Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Amour, c'est libérer

le meilleur de nous-mêmes

vouloir le partager

Qu'importe montagne ou peine!

Amour? Pas... une contrainte

Mais désir souverain

Ce n'est pas une plainte

C'est fort, comme l'airain!

Amour n'est pas prison

Ce serait hérésie,

Déviance... déraison

L'amour est une chanson!

Mais quand on a vingt ans

L'innocence et la peur

Nous enchainent trop souvent

Et font notre malheur!

Il en faudra du temps

A travers les méandres

Pour comprendre vraiment

Et puis sa vie reprendre...!

J.G.

Vues : 140

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Gilbert Jacqueline le 17 septembre 2013 à 6:23

Merci Anne,Michel, Adyne, pour vos appréciations et votre regard toujours amical comme des gouttes de bonheur...

Belle journée à vous

Amitiés

Jacqueline

Commentaire de Gohy Adyne le 16 septembre 2013 à 19:24

En une phrase entendue très souvent "L'amour est une loterie"!!

Merci Jacqueline pour ce beau poème qui se termine avec un petit espoir!

Bonne soirée.

Adyne

Commentaire de Lansardière Michel le 16 septembre 2013 à 14:35

Nécessaire vade-mecum. Oui mais quand on a vingt ans...

Commentaire de Anne RENAULT le 15 septembre 2013 à 18:48

Poésie et vérité dans ce beau texte. Merci Jacqueline !

Commentaire de Gilbert Jacqueline le 14 septembre 2013 à 19:55

Merci Rolande, au nom de quoi en effet??? Au nom de l'amour parfois mais si souvent au nom d'une méconnaissance de soi...

Merci Marie-Josèphe, il faut parfois s'appliquer pour que l'amour reste une chanson...

Merci Arlette, ne pas perdre le fil de soi-même, aimer oui... aimer la vie...

Merci Gil pour ton analyse. Je crois personnellement que l'égalité entre les êtres est une utopie, nous ne sommes pas responsables de nos gènes mais de ce que nous en faisons et pourtant nous les subissons! Alors à travers nos choix et nos erreurs, lorsqu'on a la chance d'avoir Dieu sait pourquoi!, un amour inconditionnel de la vie, à un moment ou à un autre surgira un déclic, un réflexe de défense combien légitime, une overdose de tristesse!

Est-ce le hasard qui nous envoie son approbation? j'aime assez le penser! On se découvre soudain un regard neuf, enfin décomplexé et on respire mieux, on se sent plus léger... et enfin libre d'aimer ou pas...

Commentaire de Gil Def le 14 septembre 2013 à 11:08

Bonjour Jacqueline

On peut effectivement penser qu’à vingt ans, on ne sait rien de la vie, on ne sait rien de l’amour et qu’on peut se retrouver dans une situation affective difficile à supporter, qui devient déplorable, dans la servitude de l’amour que l’on porte pour une personne qu’on ne connait pas ou mal, qui en profite consciemment jusqu’à la perversité ou le plus souvent inconsciemment, sans trop se poser de questions. On peut effectivement penser qu’avec l’âge et avec quelques décisions d’affirmation de sa personne, voire de séparation avec une vie et un amour qui n’allaient pas, on peut faire de l’amour quelque chose de beaucoup plus heureux et de beaucoup plus gratifiant. Je constate pourtant que ça n’est pas si facile. Il y a beaucoup de gens, de femmes notamment qui aujourd’hui se plaignent d’amour pour lequel ils ont gâché, sacrifié leur vie, leurs ambitions, la totalité de leurs rêves et qui n’ont pas pu ou su faire changer ou cesser des rapports de couples qui n’étaient pas bons ou satisfaisants. Je constate aussi qu’il y a bon nombre de gens qui répètent les mêmes erreurs en amour ou qui n’y parviennent pas à trouver quelqu’un avec qui ils peuvent tout partager et tout dire sans crainte. Je ne pense pas qu’une évolution positive en amour soit juste une question personnelle et liée à l’âge, à l’expérience. Je considère que la société pèse toujours négativement culturellement parlant sur les questions de l’amour même si on a fait reculer depuis quelques décennies tout ce qui était sacré ou tabou dans ce domaine, et réviser bien des lois concernant l’union et la désunion des personnes. Il y a beaucoup de choses à dire sur l’influence qu’a toujours la société sur nos choix quand bien même on peut penser qu’il y a plus de libertés en amour qu’avant.

Ton texte est en tout cas un choix de sujet fort pertinent qui peut permettre un débat fort intéressant.

 

Bonne journée. Amitiés. Gil

Commentaire de Arlette A le 14 septembre 2013 à 8:07

Comme cela me touche justement ce jour

Merci infiniment désolée d'être si peu présente

"Et puis sa vie reprendre " 

Amicalement Arlette

Commentaire de Marie-Josèphe BOURGAU le 13 septembre 2013 à 19:33

eh oui quand on a 20 ans Jacqueline il est facile de "tomber dans un panneau" et de devoir en souffrir toute sa vie.... les cas sont innombrables..... quel dommage quand ceci se produit, heureusement pour beaucoup l'amour n'est "pas une prison mais bien une chanson comme tu le dis si bien"  !

Commentaire de Quivron Rolande le 13 septembre 2013 à 12:49

Bonjour Jacqueline,

Merci pour cette jolie ballade amoureuse. Il est vrai qu'à 20 ans nous nous égarons souvent dans des méandres ou innocence, ignorance, naïveté .... nous égarent en des chemins de traverse difficilement rattrapables. Alors que le véritable amour se trouve là, à portée de main. Aveugles, nous ne voulons pas le "voir".

Contrainte, prison .... des mots forts mais qui reflètent trop souvent une triste réalité subie par les femmes.

Tout cela au nom de quoi ??? d'un frelaté d'amour qui confond possession, esclavage, violences morales ou physiques parfois.

Bref, il reste beaucoup de travail et ce poème-réflexion nous y invite. Comme j'invite tout un chacun à relire la fameuse lettre de St Paul .... ayant justement pour thème l'amour. Lu souvent lors des mariages ....où l'accent était mis sur les "devoirs" des femmes envers leur mari, en liquéfiant la suite oh combien importante pourtant.

Au plaisir de la découverte d'un texte majeur.

Bonne fin de semaine. Amitiés. Rolande.

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation