Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

 

La dentelle des mots couvrait ton visage,

Cabriolait  au  vent  sur les  épis d’amour, 

Des sentiers du désir charmés par le glamour,         

Diffus  et  gracile  de  ton  doux  présage.

 

J’errais dans tes rêves bordés d’herbes folles,

Et  le  vent chuchotait  sur l’onde de tes yeux,

La  saveur  mielleuse  de  ton  souffle  joyeux,   

Répandant  son  rire  parmi  les  lucioles.

 

Sur  le  bûcher  ardent  de  fervente passion,

Nos  rêves  gagnèrent la  clarté  d’un détour,    

Las, je quittais ta nuit, tu rejoignis mon jour,   

Dans  une  brûlante  verve  de  confessions.       

 

Accordailles des voeux  roucoula  l’aubade,     

De temps sitôt bénis pour fêter l’hyménée,     

D’une  idylle  d’hier  convolant  couronnée,   

Au  son  d’une valse sous  un dais nomade.     

 

Sonnent  les  carillons  du  destin  qui  chante,  

Les  ans  ont  défilés  semant  des   souvenirs,

Sur les rides de nos mains complices pour bonnir,

Les  joies  et  les  peines  les  plus  attachantes.  

 

Au  fil  des  aiguilles  d’horloges  passées,

Rangées dans les malles des greniers poussiéreux,

Nos  chimères  expirent  au  frôlement  ombreux,       

Du  néant  de  la  mort  de  nos  brasiers  lassée.    

 

Au-delà  de  sa  Faux  une  aventure  espère,

De nouvelles amours dont nous serons les stars,   

Sous  un  autre  soleil  transcendé  d’avatars,

Qui nous prêteront corps tout comme naguère. 

 

Claudine QUERTINMONT D’ANDERLUES.    

Vues : 121

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de claudine quertinmont le 20 septembre 2012 à 17:56

Pour ma mémoire.  Ce poème a été présenté en exclusivité sur Arts & Lettres ce 20/09/2012.  Un grand merci pour cette attention monsieur Robert Paul.  Bonne soirée.  Amicalement, Claudine.

Commentaire de claudine quertinmont le 20 septembre 2012 à 12:55

Bonjour Nicole et Antonia.  Les mots de mes poèmes peuvent être durs ou tendres, selon le thème abordé.  Celui-ci parle d'amour au-delà de la mort, sous un autre astre peut-être que notre soleil.  Comment ne pas être tendre ?  Merci de l'avoir apprécié.  Bon après-midi ensoleillé à vous et bisous.  Claudine.

Commentaire de Antonia ILIESCU le 20 septembre 2012 à 10:48

Des mots aussi poétiques que les fleurs fraîches du printemps… Merci pour ce partage, chère Claudine.

Commentaire de Nicole Duvivier le 20 septembre 2012 à 9:59

Bonjour Claudine,

La lecture de tes lignes me fait songer aux douces ballades des poètes passés...il y a " du " Ronsard déposé dans tes mots... tout proches de nous ,  il y a Brel... Ferré,  aussi ...

 Moment de plaisir poétique... que je te  remercie d'avoir partagé avec nous !

Belle journée à toi ! Amitié, Nicole

Commentaire de claudine quertinmont le 20 septembre 2012 à 9:44

Bonjour Adyne et Sandra. Que serait l'écriture sans le partage avec ses amis ?  C'est toujours un plaisir de vous retrouver sur ma page.  Je vous souhaite une excellente journée pleine d'idées créatives à partager avec nous bientôt.  Amitiés, Claudine.

Commentaire de Gohy Adyne le 19 septembre 2012 à 21:35

Il n'y a plus qu'à composer!!! Il faut pouvoir le faire!! Félicitations et merci pour ce beau partage.

Amicalement.

Adyne

Commentaire de claudine quertinmont le 19 septembre 2012 à 20:49

Bonsoir Joëlle et Maria Térésa.  Prendre le juste ton pour les mots justes, penser aux émotions qu'ils vont susciter et laisser fôlatrer l'imagination : il n'y a plus qu'à composer.  Merci à toutes deux d'être passée sur ma page.  Bonne et douce soirée.  Claudine.

Commentaire de MARIA TERESA BERTINA le 19 septembre 2012 à 20:03

Magnifique images enrobées de poesie, j'aime beaucoup vous lire.  Merci  Claudine pour le partage.

Commentaire de claudine quertinmont le 18 septembre 2012 à 19:43

Bonsoir Khadija.  Merci d'être passée et d'avoir laissé ce beau et gentil commentaire.  Je te souhaite une très belle et bonne soirée.  Amitiés, Claudine.

Commentaire de Khadija ELHAMRANI le 18 septembre 2012 à 19:13

"La dentelle des mots couvrait ton visage,"

"Au  fil  des  aiguilles  d’horloges  passées,"

Mon Dieu quelle beauté du verbe et quelle finesse de l'image et quelle adresse du rythme! Un vrai bijou de poésie! Joliment serti de mots ajourées en dentelles par où passe une lumière que n'égale en splendeur que l'ardeur de la passion décrite si bien par ton grand art ma chère claudine quertinmont

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation