Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Il s'appelait Joseph

Elle se nommait Marie.

Ils étaient simples et doux,

Et semblaient très unis.

Dans leur maison de briques

Joseph, et Marie,

Abritaient leur amour,

Et leurs destins aussi.

Lui, était charpentier.

Et du soir au matin

Il rêvait du labeur

Qui l'attendait demain.

Il construisait en pin

Des tables et des lits,

Il s'appelait Joseph,

Elle se nommait Marie.

Ils s'aimèrent tendrement

dans le lit qu'il lui fit.

L'homme s'appelait Joseph,

et sa femme Marie.

Mais, dans cet amour là,

Par Dieu, je vous l'assure,

Un troisième était là,

C'est lui, qui fit Jésus !

Jésus, comme tout enfant

Grandis dans l'ignorance

Du destin enivrant

De cette mésalliance.

Et quand il fut barbu,

Amoureux et transis,

Il parla de son père, Dieu !

Que jamais il ne vit.

Les hommes l’écoutèrent,

Il était bon prêcheur,

Il avait dans les yeux...

je ne sais quelle lueur !

Et, tout autour de lui,

Naquit une légende,

Dont Marie, aujourd'hui,

Encore, et la servante !

De Joseph, mon ami,

Pour sauver l'apparence,

Les hommes en parle aussi,

Mais de moindre importance.

Car l'enfant qui naquit

Entre vaches et moutons,

Les hommes d'aujourd'hui

N'en tirent pas de leçons.

Car c'est bien le troisième,

Du moins ce que l'on dit,

Qui fabriqua Jésus

Dans le ventre à Marie.

Joseph ! Mon bon ami !

Ton histoire m'a ému.

Toi seul es dans l'oubli.

Les trois autres ont vaincus.

Ont vaincus par les livres.

Ont vaincus par les mots.

Car les écrits font vivre,

Parfois ce qui est faux.

Jésus fils de Dieu !

C'est bien une évidence,

Sinon fils de Joseph

Ou serait l'obédience ?

Joseph, Marie, Jésus.

Si Dieu est dans les trois,

Il reste Joseph, Marie Jésus !

Donc Dieu ?

C'est toi et moi !

Vues : 160

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Gérard BRETON le 1 juillet 2016 à 16:45

La réponse est en toi ! Mais... Ta, réponse !

Commentaire de Gohy Adyne le 1 juillet 2016 à 8:17

Avec beaucoup de finesse, ce texte tente d'expliquer une étrange énigme!! Bravo Gérard!

Bonne journée.

Adyne

  • L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

    Robert Paul recommande

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

  

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation