’ŒUVRE DE MARIE-CLAIRE HOUMEAU

VERS UN AUTRE SACRE : L’ŒUVRE DE RODRIGUE VANHOUTTE

traduit en espagnol via le        lien en bas de page

     http://bit.ly/29pxe9q

LE SIGNE ENTRE LA CULTURE ET LE MOI : L’ŒUVRE DE LYSIANE MATISSE

DE LA MATIERE ENTRE LES GOUTTES DE L’ESPACE : L’ŒUVRE DE FRED DEPIENNE

FREDERIQUE LACROIX-DAMAS - DU PALEOLITHIQUE AU CONTEMPORAIN : RETOUR SUR L’ORIGINE DU MONDE

ENTRE SURREALISME ET METAPHYSIQUE : L’ŒUVRE DE GHISLAINE LECHAT

LA FEMME CELEBREE DANS LA FORME : L’ŒUVRE DE CATHERINE FECOURT

LA LIGNE ENTRE COULEURS ET COSMOS : L’ŒUVRE DE VICTOR BARROS 

CHRISTIAN BAJON-ARNAL : LA LIGNE ET LA COULEUR : L’ART DE L’ESSENCE

LE ROMAN DE LA ROSE : L’ECRITURE PICTURALE DE JIDEKA


MARTINE DUDON : VOYAGE ENTRE L’ESPACE ET LA FORME

TROIS MOMENTS D’UNE CONSCIENCE : L’ŒUVRE DE CATHERINE KARRER

CHRISTIAN KUBALA OU LA FORME DU REVE

L’ŒUVRE DE JACQUELINE GILBERT : ENTRE MOTS ET COULEURS

TROIS VARIATIONS SUR UN MEME STYLE : L’ŒUVRE D’ELIZABETH BERNARD

ISABELLE GELI : LE MOUVEMENT PAR LA MATIERE

L’ART, MYSTIQUE DE LA NATURE : L’ŒUVRE DE DOROTHEE DENQUIN

L’AUTRE FIGURATIF : l’ART D’ISABELLE MALOTAUX

CLAUDINE GRISEL OU L’EMOTION PROTAGONISTE DU MYTHE

VOYAGE ENTRE LYRISME ET PURETE : L’ŒUVRE ABSTRAITE DE LILIANE MAGOTTE

GUY BERAUD OU L’AME INCARNEE DANS LA FORME

LA FEERIE DE L’INDICIBLE : PROMENADE DANS L’ŒUVRE DE MARIE-HELENE FROITIER

JACQUELINE KIRSCH OU LES DIALOGUES DE L’AME

DU CORPS ET DU CODE : L’HERITAGE PICTURAL DE LEONARD PERVIZI

JACQUES DONNAY : ITINERAIRES DE LA LUMIERE

MIREILLE PRINTEMPS : DIALOGUE ENTRE L’ESPACE ET LE SUJET

STEPHAN GENTET: VOYAGE ENTRE LE MASQUE ET LE VISAGE

MARC LAFFOLAY : LE BOIS ET LE SACRE

FLORENCE PENET OU LA COULEUR FAUVE DES REVES

LE SURREALISME ANCESTRAL DE WILLIAM KAYO

CLARA BERGEL : DE L’EXISTENCE DU SUJET



GERT SALMHOFER OU LA CONSCIENCE DU SIGNE

ALFONSO DI MASCIO : D’UNE TRANSPARENCE, l’AUTRE

 

LESLIE BERTHET-LAVAL OU LE VERTIGE DE L’ANGE


TINE SWERTS : L’EAU ENTRE L’ABSTRAIT ET LA MATIERE


ELODIE HASLE : EAU EN COULEURS


RACHEL TROST : FLOATING MOMENTS, IMPRESSIONS D’INSTANTS


VILLES DE L’AME : L’ART DE NATHALIE AUTOUR


CHRISTIAN LEDUC OU LA MUSIQUE D’UNE RENAISSANCE


CHRISTIGUEY : MATIERE ET COULEUR AU SERVICE DE L’EXPRESSION


HENRIETTE FRITZ-THYS : DE LA LUMIERE A LA LUMINESCENCE


LA FORME ENTRE RETENUE ET DEVOILEMENT : L’ART DE JEAN-PAUL BODIN


L’ART DE LINDA COPPENS : LA COULEUR ET LE TRAIT DANS LE DIALOGUE DES SENS


CLAUDE AIEM : OU LA TENTATION DU SIGNIFIE


BOGAERT OU L’ART DE LA MYSTIQUE HUMAINE


MICHEL BERNARD : QUAND L’ART DANSE SUR LES EAUX


PERSONA : DE L’ETAT D’AME AU GRAPHISME. L’ŒUVRE D’ELENA GORBACHEVSKI


ALEXANDRE SEMENOV : LE SYMBOLE REVISITE


VERONICA BARCELLONA : VARIATIONS SUR UNE DEMARCHE EMPIRIQUE


FRANCOISE CLERCX OU LA POESIE D’UN MOMENT


XICA BON DE SOUSA PERNES: DIALOGUE ENTRE DEUX FORMES DU VISIBLE


GILLES JEHLEN : DU TREFONDS DE L’AME A LA BRILLANCE DE L’ACHEVE


JIM AILE - QUAND LA MATIERE INCARNE LE DISCOURS


DIMITRI SINYAVSKY : LA NATURE ENTRE L’AME ET LE TEMPS


FRANÇOISE MARQUET : ENTRE MUSIQUE ET LEGENDE


CLAUDINE CELVA : QUAND LA FOCALE NOIE LE REGARD


LES COULEURS HUMAINES DE MICAELA GIUSEPPONE


MARC JALLARD : DU GROTESQUE A L’ESSENTIEL


JULIANE SCHACK : AU SEUIL DE L’EXPRESSIONNISME MYSTIQUE


ROSELYNE DELORT : ENTRE COULEUR ET SOUVENIR


BETTINA MASSA : ENTRE TEMPS ET CONTRE-TEMPS

XAVI PUENTES: DE LA FACADE A LA SURFACE : VOYAGE ENTRE DEUX MONDES

MARYLISE GRAND’RY: FORMES ET COULEURS POUR LE TEMPS ET L’ESPACE

MARCUS BOISDENGHIEN: ETATS D’AME…AME D’ETATS : EMOTIONS CHROMATIQUES

 

JUSTINE GUERRIAT : DE LA LUMIERE

 

BERNADETTE REGINSTER : DE L’EMOTION A LA VITESSE

 

ANGELA MAGNATTA : L’IMAGE POUR LE COMBAT

 

MANOLO YANES : L’ART PASSEUR DU MYTHE

 

PIERRE-EMMANUEL MEURIS: HOMO LUDENS

 

MICHEL MARINUS: LET THE ALTARS SHINE

 

PATRICK MARIN - LE RATIONNEL DANS L’IRRATIONNEL : ESQUISSES D’UNE IDENTITE

 

CHRISTIAN VEY: LA FEMME EST-ELLE UNE NOTE DE JAZZ?

 

SOUNYA PLANES : ENTRE ERRANCE ET URGENCE

 

JAIME PARRA, PEINTRE DE L’EXISTENCE

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2019   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation