Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Situé aux confins de plusieurs régions touristiques et viticoles prestigieuses (Sauternais, Entre-Deux-Mers, vallée de la Garonne), Malagar bénéficie d'un site exceptionnel en haut de coteaux dominant la vallée de la Garonne, la ville de Langon et la forêt des Landes.

Propriété des moines Célestins de Verdelais sous l'Ancien Régime, le domaine entre dans le giron de la famille Mauriac en 1843, lorsque Jean Mauriac, arrière grand-père de l'écrivain, s'en porte acquéreur. C'est à cette époque que Malagar prend un aspect similaire à celui qu'on lui connaît aujourd'hui : une maison de maître enserrée par deux chais, un bâtiment de ferme prolongé par deux auvents, un parc de quatre hectares et un vignoble de dix-huit hectares.

Enfant, François Mauriac fréquente peu Malagar, les vacances en famille le conduisant exclusivement dans le parc et le chalet de Saint-Symphorien. Ce n'est qu'au début du siècle que le jeune François Mauriac va apprendre à aimer Malagar, avant d'en devenir propriétaire en 1927. Pâques, l'été, le temps des vendanges deviennent des périodes régulières de venue à Malagar pour l'écrivain et sa famille.
Lieu de vie, le site est aussi pour le romancier un havre de paix propice au travail et un lieu d'inspiration privilégié jusqu'à sa dernière venue en 1968.

Demeure girondine de François Mauriac, Malagar a été donné par ses quatre enfants au Conseil régional d'Aquitaine en 1985. Après une courte période d'ouverture au public, Malagar a bénéficié d'importants travaux de restauration et d'aménagement inaugurés en septembre 1997.
Tel qu'il se présente aujourd'hui, le domaine allie une conservation fidèle de la maison, restée telle que l'auteur de Noeud de vipères l'a connue, et un aménagement contemporain, digne d'un musée en prise avec son temps. Un des chais offre une vidéoprojection de films thématiques sur François Mauriac ainsi qu'une exposition de photographies, d'objets et de livres anciens. L'ancienne grange à foin a été aménagée en salle de travail et en espace culturel.

Le Conseil régional d'Aquitaine a confié au Centre François Mauriac la gestion et l'animation du site. L'association est un véritable outil culturel d'envergure régionale dont les missions sont larges et variées :

- Malagar est d'abord une maison d'écrivain : le domaine était la propriété de François Mauriac, c'était un lieu d'inspiration et d'écriture privilégié pour l'auteur qui y a situé l'action de trois de ses romans. Malagar est un lieu d'accueil touristique important, ouvert toute l'année aux visiteurs du monde entier.

- Le site est également un lieu de sauvegarde du patrimoine littéraire aquitain en développant une politique de numérisation de manuscrits, d'archives et de photographies et en accueillant chaque année de nombreux colloques universitaires et des séminaires de réflexion.

- La priorité du Centre François Mauriac se porte depuis 1997 sur l'accompagnement des projets en lycées. Les projets incluent des ateliers de pratiques artistiques (écriture, lecture, dessins, photographies) et une sensibilisation aux nouvelles techniques de communication.

- Le Centre François Mauriac offre de mai à septembre une saison culturelle variée proposant des conférences, des journées thématiques, des concerts de musique de chambre ou du cinéma en plein air. Le Centre organise à la fin de septembre une série de conférences intitulées "Les vendanges de Malagar": autour d'un thème d'actualité, les conférenciers débattent et échangent avec le public dans un site propice à la réflexion

 



Domaine de Malagar:  http://malagar.aquitaine.fr/
33490 Saint Maixant

Vues : 135

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres


Fondateur réseau
Commentaire de Robert Paul le 20 mai 2011 à 14:21

25e colloque International François Mauriac

Vendredi 27 mai à 15h et samedi 28 mai à 10h

"« On ne parle jamais que de soi »  : Les formes obliques du récit de soi au XXe siècle dans l’œuvre de François Mauriac et de ses contemporains."

Le Colloque International François Mauriac a lieu chaque année, soit à Malagar soit à l’étranger. Il rassemble les universitaires de pays différents, autour d’une problématique de recherche liée à François Mauriac. Ce 25e colloque a pour thème : "« On ne parle jamais que de soi »  : Les formes obliques du récit de soi au XXe siècle dans l’œuvre de François Mauriac et de ses contemporains." Convaincu que tout écrivain n’écrit que de lui, et lui comme les autres, Mauriac abordera pourtant de biais, avec hésitations, réticences, réserves, voire franche hostilité les genres traditionnels de l’écriture de soi : journal, mémoires, souvenirs, autobiographie. Lui qui ne lit que pour tenter de percer le secret de celui qui écrit, il exprime sa méfiance à l’égard de ceux qui prétendent tout dire, Amiel, Gide ou Rousseau.

« Ni la mort, ni le soleil ne se peuvent regarder en face – ni nous-même » confie François Mauriac dans les Mémoires intérieurs : c’est donc de façon indirecte, comme bon nombre de ses contemporains, qu’il accepte de se livrer, à travers ses lectures, ses fictions, ses articles. Ce colloque se propose d’examiner les différentes formes de récit de soi dans l’œuvre de François Mauriac et dans l’œuvre de ses contemporains ou de ses successeurs.

 

Programme

Vendredi 27 mai

15h : Accueil des participants et ouverture du colloque

Président de séance : Keith Goesch
15h30 : Jacques Monférier (Bordeaux),
Les enjeux de l’autobiographie dans l’oeuvre de François Mauriac
15h50 : Jean Touzot (Paris),
Mauriac : La face cachée du diariste

16h30 : Pause

Président de séance : Pier Luigi Pinelli
16h40 : Caroline Casseville (Bordeaux),
Trois générations de Mauriac : à chacun son Journal
17h : Philippe Dazet-Brun (Toulouse),
Le Journal d’un homme de trente ans. Quand un Journal est acte de foi…

Samedi 28 Mai

Président de séance : Philippe Dazet-Brun
10h : Astrid Llado (Bordeaux)
Le Journal d’un homme de trente ans au miroir de l’oeuvre romanesque
10h20 : Pavla Dolezalova (Brno),
Sur l’autobiographie et Les Pèlerins de François Mauriac

11h : Pause

Président de séance : Jacques Monférier
11h15 : Pier Luigi Pinelli (Gênes),
L’écriture oblique de soi dans Pèlerins de Lourdes
11h35 : Frédéric Gai (Caen),
Interférence de l’autre dans l’espace autobiographique de François Mauriac

12h45 - 14h : Pause déjeuner

Président de séance : Jean Touzot
15h : Vital Rambaud (Paris),
Le récit de soi dans Le Culte du Moi et Le Roman de l’énergie nationale de Maurice Barrès
15h20 : Isabelle Galichon (Bordeaux),
Trajectoires croisées : l’écriture extime chez Mauriac et Sartre dans leur récit de soi de la Seconde Guerre mondiale
15h40 : Alain Lanavère (Paris),
Dans la lumière de Mauriac, l’oeuvre autobiographique de José Cabanis

16h30 : Pause

17h : Hommage à Keith Goesch
Interventions de Jacques Monférier et Jean Touzot, Présidents d’honneur de la SIEM, suivies d’une allocution de Keith Goesch intitulée :
Une Mauriacienne sous-estimée : Jeanne Mauriac.

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation