Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Il y avait ce couple, se tenant par la main
Lui en baskets, elle perchée sur ses escarpins!
Dans un ciel encore clair en cette fin de jour
Tout semblait doux, léger, juste prêt pour l'amour...

Il y avait surtout au fond de leurs yeux
L'ignorance confiante, puisqu'elle se joue à deux!
Mais aussi trop d'efforts, qui penchaient d'un côté
Et ce désir plus fort... que la réalité!

Il y avait pourtant, un goût de dérision
Un défaut de casting en était la raison!
Il y avait un couple, mais si mal assorti...
Pour un spectateur, juste un peu trop averti!
J.G.

Vues : 109

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 22 décembre 2014 à 16:42

Baskets, escarpins, escarpins, basket...

Pourquoi pas après tout ?

L'on n'est plus aux apparences trompeuses, et comme dit si bien Adyne, l'habit ne fait pas le moine.

Des costumes en basket et des tenues sportives en escarpins, la jeunesse est décomplexée, libre comme nous ne l'avons jamais été, et oui, sans les envier, ces jeunes bien dans leur peau, en regardant ma progéniture de trois jeunes gens fille et garçons de la vingtaine toute croustillante, je voudrais parfois revenir en arrière ...

Commentaire de Mireille LOUIS le 22 décembre 2014 à 14:26

Et oui, dit-on: "les contraires s'attirent" ou "qui se ressemble, s'assemble".. Il faut de tout pour faire un monde...Ce serait trop monotone de tous se ressembler! A nous de voir...Le principal est de s'entendre! Amitiés Mireille

Commentaire de Pâques Marcellle le 20 décembre 2014 à 20:17

L'autre dans sa différence peut nous enrichir et ouvrir d'autres portes ...

C'est plus compliqué mais c'est aussi très enrichissant.

Amicalement

Marcelle 

Commentaire de NANSON Jacqueline le 18 décembre 2014 à 20:52

Les opposés s'attirent, la folie de l'instant,

petite et grand, belle et laid, top et gras.... la loterie de l'amour pour un court moment ou une longue vie.

Commentaire de Gohy Adyne le 18 décembre 2014 à 19:44

Bonsoir Jacqueline

Je pense que l'habit ne fait pas le moine! 

Merci pour ce poème et bravo!

Amitiés.

Adyne

Commentaire de Josette Gobert le 18 décembre 2014 à 19:40

la vie est toujours une loterie quoi que l'on fasse.

Amicalement

Josette

Commentaire de Marie-Josèphe BOURGAU le 18 décembre 2014 à 18:45

lucide, il est bon d'être .... ceci permet d'échapper à une telle situation !

Je vous souhaite de très bonnes fêtes Jacqueline ainsi que santé et bonheur en 2015 !

Commentaire de Anne RENAULT le 18 décembre 2014 à 18:33

Dès les baskets à côté des escarpins, on voit qu'il y a un défaut de casting...
Très joyeux Noël, Jacqueline ! Et que 2015 ne t'apporte que des bonnes choses !

Commentaire de Quivron Rolande le 18 décembre 2014 à 16:18

Rien que les escarpins et les baskets en disent plus long que discours sur les distorsions profondes qui attendent ce couple dans le futur.

Le seul désir ne suffit pas pour passer toute une vie ensemble.

Ni les efforts consentis par un seul des partenaires. L'équilibre est rompu .... comme une marche sur escarpins.

Très bonne observation et réflexion subtile. Bravo Jacqueline et bonne fin de semaine. Rolande.

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation