Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

De la vielle termitière…celle de ma terre,
Elle-même qui domine ma pensée, celle…
Des hirondelles qui retournent aux bercail,
Je n’eus rien recueilli des rizières en pleurs….

Sur la plaine en gaieté, s’installe les pardons,
Des clins d’œil d’amoureuses aux mains nues,
aux reins ardus, profonds comme les nuits de souffrances
que portent ces plis sur leur visage, celui des champêtres

Tape logbo Firmin

Vues : 131

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Khadija ELHAMRANI le 24 septembre 2012 à 11:19

Commentaire de Khadija ELHAMRANI le 6 août 2012 à 17:19

Une grande nostalgie dans ce texte qui chante les origines et la terre natales et qui met en valeur l'endurance des femmes aimantes et patientes. Belle plume que j'adore lire et relire.

  • L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

    Robert Paul recommande

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

  

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation